Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'DEGANDT, Alain - La Drôlatique Histoire du roi inuit allant visiter ses terres (Fable moderne)' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

16 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Jean-Pierre Baillot le 21 novembre 2016

    Je vous, tout de go, claque la bise, cher Alain !

  2. Lucos le 22 novembre 2016

    Ah la voici, la voilà, la récolte de bonne humeur
    qui réchauffe nos vieux os de novembre !
    Merci beaucoup !
    La fée-marraine -qui s’est joyeusement penchée sur votre berceau -vous a gratifié d’un talent bien spécial !

  3. Shmuel R le 22 novembre 2016

    Grand merci. A propos de la deuxième leçon, cf le crayon, elle me rappelle une définition de mots croisés du siècle dernier :  » On l’a mauvaise quand on saute dessus. « 

  4. Ahikar le 22 novembre 2016

    Au fond, cher Alain, la nature est-elle plus belle avant ou après le passage des hommes ? Je conçois en tout cas aisément qu’un roi inuit qui n’aurait jamais vu autre chose que la blancheur de la banquise, puisse aisément éprouver un plaisir bien plus grand devant une simple prairie en fleurs, ou même un parc à l’abandon, plutôt que devant les formes géométriques d’un jardin à la française. Il est plein de bon sens ce roi ! ;)
    Merci pour ce beau texte, remarquablement lu.
    Amitiés, :)
    Ahikar

  5. Alain Degandt le 22 novembre 2016

    Merci mes Quat’Z'amis pour vos commentaires chaleureux !
    Jean-Pierre, quel enthousiasme ! Une petite question : comment parvenez-vous à faire claquer les bises malgré votre fameux « tablier de sapeur » (l’avez-vous rasé ?)?
    Lucos, je vous souhaite une fin d’automne et un hiver douillets à l’écoute de notre site, en espérant que d’autres lectures thermogènes suivront.
    Shmuel, merci pour votre gai-savoir… vous êtes une mine !
    Ahikar, je suis bien d’accord avec vous : c’est beau un jardin à l’abandon, beau comme une femme à l’abandon !
    Amitiés à vous quatre,
    ALAIN D.

  6. Alain Degandt le 23 novembre 2016

    …Rectificatif : j’ai voulu écrire : « …comme une femme qui s’abandonne ! ».

    A.D.

  7. Jean-Pierre Baillot le 23 novembre 2016

    En effet, ça va mieux comme ça. La formulation précédente me faisait craindre le pire pour la « bande des cinq ». J’avais même envisage, un instant, de raser ma moustache !

  8. Isabelle le 28 novembre 2016

    À bon entendeur… Loin des jeux de la célébrité…nous sauvegardons notre paix ! Merci pour ce texte et votre interprétation

  9. Alain Degandt le 28 novembre 2016

    Merci à vous, Isabelle, pour votre aimable commentaire, assorti de votre malicieux clin d’oeil.
    Amitiés,
    ALAIN D.

  10. patricia le 29 novembre 2016

    délicieusement amusant et orchestré tout autant!
    Merci

  11. Alain Degandt le 30 novembre 2016

    Merci pour vos compliments, chère Patricia. Amitiés,
    ALAIN D.

  12. verganna le 5 septembre 2017

    Bravo. J’ai adoré, c’était vraiment très bien interprété.

  13. Alain Degandt le 5 septembre 2017

    Merci, Verganna, je suis très content que ma p’tite histoire plutôt farfelue vous ait plu. Continuez à nous prêter une oreille… ou les deux c’est encore mieux !
    A.D.

  14. Kalinagos le 16 février 2018

    Ces eskimos/Inuit un peuple en voie d’extinction

  15. Sandrine Seyller le 16 septembre 2018

    Merci Alain et Bravo pour ce travail !
    Je retrouve toujours votre humour et votre voix avec tant de plaisir ;-)
    Amicalement,
    Sandrine

  16. Alain Degandt le 17 septembre 2018

    Merci à vous, Chère Sandrine. Vos compliments et votre amitié me touchent.
    Bien cordialement,
    ALAIN D.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.