Page complète du livre audio gratuit :


CLARETIE, Jules – Le Million

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 10h 30min | Genre : Romans


Le Million 170 220.gif

On aurait pu rencontrer à la Bourse de Paris, en 1882, Gordon Gecko, alias Michael Douglas…

Extrait : « - Savez-vous, une chose ? Disait Célestin, jouissant de la grimace de douleur de cet homme… Dans tout çà, je représente la morale, tout simplement !… Oui, moi, l’homme de Mazas, comme vous m’avez appelé, mon cher ! Il n’est pas permis de développer les appétits d’une foule comme l’avez fait avec votre Boustifaille ! Tout le monde se jetait là-dessus, grâce à vos annonces, au tam-tam, de vos grosses caisses,, comme des chiens sur la pâtée !… Tout le monde tripotait à la Bourse… De simples particuliers, des amateurs, faisaient plus d’affaires à eux tout seuls que des maisons de coulisses. On a bu plus de champagne à Lyon en un mois qu’on en avait flûté en deux ans ! Des commissionnaires du coin jouaient sur la Boustifaille, et çà montait, çà montait, grâce à vous, diable ! Où serait-on allé ? Je coupe le cou à la spéculation ! Là, net !… »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Le Million.zip



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, Romans (Complets), ,

 

Page vue 4 744 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

3 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Miller le 12 juin 2017

    Je n’ai pas encore terminé l’écoute de cette lecture, mais déjà je tiens à vous féliciter de la façon dont vous arrivez à décortiquer ce long texte.

    J’aime beaucoup votre style.

  2. DanielLuttringer le 12 juin 2017

    Merci, Miller, de me considérer comme pouvant rendre intelligible le style – très vivant mais pas forcément commode – de Jules Clarétie !

  3. Claudie le 13 juin 2017

    Monsieur Daniel L.

    En effet, J.Clarétie ne doit pas être très commode à lire…

    Écrivain doué et très imaginatif, mais qui, partant dans tous les sens, demande attention, concentration et talent.

    C’est pourquoi je vous dis: « Chapeau ! »

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.