Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'DEPRÉ, Ernest - Le Ver de terre amoureux : monologue' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

13 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Prof. Tournesol le 12 février 2012

    C’est très drôle ! Même si je découvre ce monologue, je trouve que vous interprétez avec beaucoup de justesse cette sympathique histoire de ver de terre. On vous imagine sur les planches… et on en redemande !
    Merci Lemoko !

  2. Lemoko le 12 février 2012

    Merci pour votre critique cher Professeur ,

    mais …. mais j’ose espérer qu’un jour ,
    nous nous retrouverons sur les  » planches  »
    de litteratureaudio

  3. jeff le 13 février 2012

    c’est tres touchant, epatant. je pense que ce monologue me ressemble de pres, il ressemble a mes mots pour une belle, douce fille j’apprecie la facon dont vous la dites

  4. Lemoko le 13 février 2012

    Jeff , touché à mon tour , et heureux de vous avoir fait découvrir un texte oublié , d’un auteur dont hélas ,je ne trouve d’autre trace …..
    Si vous trouvez , je serai ravi que vous me le signaliez

    A bientot
    René Lemoko

  5. Esperiidae le 22 février 2012

    Bonjour Lemoko,

    Ton interprétation est simplement magnifique. Tout le plaisir que tu prends à enregistrer, on l’éprouve à t’écouter. Merci pour ce très beau moment théâtral, et pour la découverte de cet auteur.

    Amitiés

  6. jeannedelaville le 11 mars 2012

    Que du plaisir ! Un grand merci à vous
    jeannedelaville

  7. Cécile baziret le 21 novembre 2012

    Oh très attendrie par ce petit ver qui était le thème de ma recherche cette semaine du coup je découvre votre site et ce joli texte…merci pour ce partage je m’en vais de ce pas laisser à votre belle voix et à ce si beau texte la place pour une ballade sur mon mur et que d’autre comme moi découvre cette belle littérature….MERCI.

  8. ernest le 22 février 2013

    Cher René,merci pour cette interprétation …
    nous vidons les armoires et greniers et découvrons l’oeuvre riche de notre ancêtre Ernest Depré qui avait été oublié par la famille…
    Nous serions heureux de vous faire découvrir sa vie et son oeuvre, n’hésitez pas à nous contacter.

  9. René le 24 mai 2013

    Désolé Ernest
    je viens seulement de prendre connaissance de votre commentaire
    Bien sûr que je serais ravi d’ en savoir plus sur votre ancêtre et de partager ici sur LA , son oeuvre
    Promis je reste à votre écoute ,

  10. colin le 23 février 2016

    Bonjour ,
    Superbe! j’aime ces lectures imaginatives ,je rega

  11. Rodica Cretu le 23 février 2016

    Ma sympathie va vers la luciole qui ne connaitra jamais ce que c’est qu’un vrai amour de ver.
    Merci pour cette lecture.

  12. lemoko le 23 février 2016

    Certes Alexandrin a raté son affaire mais tapis dans l’ombre reste encore dodécasyllabe ,son jumeau!!
    Et bien d’autres: monosyllabe, trisyllabe, tétrasyllabe et son jumeau quadrisyllabe,
    puis pentasyllabe,hexasyllabe, etc..

    A la luciole il lui reste encore pas mal de soupirants pour la séduire….

  13. Rodica Cretu le 23 février 2016

    C’est comme le cas de Tristant. Il y en a nombreux ceux nommés Tristant, mais c’est un seul dont le poète vantât et que Iseult aimât.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.