Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'DENON, Vivant - Point de lendemain ' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

7 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Robin le 8 juillet 2009

    De très bons choix et une belle voix

  2. Jules le 22 juin 2011

    J’en avait besoin pour le bac, malheureusement il y avait rupture d’impression… Merci!

  3. Robert le 6 novembre 2011

    David D., dommage que vous ayez parfois un petit air menaçant dans la voix qui est un peu hors du propos. Essayez de ne plus vous écouter parler. Je sais, c’est dur, et rares sont ceux qui y réussissent (René Depasse, p. ex.).

  4. Jean-Jacques le 25 décembre 2013

    C’est un peu « sur-joué »- pour qui aime la sobriété.

  5. J.-F., alias Choriste le 26 décembre 2013

    Je ne comprends vraiment pas ces deux dernières critiques, car, moi, ce que j’entends :

    1) Jamais aucun « petit air menaçant », mais bien au contraire, plutôt une très grande chaleur, tout au long, étayée par une voix très calme et posée.

    2) Une modulation de voix toujours en rapport avec le contexte, sans jamais aucun effet « sur-joué ». Plus « sobre » que ceci, et la prestation finirait par devenir ennuyeuse !

    Bravo pour un excellent travail, en ce qui me concerne, David !

    porte-toi bien et bonne période des fêtes !
    jf

  6. Caro le 9 décembre 2018

    Suite à un échange avec une amie en Ethiopie sur le retour des objets de musée en Afrique je fut ravie de trouver votre enrégistrement et je viens de lui faire parvenir le lien.

    Peut-on espérer un jour des lettres de l’autre libertin, Roger de Bussy Rabutin. Il y a déjà celles de sa cousine La Marquise!
    Joyeuses Fetes

  7. Joël ANDRE le 24 juin 2019

    Super, très bonne diction, agréable et expressive le ton est juste, et la parole très claire, c’est rare, merci beaucoup

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.