Page complète du livre audio gratuit :


CROS, Charles – Trois Poèmes

Donneur de voix : Christian Dousset | Durée : 6min | Genre : Poésie


Rivage brisé à Soulac-sur-mer

« J’ai trois fenêtres à ma chambre :
L’amour, la mer, la mort.
Sang vif, vert calme, violet. »
Hiéroglyphe

De Charles Cros, j’avais pris plaisir à lire quelques monologues habités par une forme d’humour absurde. Lorsque j’ai redécouvert ses poèmes, j’ai éprouvé le besoin de partager cette autre facette, parfois désespérée, du poète. Mais, au bout du compte, ne s’agit-il pas de l’expression de la même angoisse devant l’existence ?
Hiéroglyphe et Inscription sont tirés du recueil Le Collier de griffes ; quant à Conclusion, il est extrait du Coffret de santal.

« Il est loin le temps des aveux
Naïfs, des téméraires vœux !
Je n’ai d’argent qu’en mes cheveux. »
Conclusion

Illustration : Rivage brisé à Soulac-sur-mer (Cliché personnel).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Conclusion.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Trois Poèmes.zip


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Conclusion.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Hiéroglyphe.mp3
Inscription.mp3



> Références musicales :

Hiéroglyphe :
Mer calme 3, sur Universal-Soundbank.com.

Inscription :
Anasazi antic melody, sur Universal-Soundbank.com.

Conclusion :
Frédéric Chopin, Nocturne Op. 37.1 in G. minor, interprété par Constantin Stephan (domaine public).


> Consulter les versions textes de ce livre audio : Conclusion, Hiéroglyphe, Inscription.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Poésie, ,

 

Page vue 5 816 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

5 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Alain Degandt le 2 novembre 2015

    Merci Christian de nous avoir fait connaître ces 3 poèmes et, par eux, un peu plus de l’oeuvre de Charles Cros. Comme à l’accoutumée, votre lecture est parfaite et son écoute est très agréable.

  2. Christian Dousset le 16 mars 2020

    Cher Alain, la lenteur attribuée aux Charentais(assez stupidement d’ailleurs) pourrait-elle être une explication à mon retard? Inutile de chercher un prétexte, j’ai oublié de répondre! Vous m’en voyez désolé. En tous cas, merci pour votre chaleureux commentaire.

  3. Alain Degandt le 17 mars 2020

    Cher Christian, je traverse ou parcours souvent, en voisin, votre beau département et je peux témoigner ici que la mauvaise réputation que vous évoquez et que j’ignorais est totalement erronée et diffamatoire. Je peux témoigner, par exemple, avoir été plusieurs fois doublé en voiture par des tracteurs-Gordini pressés de rentrer à la ferme à l’heure de l’apéro pour déguster un pineau bien frais ! Reste, bien sûr, la réputation de la Charentaise, je veux parler de la célèbre et si confortable pantoufle : là encore, je peux témoigner, la main sur le coeur, connaître un groupe punk (ou heavy metal) qui exécute (le mot n’est pas trop fort) tous ses concerts à un rythme endiablé, chaussé de ce chef-d’oeuvre du savoir-faire artisanal français, menacé hélas de disparition, et qu’il convient de défendre bec et ongles !… idéal quand on est confiné, de même que Littérature audio ! Bien cordialement,
    ALAIN D.

  4. Jean-Pierre Baillot le 17 mars 2020

    Dernière heure.
    Une nuée de parisiens fiévreux et chaussés de charentaises prend d’assaut la gare Montparnasse. Tous vocifèrent : A Angoulême !

  5. Alain Degandt le 17 mars 2020

    Ah!Cher Jean-Pierre, qu’il est loin le temps où, parisiens, nous nous y rendions en car… Chausson!

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.