Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'D'ANNUNZIO, Gabriele - Le Feu' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

5 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Vincenzo le 6 février 2011

    Je me permets de suggérer une petite correction : D’Annunzio est né en 1863.
    Cordialement,

    Vincenzo

  2. René Depasse le 6 février 2011

    Merci,Vincenzo!!Erreur de frappe!Si D’Annunzio était mort à plus de cent ans le fait serait célèbre!Je pense que Carole ou Christine corrigera(je n’ai plus accès au billet quand il est publié)Bonnes lectures

  3. Carole Bassani-Adibzadeh le 6 février 2011

    Cher Vincenzo,
    Merci pour votre vigilance !!!, la correction est apportée.
    A très bientôt à nouveau !!!
    Carole

  4. Karl le 11 avril 2013

    L’enfant de volupté existe-t-il lui aussi en livre audio?
    Merci

  5. Christophe le 2 décembre 2014

    Bonsoir M. Depasse, et merci pour toutes ces lectures.

    Merci à vous et à vos collègues. C’est un grand plaisir d’écouter des classiques en courant, cuisinant, repassant, conduisant…

    Je me réjouis à chaque fois qu’une nouvelle de Boccace apparaît sur le site ! Je me permets d’appuyer la demande de Karl, L’enfant de volupté semblant être une référence de cet auteur, et un livre bien intéressant. D’autres suggestions peut-être en littérature italienne : les histoires florentines de Machiavel (déjà commencées je crois), le Roland furieux, Feu Mathias Pascal (Pirandello), Les Princes de Francalanza, voire La conscience de Zeno (s’il est dans le domaine public). Enfin, il s’agit juste de suggestions, au cas où vous ne connaîtriez pas ces livres, ce que je doute.

    Merci encore pour toutes ces lectures si bien faites, nous faisant passer de si agréables moments.

    En attendant avec impatience chaque nouvelle livraison…

    Christophe

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.