Page complète du livre audio gratuit :


DIVERS – La Fontaine vu par Rousseau, Lamartine et Perrault

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 24min | Genre : Essais


Fables de La Fontaine

Rousseau critique ironiquement les fables de La Fontaine réservées selon lui aux adultes.

« On fait apprendre les fables de la Fontaine à tous les enfants, et il n’y en a pas un seul qui les entende. Quand ils les entendraient, ce serait encore pis ; car la morale en est tellement mêlée et si disproportionnée à leur âge, qu’elle les porterait plus au vice qu’à la vertu. [...] »

Lamartine n’est pas plus tendre à l’égard du fabuliste :

« Que penser d’une nation qui commence l’éducation de ses enfants par les leçons d’un cynique ? [...] »

Charles Perrault, plus objectif, insiste sur la différence entre les contes et les fables. Il est très difficile d’adhérer à l’argumentation de Rousseau…

> Écouter un extrait : L’Immoralité de La Fontaine.


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Rousseau – L’Immoralité de La Fontaine.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Lamartine – La Fontaine.mp3
Perrault – Biographie de La Fontaine.mp3


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 4. XVIIe siècle, 5. XVIIIe siècle, 6. XIXe siècle, Essais, , , , , ,

 

Page vue 19 352 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

8 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Robin le 2 août 2009

    Excellent choix de textes! encore une belle découverte

  2. René Depasse le 2 août 2009

    Mon cher Robin. Comme j’aimerais n’avoir que des auditeurs connaisseurs comme vous!Aujourd’hui
    comme vous le voyez, j’ai été gâté!Merci encore

  3. Viktor le 4 août 2009

    Si j’étais une femme, je crois que je demanderais monsieur Depasse en mariage.

  4. Olivier le 4 août 2009

    Bonjour Viktor ,

    Bien d’accord , les lectures de ce cher René Depasse sont particulièrement savoureuses , et pour certaines , je n’hésiterais pas à dire exquises et toujours dans le ton (pour qui a des oreilles , c’est époustouflant) .

    Mais permettez que je vous mette en garde contre ces élans de sentimentalisme dont vous semblez souffrir . Sachez que la littérature le possède et le consume tout entier , la où il demeure sont de vastes et mystérieuses contrées aux lisières desquelles les simples hommes dans leur aveuglement sont condamnés à s’égarer , sans jamais espérer un jour enfin les fouler de leur pied de mortel.

    Merci à René Depasse pour toutes ces lectures partagée

  5. Blanche le 5 septembre 2009

    Voilà un corpus des mieux choisi ! Vous m’êtes d’un grand secours mon cher René Depasse et m’avez quelque peu facilité la tâche en me faisant connaître 2 autres auteurs. Je connaissais la critique rousseauiste et la recherchais. je trouve votre petit corpus bien mitonné et suis ravie au plus haut point de pouvoir le déguster. Il va d’ailleurs faire bouillonner un peu plus mon esprit pour les jours à venir et c’est là ce qui m’enchante davantage. C’est agréable de savoir qu’il peut y avoir un brin d’intelligence qui compose derrière ces voix qui nous sont offertes. Un grand merci !

  6. Marylène le 17 novembre 2009

    Quel talent! vous rendez vivant tous ces textes intelligents et c’est avec beaucoup de plaisir que je découvre certains passages.
    Votre voix est celle d’un acteur de théâtre. J’aime!

  7. phoebus le 16 décembre 2009

    bravo a site a cette initiative extraordinaire

    faire la vaisselle et le repassage deviennent un enchantement.

    les effets de voix de Rene Depasse sont très agréables sur A France ‘Le Petit Pierre’ et l on savoure l espièglerie et de l auteur et du conteur.

    un grand bravo.

    Ceci dit je ne serai pas decu si un meme texte pouvait etre dit par differentes voix. La voix de la presentatrice « d en apparte sur canal +’ est tres sensuelle et si elle recitait le botin on l ecouterait quand meme avec passion.

    Donc oui chaque oreille a sa voix.

    cordialement a tous

  8. raoul le 11 août 2012

    mes respects a rene depasse

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.