Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'DOSTOÏEVSKI, Fedor - Les Pauvres Gens' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

7 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. yacouba le 13 juin 2010

    je sui tres heureux de pouvoir enfin ecouter des format mp3.je felicite vraiment ceux qui ont créé ce site.mais je n’oublie pas les donneurs de voie.

  2. yassine brahim le 14 juin 2010

    Merci.

  3. jo le 2 juillet 2010

    Merci pour cette belle lecture! on y est vraiment…j’ai eu plusieurs fois l’occasion de vous écouter,et ce n’est sûrement pas par hasard car vous y mettez beaucoup de coeur. Quelle chance de pouvoir
    accéder à la littérature par ce biais!
    Encore merci
    jo

  4. Canou le 25 décembre 2010

    Merci Monsieur,vous me donnez un véritable bonheur.
    Joyeux Noël!

  5. abcd le 12 mai 2012

    Cette lecture est un chef-d’oeuvre en elle-même. Merci encore !

  6. hervé le 11 novembre 2012

    Quel bonheur de vous entendre!!
    La description est cinématographique de plus c’est un chef d’oeuvre au niveau de la psychologie humaine
    Oeuvre belle finement traduite montrant toutes les trames de l’âme. Quel chef d’oeuvre, incantatoire qui vous vrille le coeur sous ce triste manteau de misère, on sent cette odeur éternelle de choux, l’inévitable samovar, lors des désespoirs on fait zapoy ( on se soûle en Russie).
    L’âme Russe malgré les imperfections est belle et large comme la Volga avec les peupliers et les villes saintes avec les bulbes. Au loin le vent du sud revient et l’on entend au loin les airs de balalaïka. Les jours sombres les poêles sont chauffés au rouge, car le Froid est hélas toujours présent.
    voilà on arrête le voyage car le Russe reste très mystique Félicitation Maître, je suis ému
    Hervé

  7. Dominique le 19 décembre 2017

    Cher Monsieur Depasse

    Encore une fois je vous remercie pour tous ces moments de lecture où vous mettez tant de talent. Il me semble toutefois que votre lecture de ce chef d’oeuvre est si parfaite qu’il paraît difficile de l’imaginer autrement que lue par vos soins tant vous semblez le porter.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.