Page complète du livre audio gratuit :


CLOUZET, Gabriel – La Mort de la Joconde

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 18min | Genre : Nouvelles


La Mort de la Joconde

La Mort de la Joconde de l’académicien Gabriel Clouzet (1878-1914) est le récit d’une visite au Louvre quelque temps après « l’assassinat » d’une toile de Poussin.

Avertissement final :
« Anatole eut conscience de sa faiblesse devant cette machine compliquée et formidable des bureaux
qui laissent placidement les chefs-d’œuvre s’anéantir. »

Illustration : L’emplacement vide la Joconde, en 1911, suite au vol du célèbre tableau au musée du Louvre.

La Mort de la Joconde.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 7. XXe siècle, Nouvelles, ,

 

Page vue 2 186 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

31 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Jean-Luc le 10 janvier 2019

    J’ai écouté plusieurs lectures de M. Depasse. Il y a énormément d’erreurs dans ses lectures. Est-ce que cela ne serait pas une bonne chose de demander à cette personne de se corriger, quitte à lire moins. Je trouve qu’au final, des lectures présentant autant d’erreurs donne une image assez peu reluisante du bénévolat. Je trouve cela dommage pour votre site, surtout qu’il y a, à côté de cela, des donneurs de voix qui se donnent beaucoup de mal pour présenter de belles lectures.

  2. René Depasse le 10 janvier 2019

    AJean LUc

    Votre cruel message arrive au moment ou ma vue s affaiblissant a l approche de la mort
    me joue des tours et nuit a ma diction.
    Pardonnez a l irreparable outrage des ans et laissez moi ,s il vous plait, continuer a faire plaisir a ceux qui ne partagent pas votre avis

  3. SQPR le 10 janvier 2019

    M. Depasse,

    Une heureuse et belle année !
    N’écoutez pas les grincheux, j’ai découvert grâce à vous une multitude de livres et d’écrivains et pour cela un grand Merci !
    Quant à Jean-luc, qui est un triste sire, son indélicatesse est si laide que rien ne peut lui être dit… Je vais de ce pas écouter M. Depasse, et me réjouir de le connaître !!!

  4. ShmuelR le 10 janvier 2019

    e Continuez M. Depasse. Ne vous attristez pas devant des paroles en l’air. Souvenez-vous de ce qu’Einstein disait : il y a deux choses infinies : la taille de l’Univers et la bêtise humaine, et, en ce qui concerne la première, je n’en suis pas certain.
    Continuez de nous enchanter. A part ça, s’il y a des poissons volants, pourquoi n’y aurait-il pas d’hirondelle dans l’eau ?

  5. Pauline Pucciano le 10 janvier 2019

    Oui, continuez cher René, car nous sommes nombreux à aimer vos lectures… Que l’année vous soit douce.

  6. Claude BERENGER le 11 janvier 2019

    Oh non, ne cessez surtout pas !! Votre façon de lire avec tant d’intelligence et de finesse nous « tire tous vers le haut » ce qui par les temps qui courent n’arrive pas si souvent… et laissons braire les ânes…
    Très Bonne Année 2019 Monsieur DEPASSE !

    Ainsi qu’à tous nos chers DDV bien sûr !

  7. Domi le 11 janvier 2019

    Bonne année, cher Monsieur Depasse. Continuez de nous faire découvrir de beaux textes que nous n’aurions jamais connus sans vous.

    Personne n’est obligé d’écouter les DDV qui lui déplaisent. En revanche personne n’est dispensé de se montrer poli.

    Bonne année à tous.

  8. Claryssandre le 11 janvier 2019

    Très cher monsieur Depasse, je me joins modestement au concert de louanges si mérité pour vous faire part de mon admiration et plus encore de mon immense reconnaissance pour votre inestimable apport à ce site. Vous ne serez jamais, vous et tant d’autres DDV, ce que vous apportez à tant d’auditeurs. Certains (comme moi), coupés du monde par la maladie et le handicap, revivent à travers les aventures de centaines de personnages auxquels vous donnez vie avec tant de talents et générosité. Vous n’en serez jamais assez remerciés !!! Prenez bien soin de vous et continuez à faire ce qui vous plaît. Bonne journée.

  9. sofi@ le 11 janvier 2019

    M.Depasse, c’est grâce à vous et au site que je comble mes lacunes en matière de lecture (le temps me manque pour lire hélas alors que j’aime la littérature et les arts en général). Votre façon de lire tellement reconnaissable entre mille fait que vous êtes Ze Monsieur Depasse, ça plaît ou pas mais comme l’a écrit très justement Domi on peut juste passer son chemin. Le cinéma, la musique ont leurs monstres sacrés et littératureaudio a M. Depasse .
    Merci un million de fois à vous et aux autres DDV pour mes nuits pleines de romantisme, d’aventures (policières, fantastiques etc) de frissons etc etc, mes nuits donc venues et à venir.
    Se joignent à moi les amis,collègues et j’espère un jour mes enfants à qui j’ai fais ou ferais connaître ce site inépuisable de culture . Une bonne année à tous et à vous M. Depasse

  10. Emilie le 12 janvier 2019

    Monsieur Depasse, meilleurs vœux pour cette année 2019 !
    De nouveau cette période des vœux est l’occasion pour moi, auditrice fidèle mais discrète, de vous remercier pour toutes vos lectures et pour tout ce temps que vous nous offrez depuis tant d’années. Vous êtes mon rituel quotidien !
    Prenez soin de vous. Émilie

  11. Marie-France le 12 janvier 2019

    Mon mari a été choqué par vos réponses. Comme il ne souhaitait plus s’exprimer sur votre site, j’exerce ici son droit de réponse. Mon mari Jean-Luc est médecin et part régulièrement en mission humanitaire, ceci pour dire que ce n’est pas quelqu’un de méchant comme vous semblez le croire. Je trouve quand même cela étonnant un tel déchaînement de haine à son égard, simplement parce qu’il a conseillé à un lecteur de corriger ses lectures. Ce déchaînement de haine est d’autant plus surprenant qu’on est habitués à lire sur Internet des propos bien plus crus. Je me demande d’ailleurs si les gens qui ont posté ces réponses à son commentaire ont déjà écouté une lecture récente de M. Depasse. Pour ma part, en toute franchise et même avec la meilleure volonté, je n’y arrive pas. Je pense qu’il y a derrière tout cela une grande hypocrisie dont j’ignore les causes. Ce qui a motivé mon commentaire est surtout celui de M. Shmuel R. qui a beaucoup peiné mon mari. C’est quand même incroyable ce que cette personne se permet de dire simplement parce que mon mari a suggéré à M. Depasse de se corriger quitte à lire moins. Je pense qu’il est tout à fait possible d’être bénévole au sein d’une association tout en effectuant un travail d’une grande qualité. Et heureusement que mon mari partage cette vision des choses !
    Marie-France

  12. ShmuelR le 12 janvier 2019

    A Marie-France et à Jean-Luc : Désolé. Vous avez raison sur un point au moins. La défense de M. Depasse et l’admiration que nous avons tous pour lui n’auraient pas dû se traduire par une attaque si virulente contre vos propos. Pardon. Sur le fond du sujet, nous l’avons tous répété mille fois : si on aime, on dit merci, si non, on passe à autre chose.
    Une fois de plus, mes excuses à vous et mes remerciements à M. Depasse.

  13. SPQR le 12 janvier 2019

    A Marie-France,

    Madame,

    Que vous défendiez votre époux cela peut se comprendre, que celui-ci soit indifférent à la réponse de M. Depasse est d’une brutalité choquante.

    Il existe des gens qui apprécient M. Depasse pour son dévouement et son travail depuis tant d’années, et qui ont autant que vous qui défendez votre mari, le droit de le soutenir.
    Le mot que vous employez pour définir les réactions me semble disproportionné, si l’on se souvient que votre époux a écrit :  » des lectures présentant autant d’erreurs donne une image assez peu reluisante du bénévolat »….
    Ce n’est pas l’esprit de L.A !

  14. Claryssandre le 13 janvier 2019

    A Marie-France

    Je me suis toujours strictement interdit toute critique négative, tout don de leçon. Mais là… L’agacement, l’incompréhension et la révolte auront eu raison de mes bonnes intentions et résolutions. Ceux qui ne sont pas de votre avis font preuve « d’une grande hypocrisie » !?! Votre mari est la cible d’ » un déchaînement de haine » en réponse à « son » message !?!
    Mon message, comme la plupart, est une réponse à celui de monsieur Depasse. J’ai beau tout relire, je ne vois qu’une vague de soutien, de sympathie et de compassion de la part de DDV et d’auditeurs certainement touchés, comme moi, par la peine et le dépit perceptibles et compréhensibles de monsieur Depasse. Je vois essentiellement des messages d’affection, d’admiration, de consolation, d’encouragement, de gratitude et de reconnaissance… Des mots positifs et chaleureux bien loin de termes haineux. Les propos désobligeants et outranciers ne sont ils pas plutôt dans vos messages ?
    Cette mise au point me semblait nécessaire mais hélas probablement inutile vu la récurrence de ce type d’intervention. A quoi bon polémiquer sans fin ? La solution est pourtant bien simple. Quand on aime pas une voix, on ne l’écoute pas !!! Nous sommes à priori tous libres de nos goûts et de nos opinions. Mais pourquoi peiner et blesser ceux qui donnent leur voix, leur temps, leur énergie… pour nous aider, nous distraire et bien plus encore !!! MERCI à eux et bonne journée à vous, à tous. Sans rancune.

  15. Bruissement le 13 janvier 2019

    @Marie-France,
    Permettez-moi de vous soutenir en cette affaire qui prend des proportions qui pourraient vous peiner.
    Pour ma part, je pense que Jean-Luc n’a rien dit de bien dramatique, il a suggéré de corriger des erreurs… pourquoi pas? Il ne pouvait savoir les problèmes de vue, ni l’âge de monsieur Depasse, ni son ardent désir de poursuivre pour faire plaisir à ceux de ses auditeurs qui l’apprécient. Que ceux-là le remercient et l’encouragent…c’est normal tant qu’ils ne jettent pas le discrédit sur des propos simples, justes et légitimes émis par la partie adverse.
    Il est à noter que mon ami Shmuel a été particulièrement honnête en reconnaissant ses torts et en faisant remarquer qu’on pouvait aimer quelqu’un sans pour autant dire n’importe quoi à l’encontre du contradicteur.
    J’aimerais ajouter que j’apprécie L.A. pour la liberté qu’elle permet: ainsi chacun peut lire à sa façon ou selon ses possibilités.
    D’autre part il me semble que la liberté ne consiste pas « seulement »(comme il est dit souvent) à passer son chemin quand on n’aime pas un donneur de voix pour aller uniquement vers ceux qu’on aime. Cette liberté « peut » consister « aussi » à dire ce qu’on pense à propos d’une lecture qu’on n’aime pas…eh oui!
    Mais me dira-t-on… »de façon constructive!!! »
    Eh!bien! c’est ce qu’ont fait Jean-Luc et Marie-France!
    Nous sommes ensuite libres de leur répondre… »de façon constructive »…bien entendu!

    Sur ce Marie-France et Jean-Luc passez une bonne nuit!

  16. Jean-Pierre Baillot le 13 janvier 2019

    Merci à Bruissement pour son commentaire plein d’à-propos, de bon sens et de bienveillance.

  17. Lyse le 14 janvier 2019

    Chère Bruissement,

    Vos propos sont remplis de sagesse et démontrent votre belle ouverture d’esprit.
    J’appuie donc largement le commentaire de Jean-Pierre Baillot.

    Personnellement, j’ai déjà reçu des critiques »difficiles à avaler »,
    mais qui,finalement, m’ont rendu service.
    Lyse❄️

    « La critique constructive est préférable à l’observation passive. »
    A. Abbassi

  18. Aurore Boréale le 14 janvier 2019

    Tout simplement stupéfiant qu’un lecteur ait à recevoir une leçon sur l’art et la manière de faire du bénévolat.
    Mais ce qui l’est plus encore,c’est le manque total de considération à l’égard de la réponse apportée par Monsieur Depasse.
    Même pas le minimum acceptable de bienveillance à son égard!
    Comme quoi on peut faire de l’humanitaire sans faire preuve d’humanité.

  19. Aurore Boréale le 14 janvier 2019

    Meilleurs vœux Monsieur Depasse et prenez bien soin de vous pour notre plus grand bonheur de découvrir de belles oeuvres!

    Personnellement,je préfère le bénévolat dans la fragilité de notre condition humaine à l’humanitaire sans humanité.

    En effet,aucune réponse ne vous a été adressée à titre personnel,un peu comme si on se contentait de parler de vous à la troisième personne…

  20. sofi@ le 14 janvier 2019

    @ Marie-France
    Votre mari mari a donné son

  21. sofi@ le 14 janvier 2019

    Désolée nous avons été coupées.
    Votre mari a donné son avis donc, nous le notre.
    Je le respecte mais ce qui me dérange dans ce débat (somme toute stérile puisque nos points de vue divergent) c’est votre procès d’intention en parlant de haine et d’hypocrisie; je ne vous connais pas je n’ai aucun avis sur vous alors de grâce faites de même avec moi. J’écoute M.Depasse ainsi que de nombreux DDV depuis quelques années maintenant alors à moins de souffrir de schizophrénie ou autre,je ne me ferais pas souffrir en m’infligeant des écoutes pénibles.Quand un DDV ne me plait pas, je n’écoute pas mais je respecte cependant son travail en ne lui donnant pas de leçon. Je veux dire par là (on va me parler de critique constructive) ce n’est pas pcq le façon de lire ne me convient pas que ce n’est pas la bonne.
    Vous avez donné votre avis (je respecte, c’est le votre, je ne le partage pas) mais la façon de cataloguer les « partisans » de M.Depasse ne vous fait pas hommage.
    En vous souhaitant le meilleur, sincèrement.
    « l’important n’est pas que mon discours soit vrai mais qu’il soit sincère » Albert Jacquard

  22. SPQR le 14 janvier 2019

    Sur les avis tout est concevable, ce qui ne l’est pas, c’est que la réponse donnée par M. Depasse laisse indifférent, et ne suscite pas même une gêne légère.

    La pondération de certains ne peut faire oublier cette brutalité.

  23. Bruissement le 14 janvier 2019

    Chère SPQR,

    Ne pas relever la réponse donnée par monsieur Depasse, est-ce à dire que cette réponse laisse indifférent? Pas forcément.

    En outre, déduire de ce silence, « une brutalité choquante » me laisse perplexe.
    Je ne connaissais pas cette signification de la brutalité.
    « Agir » ou « s’exprimer » avec brutalité ça se conçoit.
    Mais que « ne rien faire » ou « ne rien dire » puisse entrer dans cette catégorie de brutalité peut interpeler?
    À ce compte on peut accuser tout le monde de tout.

    « Sur les avis tout est concevable », sur la signification des mots…peut-être pas.

    Mon propos ne vise pas à priver monsieur Depasse de la compassion qu’on doit à chacun et à lui particulièrement en ce moment. Mon propos vise à appeler un chat, un chat et une demande de rectification d’erreurs, une demande de rectification d’erreurs, rien de plus.
    Les procès d’intention qui visent à décrédibiliser une personne pour en approuver une autre sont à éviter.
    On peut par exemple opposer au souhait de rectification d’erreurs que M.Depasse ne peut pas le faire, à cause de ses problèmes de vue notamment.
    En aucun cas, on ne doit « brutaliser » verbalement celui qui, innocemment, vient émettre un avis somme toute justifiable.

    Désolée, chère SPQR, mais je suis d’accord avec vous: « la pondération de certains ne peut faire oublier cette brutalité » comme vous dites.

  24. SPQR le 14 janvier 2019

    J’ai apporté mon soutien à M. Depasse, et je le maintien tel quel.
    Que Bruissement, s’en saisisse pour tordre mon propos est étonnant, car en effet, il n’y a nul procès d’intention, tout au plus un constat.

    Pour ce qui me concerne, la dévotion de M. Depasse, le travail qu’il a accompli, font qu’il recueille mon admiration et mon respect. Les mots qu’il a employés pour répondre à cette remarque indélicate, m’ont profondément peinée.

    Ainsi, il a donné son temps et son énergie, sa connaissance, mais aussi,partagé ce qu’il aime avec des inconnus, et je prétends à tort semble-t-il, que l’on doit se montrer assez bon et honnête pour le lui reconnaître, car le temps d’un homme est aussi sa vie.

    Il ne s’agit pas de juger d’une lecture mais d’un homme qui a offert des heures incalculables de lectures à d’autres.

    S’il vous plaît Bruissement, de préférer la lettre à l’esprit, alors oui, nous ne pouvons être d’accord, et d’ailleurs, il me déplairait d’être de votre avis…

    A M. Depasse : Vale !

  25. Claudie le 14 janvier 2019

    Mon ami Paul-Émile a écrit un commentaire qui n’a pas été retenu. Le voici:

    « Durant ses bonnes années, monsieur D. n’a pas toujours été tendre avec ses audio-lecteurs. Il n’est pas une victime. »

    Ces petites chamailleries ne sont finalement que le reflet de l’Égo qui dirige les pauvres humains que nous sommes.

    Et si on dansait !?! :)

  26. françoise le 14 janvier 2019

    ce que je préfère dans les donneurs de voix c’est ceux qui font passer le texte avant leur propre voix, la voix qui nous rend le texte vivant est nettement plus agréable que celle qui ne veut que se faire valoir, ce qui fait que chacun entend le texte comme il lui convient, merci à tous les donneurs de voix.

  27. Bruissement le 15 janvier 2019

    Chère SPQR,
    Ah!?
    Comprenez mon étonnement, je ne vous conteste pas votre attachement à monsieur Depasse.
    Le fond du problème est ailleurs.

    Permettez-moi encore une petite remarque en passant:
    Vous dites
    « Il ne s’agit pas de juger d’une lecture mais d’un homme qui a offert des heures incalculables de lectures à d’autres. »
    Soit! c’est votre perception des choses.
    Cependant le point de départ de ce sujet était si je ne m’abuse, précisément en rapport avec cette lecture et ses erreurs.
    Mais bon prenons de la hauteur et cessons de pinailler sur cette lecture, toute l’œuvre de monsieur Depasse et aussi… sur les remarques des contradicteurs, qui eux aussi, ont droit à notre respect.

  28. SPQR le 15 janvier 2019

    A Bruissement,

    En effet, si nous ne parlons pas des mêmes choses il est parfaitement inutile d’échanger nos points de vues…

    Si vous trouvez, que d’écrire à une personne que sa lecture « donne une image peu reluisante du bénévolat », peut être considéré comme tout à fait recevable, cela est entièrement votre droit que je ne contesterai d’aucune façon, puisque vous ne regardez que cette partie du tableau…

    Pour moi, la réponse de M. Depasse dont l’immense sincérité particulièrement respectable devrait conduire ceux qui sont tellement irréprochables à s’interroger sur ce qu’eux-mêmes sont disposés à donner aux autres jusqu’à l’ »ultima necat vulnerant omnes ! »

    Mais laissons là, ce triste débat, et que chacun trouve son propre chemin comme Ulysse a retrouvé son refuge…

  29. Jean-Pierre Baillot le 15 janvier 2019

    Moi, je vais suivre le conseil de SPQR. Je quitte ce débat qui a désormais perdu beaucoup de sa tonicité. Je fonce à ma mairie pour le grand Débat National. Là, au moins, il devrait y avoir du bourre-pif de qualité ;-)

  30. Aurore Boréale le 16 janvier 2019

    Excellente initiative!

    Pour résumer,on pourrait dire que pour revendiquer le respect dû à chacun et tous,encore faut-il s’assurer d’en faire preuve soi-même à l’égard des autres…

    A l’évidence,le débat ne porte pas sur d’éventuelles erreurs de lecture mais bien sur le manque de respect avec lequel cela a été mentionné, inclus la manière dont la réponse de Monsieur Depasse a été allègrement enjambée…

    P.S.Monsieur Depasse ne s’est pas positionné en « victime » tel que dit dans 1 des messages du 14.

    Bonne année à L.A et aux intervenants.

  31. Aurore Boréale le 19 janvier 2019

    A l’attention de Monsieur Depasse

    Je tiens à vous faire part de mon admiration sur la manière dont vous gérez vos problèmes de santé dus à l’âge.

    Ce dépassement de soi me semble en effet l’expression d’une grande force intérieure qui ,je l’espère, encouragera ceux dans votre situation à ne pas renoncer à leurs désirs ,quels qu’ils soient.

    Ne serait-ce que par le rêve quand les conditions restreignent l’activité.

    Continuez à laisser votre esprit libre de s’exprimer et ainsi triompher d’un corps qui finit par trahir.

    Dans l’attente d’une de vos prochaines lectures ou interventions,je vous renouvelle mes vœux 2019!

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.