Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'DIVERS - Chansons de Pirates (Poèmes)' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

7 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Iris le 2 juillet 2011

    Quelle bonne idée, ces quatre poèmes si différents et dans trois langues, ce qui montre la mondialisation de la poésie.
    Le résultat final est une vraie réussite.
    J’ai beaucoup apprécié! Bravo et merci à tous les quatre!
    Iris

  2. Christine le 2 juillet 2011

    Merci à vous Iris :) pour votre commentaire.

    Très belle soirée !!!

    Ch.

  3. anna-maría le 3 juillet 2011

    Un grand merci à tous qui avez donné vôtre voix aujourd’hui!

    En cuanto a Usted, Christine Sétrin, le estoy sumamente agradecida por haber leído la Canción del Pirata de Espronceda.

    Muchas gracias a todos!

    Thank you very much!

    Cordialement,
    Anna-María

  4. Christine le 3 juillet 2011

    Buenas tardes estimada Anna-María :)

    La « Canción del Pirata » de Espronceda no podía faltar en este pequeño homenaje romántico ;) !!!
    Me alegro de que le haya gustado la propuesta.

    Gracias por su comentario,

    Un cordial saludo,

    Ch.

  5. marguerite le 17 juillet 2011

    J’aime beaucoup cette idée de projet collectif. Continuez ainsi!

  6. Cocotte le 2 septembre 2011

    Je vous remercie, Marguerite, pour votre si aimable commentaire. Veuillez m’excuser pour le retard mis à vous répondre. Je suis très touchée de votre sympathie. Il m’a été très agréable de participer à ce projet et j’espère bien récidiver sous peu!
    Amitiés
    Cocotte

  7. jean le 1 février 2012

    Merci beaucoup Mr Depasse.
    Décidément votre voix est parfaite pour les histoires de pirate. :)
    L’île aux pirates m’a fait replonger en enfance, alors que je n’ai que 23 ans. Encore merci à vous

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.