Page complète du livre audio gratuit :


DICKENS, Charles – Les Papiers posthumes du Pickwick Club (Livre 01)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 19h 15min | Genre : Romans


Charles Dickens - Les Aventures de Mr Pickwick

Les Papiers posthumes du Pickwick Club est le premier roman de Charles Dickens (1812-1870). D’abord publié en feuilleton de mars 1836 à novembre 1837, The Pickwick Papers connaît un succès quasi immédiat. Le premier numéro paraît à environ 400 exemplaires ; à la fin, le tirage s’élève à 40.000. Ainsi, comme il est dit dans l’un des premiers comptes rendus, Charles Dickens s’est trouvé « catapulté vers la gloire comme une fusée » et l’ouvrage est resté à la première place dans le cœur des lecteurs de Dickens pendant de nombreuses décennies.

En France, il a paru pour la première fois en 1871 sous forme de feuillets illustrés, sous le titre : Les Aventures de Monsieur Pickwick.

Traduction : Pierre Grollier (18?-18?).

Accéder au Livre 02…

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Chapitres 01 à 10.zip
Chapitres 11 à 20.zip
Chapitres 21 à 29.zip


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Chapitre 01 : Les pickwickiens.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Chapitre 02 : Le premier jour de voyage et la première soirée d’aventures, avec leurs conséquences.mp3
Chapitre 03 : Une nouvelle connaissance. Histoire d’un clown. Une interruption désagréable et une rencontre fâcheuse.mp3
Chapitre 04 : La petite guerre. De nouveaux amis. Une invitation pour la campagne.mp3
Chapitre 05 : Faisant voir entre autres choses comment M. Pickwick entreprit de conduire une voiture, et M. Winkle de monter un cheval ; et comment l’un et l’autre en vinrent à bout.mp3
Chapitre 06 : Une soirée du bon vieux temps. Histoire racontée par un ecclésiastique.mp3
Chapitre 07 : Comment M. Winkle, au lieu de tirer le pigeon et de tuer la corneille, tira la corneille et blessa le pigeon. Comment le club de la Crosse de Dingley-Dell lutta contre celui de Muggleton, et comment Muggleton dîna aux dépens de Dingley-Dell. Avec diverses autres matières également instructives et intéressantes.mp3
Chapitre 08 : Faisant voir clairement que la route du véritable amour n’est pas aussi unie qu’un chemin de fer.mp3
Chapitre 09 : La découverte et la poursuite.mp3
Chapitre 10 : Destiné à dissiper tous les doutes qui pourraient exister sur le désintéressement de M. Jingle.mp3
Chapitre 11 : Contenant un autre voyage et une découverte d’antiquité : annonçant la résolution de M. Pickwick d’assister à une élection, et renfermant un manuscrit donné par le vieil ecclésiastique.mp3
Chapitre 12 : Qui contient une très-importante détermination de M. Pickwick, laquelle fait époque dans sa vie non moins que dans cette véridique histoire.mp3
Chapitre 13 : Notice sur Eatanswill, sur les partis qui le divisent, et sur l’élection d’un membre du parlement par le bourg ancien, loyal et patriote.mp3
Chapitre 14 : Contenant une courte description de la compagnie assemblée au Paon d’argent, et de plus une histoire racontée par un commis-voyageur.mp3
Chapitre 15 : Dans lequel se trouve un portrait fidèle de deux personnes distinguées, et une description exacte d’un grand déjeuner qui eut lieu dans leur maison et domaine. Ledit déjeuner amène la rencontre d’une vieille connaissance, et le commencement d’un autre chapitre.mp3
Chapitre 16 : Trop plein d’aventures pour qu’on puisse les résumer brièvement.mp3
Chapitre 17 : Montrant qu’une attaque de rhumatisme peut quelquefois servir de stimulant à un génie inventif.mp3
Chapitre 18 : Qui prouve brièvement deux points, savoir : le pouvoir des attaques de nerfs et la force des circonstances.mp3
Chapitre 19 : Un jour heureux terminé malheureusement.mp3
Chapitre 20 : Où l’on voit que Dodson et Fogg étaient des hommes d’affaires, et leurs clercs des hommes de plaisir ; qu’une entrevue touchante eut lieu entre M. Samuel Weller et le père qu’il avait perdu depuis longtemps ; où l’on voit, enfin, quels esprits supérieurs s’assemblaient à la Souche et la Pie, et quel excellent chapitre sera le suivant.mp3
Chapitre 21 : Dans lequel le vieux homme se lance sur son thème favori, et raconte l’histoire d’un drôle de client.mp3
Chapitre 22 : M. Pickwick se rend à Ipswich, et rencontre une aventure romantique, sous la figure d’une dame d’un certain âge, en papillotes de papier brouillard.mp3
Chapitre 23 : Dans lequel Samuel Weller s’occupe énergiquement de prendre la revanche de M. Trotter.mp3
Chapitre 24 : Dans lequel M. Peter Magnus devient jaloux, et la dame d’un certain âge, craintive ; ce qui jette les pickwickiens dans les griffes de la justice.mp3
Chapitre 25 : Montrant combien M. Nupkins était majestueux et impartial, et comment Sam Weller prit sa revanche de M. Job Trotter, avec d’autres événements qu’on trouvera à leur place.mp3
Chapitre 26 : Contenant un récit abrégé des progrès de l’action Bardell contre Pickwick.mp3
Chapitre 27 : Samuel Weller fait un pèlerinage à Dorking, et voit sa belle-mère.mp3
Chapitre 28 : Un joyeux chapitre des fêtes de Noël, contenant le récit d’une noce et de quelques autres passe-temps qui sont, dans leur genre, d’aussi bonnes coutumes que le mariage, mais qu’on ne maintient pas aussi religieusement, dans ce siècle dégénéré.mp3
Chapitre 29 : Histoire du sacristain, emporté par les goblins.mp3


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, , ,

 

Page vue 6 249 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

14 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Shmuel R le 30 septembre 2014

    Enorme merci, chère Cocotte, pour ces prochaines heures d’insomnie.

  2. Sans-Dents le 30 septembre 2014

    Super cool, madame Cocotte, et merci.

  3. Cocotte le 1 octobre 2014

    Cher Shmuel, j’espère que vous allez bien vous amuser avec ces aventures très drôles, pleines de l’irrésistible humour anglais. Nous sommes loin des Oliver Twiwt, David Copperfield et autres. ça fait du bien de rire de temps en temps!
    Merci à vous pour votre commentaire, et bonnes insomnies!
    Amicalement
    Cocotte

  4. Cocotte le 1 octobre 2014

    Cher Sans-dents, j’ai tout de suite pensé à vous en trouvant vos cousins, les « mal peignés », au fil de ces pages! Quand vous arriverez à ce chapitre, vous serez heureux de passer quelques moments en famille.

    Merci pour votre commentaire et pour votre fidélité!
    Amicalement
    Cocotte

  5. colin le 1 octobre 2014

    Bonjour,
    Enfin une éclaircie dans cette morosité ambiante ,mreci.

  6. Cocotte le 2 octobre 2014

    Bonjour, cher Colin
    Vous avez bien raison: c’est bien bon de sourire de temps en temps, surtout quand le contexte n’est pas à l’optimisme!
    Le tome 2 est en cours d’enregistrement. J’espère qu’il vous plaira également et que votre éclaircie sera durable!
    Amicalement
    Cocotte

  7. Bianca le 20 novembre 2014

    J’en ai rêvé, Cocotte l’a fait! :) Merci pour cette lecture expressive et sympathique, et merci d’avoir choisi Dickens, ce grand, si grand génie!!! Lire ou écouter un roman de lui demande du temps mais c’est toujours un tel plaisir! « Les aventures de Mr Pickwick » se prêtent particulièrement bien à ce format audio! Le tome 1 est fini, je commence le tome 2! Bonne continuation, en espérant que vous lirez pour nous encore beaucoup de littérature anglaise!

  8. Cocotte le 21 novembre 2014

    Chère Bianca
    Cela m’a fait très plaisir que vous ayez aimé cette autre face de Dickens. Presque tous ses romans m’ont serré le cœur. Tant de souffrances, tant de misères que connaissent ces enfants!
    Dans un tout autre genre, M. Pickwick et ses aventures m’ont bien amusée pendant leur enregistrement. Je souhaite que, tout comme vous, beaucoup d’audio lecteurs partagent ce bon moment.
    Je n’ose pas lire beaucoup de littérature anglaise, car j’ai un accent épouvantable et j’ai toujours peur que ma prononciation choque. Mais, pour vous faire plaisir, je chercherai une autre romancière anglaise.
    Amicalement
    Cocotte

  9. Frédérique le 25 novembre 2014

    Bonjour, je me permets de vous signaler qu ‘il y a vraisemblablement un problème sur le chapitre 7 : il ne dure que 2mn50, s’interrompt brutalement avant qu’il y soit question ni de pigeon, ni de corneille ; vérification faite sur Wikisource, le chapitre est effectivement incomplet. Merci et bonne continuation.

  10. Cocotte le 26 novembre 2014

    Merci, chère Frédérique, de m’avoir signalé que ce chapitre était incomplet.
    Je ne sais pas ce qui s’est passé car j’avais bel et bien enregistré la totalité. Mais je vais le réenregistrer dans la journée (depuis deux mois, j’ai perdu l’original) et l’envoyer. Demain, tout sera rentré dans l’ordre.
    Ce doit être frustrant, en effet, de trouver un chapitre amputé et je comprends votre déception. Croyez-moi, je n’aurais jamais envoyé seulement deux minutes. Heureusement, puisque vous avez pris la peine de me le faire remarquer, la correction se fera le plus rapidement possible.
    Amicalement
    Cocotte

  11. Cocotte le 26 novembre 2014

    Chère Frédérique
    Quelles que soient les causes de l’amputation, j’ai envoyé le chapitre 7 entier sur « chapitre par chapitre » et le mal est réparé.
    En revanche, le zip corrigé n’est peut-être pas passé. Deux heures après « envoi en cours 100% », le signal « envoi réussi » ne s’était pas encore affiché.
    A moins que notre technicienne, beaucoup plus professionnelle que moi, n’arrive à remplacer le Zip, je ne vois pas ce que je pourrais faire.
    Désolée! Ne m’en veuillez pas! Je suggère aux audio-lecteurs d’écouter le chapitre 7 seul.
    En tout cas, merci de m’avoir signalé cette erreur.
    Cocotte

  12. Cocotte le 26 novembre 2014

    Chère Frédérique
    Cette fois, le zip est bien passé et tout est rentré dans l’ordre. Ah! Les mystères de l’informatique!
    Ne cherchons pas à comprendre! L’important, c’est que le chapitre 7 et le Zip sont restaurés.
    Merci encore!
    Amicalement
    Coctte

  13. emilieemilie le 31 décembre 2014

    Je n’accroche pas à l’humour anglais, je n’apprécie pas les récits enchâssés, et les personnages farfelus tout ce qui constitue ce roman. Mais là je me suis régalée. Ce roman rappelle Don Quichotte notamment à travers la relation particulière entre Mr Pickwick et son valet. Avec un grand sens du grotesque, Dickens dépeint les défauts de la nature humaine.

    Cocotte vous avez un talent certain pour imiter les vieilles coquettes à la vertu outragée (d’où peut-être votre surnom cocotte)! N’hésitez pas à postuler pour ce genre de rôles vous brûleriez les planches! en tous les cas MERCI et CHAPEAU pour la lecture de ce récit qui doit faire dans les 40 heures tout de même. Sans vous, jamais je n’aurais pris la peine de le découvrir, et je serais passée à côté d’une merveille.

  14. Cocotte le 31 décembre 2014

    Chère Emilie Emilie
    En lisant le début de votre commentaire, j’ai craint que vous n’ayez pas aimé ce roman.
    Il est pourtant majeur dans l’œuvre de Dickens et tellement différent de ses autres livres, terribles, sur les conditions de vie des enfants dans l’Angleterre du 19ème siècle. M. Pickwick m’avait bien amusée quand j’étais adolescente et j’ai eu envie de partager ce plaisir avec les audio lecteurs.
    Merci pour votre suggestion au sujet du théâtre! Je me suis, en effet, bien amusée à jouer les vieilles coquettes. Vous pouvez écouter quelques pièces déjà parues et qui devraient vous plaire.
    Merci pour votre très intelligent et agréable commentaire, qui me fait terminer l’année avec le sourire.
    Tous mes vœux de bonne année, et de belles découvertes sur L.A.
    Amicalement
    Cocotte

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.