Page complète du livre audio gratuit :


DESBORDES-VALMORE, Marceline – L’Entrevue au ruisseau (Poème)

Donneuse de voix : Bruissement | Durée : 3min | Genre : Poésie


Marceline Desbordes-Valmore

« L’eau nous sépare, écoute bien :
Si tu fais un pas, tu n’as rien.

Voici ma plus belle ceinture
Elle embaume encor de mes fleurs.
Prends les parfums et les couleurs,
Prends tout… Je m’en vais sans parure. [...] »

L’Entrevue au ruisseau.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)





> Références musicales :

Max Bruch, Kol Nidrei Opus 047, avec Jacqueline Du Pré (violoncelle) et Gerald Moore (piano) (1962, domaine public).

Jacques Offenbach, La Belle Hélène, Ouverture, interprétée par l’Orchestre Lyrique de l’ORTF, dirigé par Marcel Cariven  (1962, domaine public).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Poésie, ,

 

Page vue 1 471 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

4 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. LÏat le 26 mars 2020

    Chère Bruissement,

    Je compile vos lectures de poèmes pour préparer,
    le moment venu, une relaxante séance d’écoute …

    (…Accompagnée d’une délicieuse tisane de fenouil… 😉)

  2. Bruissement le 26 mars 2020

    Votre intention est des plus charmantes, chère Lïat.
    Je vous remercie pour votre gentil mot, …aussi délicieux qu’une tisane de fenouil…
    Cependant pour une écoute qui puisse être douce et relaxante, je pourrais, ultérieurement, mettre ensemble ces poésies sur un même MP3, en supprimant le titre du recueil renouvelé pour chacune d’elles. Cela vous permettrait de pouvoir siroter votre tisane de fenouil tranquillement durant une demi-heure au moins.

  3. Lïat le 28 mars 2020

    Chère Bruissement,
    Je suis très touchée par votre proposition (nouvel MP3).
    Ne vous donnez pas cette peine: vous êtes très bien ainsi !!
    Merci… Prenez soin de vous !

  4. Bruissement le 28 mars 2020

    Prenez soin de vous aussi, chère Lïat!
    Amicalement

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.