Page complète du livre audio gratuit :


DOSTOÏEVSKI, Fedor – Le Joueur (Version 2)

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 4h 54min | Genre : Romans


Roulette

À Roulettenbourg, vit un général russe, veuf et désargenté, avec toute sa compagnie : sa belle-fille, la très convoitée Pauline ; sa fiancée, Mlle Blanche ; un Français qui détient des hypothèques sur ses biens ; ses enfants et leur précepteur, Alexeï Ivanovitch…
C’est ce dernier qui raconte.
Inextricablement liés par l’amour ou par l’argent, tous attendent la mort de la babouschka, la vieille tante, dont l’héritage réglerait bien des problèmes. Mais voici qu’elle débarque à l’improviste et se prend au jeu de la roulette…

Traduction : Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936).

> Écouter un extrait : Chapitres 01 à 04.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Le Joueur.zip


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Chapitres 01 à 04.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Chapitres 05 à 08.mp3
Chapitres 09 à 11.mp3
Chapitres 12 à 14.mp3
Chapitres 15 à 17.mp3


> Remarque
La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.



> Références musicales :

Nikolaï Rimski-Korsakov, Le Coq d’Or: Hymne au Soleil, interprété par Emanuel Bay, Jascha Heifetz (1945, domaine public).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, Romans (Complets), , ,

 

Page vue 1 435 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

2 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Pascalette le 20 février 2019

    Merci, Pomme, pour cette lecture. J’ai adoré ce roman, je trouve les personnages assez extraordinaires ! Surtout celui de la babouschka. Et dire qu’il a été écrit en moins d’un mois ! J’ai commencé hier soir « les mémoires de deux jeunes mariées ». Je me régale !!

  2. Pomme le 21 février 2019

    Eh oui, Pascalette, chez Dostoïevski pas un seul personnage n’est ordinaire! Un des charmes de la littérature russe, sans doute…

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.