Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'COHEN, Leonard - Prière Pour Le Messie (Poème, Traduction : Michel Garneau).' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

8 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. stephane le 17 mars 2011

    merci pour ce délicieux moment,vous lisez tres bien!je connait pas trop cette auteur hormis une chanson Hallelujah qui est bouleversante!

  2. bruissement le 17 mars 2011

    Superbe poésie que l’ambiance musicale sert au mieux! Merci

  3. Cocotte le 18 mars 2011

    Magnifique! Très émouvant!
    Merci à Léonard Cohen et à Michel Garneau d’avoir donné votre aimable autorisation à Gilles-Claude.
    Une des plus belles lectures sur le site!
    Bravo et merci.
    Cocotte

  4. Georges le 15 avril 2011

    La puissance de l’alchimie éclate dans ce poème de Léonard Cohen.
    Une fois de plus le poète est un guide, ou comme le dit Paul Eluard : « celui qui voit et qui donne à voir ».
    Un poème puissant,une traduction vivante,unelecture prenante.
    Merci à Littérature-audio.com
    Georges

  5. karam le 9 février 2012

    magnifique, j’aime

  6. Véronique le 7 avril 2014

    Ah Leonard, Leonard, Leonard, poète de ma vie…
    Merci Gilles-Claude, c’est magnifique.
    -Véro à Ottawa

  7. Jean-Pierre Baillot le 11 novembre 2016

    Leonard Cohen a rejoint Gilles-Claude Thériault. Salut et merci à tous deux.

  8. Christiane-Jehanne le 11 novembre 2016

    Bonsoir et merci Jean-Pierre de mettre cet audio livre
    à l’ honneur, en ce triste jour.

    Ce texte lu par notre camarade Gilles-Claude, est superbe.
    Un dernier CD de Léonard Cohen vient de sortir, il nous quitte.
    Merci à Gilles-Claude, merci à Léonard, tous deux au  » paradis des poètes  »

    Chr.-J.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.