⚠️ Le site est en lecture seule le temps d'une maintenance. Vous ne pouvez plus poster ni commentaires ni messages sur le forum.
Pour plus d'informations, veuillez lire le message explicatif. Patience nous revenons très bientôt !

Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'DAUDET, Alphonse - Fromont jeune et Risler aîné' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

11 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Georges charpentier le 2 juillet 2012

    merci René pour cette longue lecture d’un roman de Daudet moins connu , mais cependnat interessant

  2. LAGAFFE le 8 juillet 2012

    Il y a un loup dans le zip, voire deux.
    – Primo, le fichier 8 est un doublon du 7, il est à supprimer.
    7 : Daudet_-_Fromont_jeune_et_Risler_ainÇ\Daudet_-_Fromont_jeune_et_Risler_aine_07_Troisieme_partie_Chap_02_et_03

    est le même que :

    8 : Daudet_-_Fromont_jeune_et_Risler_ainÇ\Daudet_-_Fromont_jeune_et_Risler_aine_08_Troisieme_partie_Chap_02_et_03

    – Secundo : il manque apparemment le chapitre 3 du livre III.

  3. René Depasse le 8 juillet 2012

    Votre vigilance,cher Lagaffe,va donner du boulot à Carole ou à Christine.Et je dois vous en remercier!Dans le fond,vous êtes comme nous ,vous travaillez pour la communauté.Restez bien à votre poste!!

  4. LAGAFFE le 8 juillet 2012

    Recherche approfondie faite, le chapitre 3 du livre III ne manque pas.
    Ce qui manque c’est d’avoir signalé que ce texte…

    « Eh bien, oui, je t’aime, je t’aime… plus que jamais, et pour toujours… À quoi bon lutter et nous débattre ? Notre crime est plus fort que nous… Après tout, est-ce bien un crime de nous aimer ?… Nous étions destinés l’un à l’autre. N’avons-nous pas le droit de nous rejoindre, malgré la vie qui nous a séparés ? Allons, viens. C’est fini, nous partons… Demain soir, gare de Lyon, à dix heures… Les billets seront pris, et je t’attendrai…
    FRANTZ. »

    … est un extrait de lettre. Alors tout s’éclaire.
    Bref, un problème de didascalie (il faudrait que le lecteur indique qu’il lit une lettre et non un dialogue).

    Subsiste le problème de doublon.

  5. Carole Bassani-Adibzadeh le 8 juillet 2012

    Cher Lagaffe,
    Merci pour vos messages !!!
    Les corrections sont effectives, et les fichiers et archive ZIP correspondants en cours de réenvoi sur le serveur (les remplacements seront effectifs dès 22 h 00 ce jour).
    A très bientôt à nouveau sur le site,
    Carole

  6. Jocelyne le 26 juillet 2012

    J’aime beaucoup cette histoire, je trouve que c’est un peu le pendant féminin de Numa,Merci beaucoup René.

  7. sophie le 23 août 2013

    Merci René pour cette belle lecture. J’ai passé de très bons moments pendant l’écoute de ce livre injustement méconnu.

  8. René Depasse le 23 août 2013

    Il est vrai,Sophie,que la postérité manque parfois de justice!Merci pour Daudet

  9. elisabeth le 18 janvier 2015

    Merci René Depasse, encore un roman formidable de Daudet, et votre lecture est superbe. Je voudrais la suite !! Elisabeth

  10. veronique le 17 octobre 2017

    Quelle belle lecture cher Monsieur Despasse!
    J’ai passé un merveilleux moment à vous écouter lire cette histoire si belle et si triste!
    Tout est parfaitement rendu!
    Grand merci M. Despasse!!!!

  11. sylvie le 7 mars 2019

    Merci M. Depasse de nous lire les romans de Daudet injustement méconnus. Celui-ci a l’avantage d’avoir aussi comme personnage la ville de Paris, avec le Marais industriel, le Palais Royal et les villégiatures de banlieue.
    Du point de vue purement romanesque je préfère Sapho que je trouve plus complexe. Ici on a comme femme fatale une franche garce sans nuances ! Mais l’ancrage social des personnages est toujours présent dans leur physique, leur langage,que vous rendez bien par votre lecture, et leurs actions, sans abstraction théorique comme chez Zola.
    Je suis en train de lire C’était les Daudet de Stéphane Giocanti, biographie du clan Daudet qui éclaire bien les œuvres que vous nous lisez.
    Merci encore

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.