Page complète du livre audio gratuit :


CŒURDEROY, Ernest – Jours d’exil (Première Partie)

Donneuse de voix : Julie | Durée : 10h 15min | Genre : Voyages


Eugène Cœurderoy

« Ce récit, c’est le langage que parle une âme froissée, un peu par les hommes, beaucoup par la réflexion. C’est le cri d’un exilé, d’un revenant. »

« Rêveur, ennemi de toute mesure », « Hors-la-loi », « Vagabond »… Ernest Cœurderoy, né en 1825 et mort suicidé en 1862 est médecin, libertaire et libre-penseur. Il ne se remettra jamais des massacres de juin 1848, sera proscrit de France en 1849, et écrira Jours d’exil en courant d’un pays à un autre, « comme l’hirondelle qui laisse aux beaux jours le soin de diriger son vol ».

La plume est acérée, tendre, ironique, alternativement fière et humble… Sa poésie est du côté de l’outrance, elle n’épargne personne, annonçant un Rimbaud ou un Lautréamont. L’argumentaire déroute, se contredit et parfois grince méchamment avec le recul du siècle qui nous sépare de lui – on y retrouve entre autre sexisme et antisémitisme ordinaires décomplexés -…

Mais toujours, Jours d’exil interpelle et résonne à mille endroits avec des jours présents non moins agités…

LIBERTÉ !

Introduction par l’historien Jacques Gross (1855-1928).

> Écouter un extrait : Introduction par Jacques Gross.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Jours d’exil (Première Partie).zip




> Références musicales :

Silx (Jérôme Girard), Générique (licence Cc-By-Nc-3.0).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Biographies, Voyages, ,

 

Page vue 2 191 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

2 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. pannier le 1 mai 2020

    Superbe texte merci Julie , la suite s il te plait.

  2. Julie le 6 mai 2020

    Merci beaucoup « pannier » de votre retour !
    Je ne pourrais pas m’empêcher de poursuivre cette folle lecture, je crois !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.