Page complète du livre audio gratuit :


HOLBACH, Paul-Henri Dietrich (d’) – Essai sur l’art de ramper, à l’usage des courtisans

Donneur de voix : Éric | Durée : 15min | Genre : Essais


Honoré Daumier - Trois avocats causant

Allemand de naissance, le baron Paul Heinrich Dietrich von Holbach (1723-1789) s’installe en France à l’âge de 25 ans et se fait naturaliser français. Il reçoit dans son salon les esprits les plus brillants de son époque : Rousseau, Buffon, Diderot, d’Alembert, collaborant avec les deux derniers à l’Encyclopédie. Athéiste convaincu, il écrit également des ouvrages philosophiques, souvent sous un faux nom, pour se protéger du pouvoir. Dans ce court texte qui donne souvent à sourire, qui allie esprit et insolence dans ce français brillant du XVIIIe siècle, D’Holbach s’en prend aux courtisans qui excellent dans « cet art le plus difficile de tous, cet art sublime qui est probablement la plus grande conquête de l’homme » : l’art de ramper…

Essai sur l’art de ramper, à l’usage des courtisans.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 5. XVIIIe siècle, Essais, ,

 

Page vue 9 086 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

6 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. sarah le 21 mars 2010

    J’aime l’insolence subtile!..

  2. Bernard le 21 mars 2010

    Un vrai cours de cinisme !!!Bravo !!!

  3. fedydurke le 22 mars 2010

    Merci beaucoup pour vos commentaires! Et pensez que cet homme a vécu dans un autre pays, qu’il a appris le Français (et les françaises…) sur le tard, ca nous impressionne encore plus. N’oubliez pas qu’a cette epoque, etre courtisan, c’etait un vrai travail. Il y en avait beaucoup; est-ce different aujourd’hui ?
    eric

  4. Robin le 12 avril 2010

    Le titre est déjà très drôle!

  5. Pop Culture Saguenay le 11 mai 2010

    Je me iPod touch, suite et fin…

    C’était pendant un de ces moments qui prennent à la gorge, vous savez, quand on est pris d’un de ces…

  6. Mu le 29 juin 2014

    La causticité style XVIIIème, quel jubilation ! A envoyer à toutes les écoles de journalisme.
    Et fort bien « rendu ».

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.