Page complète du livre audio gratuit :


BOISGOBEY, Fortuné (du) – Le Pouce crochu

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 10h 25min | Genre : Romans


Fortuné Du Boisgobey

« [...] Elle aurait voulu fermer les yeux et elle ne pouvait pas. Ce point noir la fascinait.

Cela ressemblait à une araignée énorme, armée de pattes velues, et cela ne bougeait pas.

Était-ce la griffe de quelque bête monstrueuse ? Camille n’était pas poltronne, et pourtant elle sentait son sang se glacer dans ses veines. [...] »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Le Pouce crochu.zip



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Policiers, Romans, Romans (Complets), ,

 

Page vue 17 672 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

31 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. gaumondie le 4 mars 2010

    FELICITATION ! Quelle volonté ! quel courage ! je suis en admiration… Merci pour cette belle lecture passionnante… Merci MONSIEUR RENE DEPASSE PASCALE

  2. gaumondie le 5 mars 2010

    Bon vous voudrez bien m’en excuser mais le bruit de machine à laver porte un peu prejudice a l’enregistrement… Autrement je suis toujours conquise par ce que vous faites MERCI PASCALE

  3. René Depasse le 5 mars 2010

    Merci,Pascale,de m’avertir de cette imperfection.Le bruit intempestif ne doit affecter qu’un certain passage.Avez vs noté le chapître?Cordialement R.D

  4. gaumondie le 5 mars 2010

    Merci MONSIEUR DEPASSE il s’agit du chapitre 2 Cordialement PASCALE

  5. Roberto le 6 mars 2010

    Moi aussi, je l’ai entendu, mais je pensais que c’était volontaire : certains mettent bien de la musique.

  6. Victor Cohen le 6 mars 2010

    Monsieur Depasse

    Vous lisez très bien, rien à dire! Je pense que vous lisez tout d’une traite et dans ces conditions je vous félicite doublement de la qualité de votre lecture. Pas une hésitation, pas un bafouillement: c’est une prouesse!

    Mais votre lecture est gâchée par des bruits récurrents de respiration forte, clics de souris, roulement de molette etc…

    J’ai écouté quelques unes de vos autres lectures et c’est la même chose.

    Ne pourriez-vous svp soigner un peu plus vos enregistrements: supprimer les bruits de souris et surtout de respiration?

    Sans doute cela prend du temps et vous ne pourriez lire autant mais cela améliorerait beaucoup le confort d’écoute. Pour nous auditeurs, la qualité d’enregistrement c’est aussi important que le nombre de titres lus.

    Victor

  7. Roberto le 6 mars 2010

    Oui pour les clics de souris, on les entend généralement chez le grand Depasse, mais ce n’est pas gênant pour moi, car ils sont assez discrets.
    Pour la machine à laver, je plaisantais, car je n’ai pas encore écouté le livre en question.
    Pour la respiration, je conseille à M. Depasse d’arrêter de respirer, ça peut être une solution.

  8. Victor Cohen le 6 mars 2010

    Le « Grand Depasse »… Ce n’est quand même pas Talma, faut pas pousser!

    Je ne lui demande pas au Grand Depasse de lire en apnée, mais de procéder comme d’autres lecteurs qui font un effort de nettoyage de leurs enregistrements. Chez eux, pas de respiration bruyante, pas de bruit de souris, pas de roulement de molette… mais moins de production.

    Après tout il suffit de les couper ces bruits: ça s’appelle le montage.

    Victor

  9. René Depasse le 7 mars 2010

    Bonsoir Victor et Roberto. SVP Ne vous accrochez pas à l’occasion du POUCE CROCHU..Ni
    Talma,ni Mounet-Sully,ni « grand D »,mais simplement grand lecteur désirant faire profiter les autres de ma passion. Je ne corrige pas pour gagner du temps,mais parce que je n’y connais rien et ne veux pas charger autrui du montage .Pour moi le texte est primordial et j’aimerais , certes,savoir supprimer ce qui peut heurter;ce n’est pas dédain de l’auditeur ,Victor,

  10. Roberto le 7 mars 2010

    On entend effectivement la machine dans une phase d’essorage (700 tours/min environ, marque non déterminée), mais c’est plutôt discret (dans le 2e chapitre, par exemple à 46 min 20 s et à 58 min 12 s).
    C’est somme toute véniel et ça ne perturbe pas vraiment la lecture, en un mot ce n’est pas rédhibitoire. Ainsi ça me gêne beaucoup moins que les lecteurs qui prononcent « Chaldée » comme « shaldé » ou « geôle » comme « géole ».
    En tout état de cause, merci pour ce roman populaire, intéressant dans son genre, particulier.

  11. gaumondie le 7 mars 2010

    Oh ! comme je regrette d’avoir signaler le bruit de la machine à laver… Moi, j’aime le bruit des respirations et celui de la sourie… Surtout ne changer RIEN MONSIEUR DEPASSE, ce sont les bruits de la vie cela est important aussi… MERCI pascale

  12. michaux guy le 14 mars 2010

    Je vais commencer à l’écouter et je vais éssayer
    de déterminer si c’est le jour du lavage du blanc ou des couleurs. C’est vrai qu’il lit bien et il
    n’y a pas de raison de se laisser faire par une
    machine à laver qui veut se faire entendre quand on lui donne pas la « parole ». Pour la souris avec un bout de fromage ça devrait s’arranger. C’est toujours agréable de vous écouter. A bientot et bonne continuation Guy

  13. Henry le 14 mars 2010

    Jamais content!..

  14. Florence le 22 mars 2010

    moi, je n’ai pas encore commencé l’écoute, mais j’ai tellement aimé le crime de l’omnibus que je suis conquise par avance. Non, ne changez rien, vos clics de souris sont comme des respirations et ne sont pas gênants, quant aux bruits de rue ou de vie domestique qui s’invitent parfois en bruit de fond, il me rappellent que je dois vous remercier encore et encore pour tout le temps que vous consacrez à ces lectures. Ce bel effort de votre part me permet non seulement de découvrir de nouveaux auteurs, mais aussi et surtout de transformer la corvée du désherbage en recréation et de ne pas condamnée à écouter France Info pendant les 9 heures que va durer mon voyage en voiture demain.

  15. Ana le 2 avril 2010

    Et bien moi, je n’ai remarqué aucun bruit de fond, je suivais l’action: un personnage féminin qui ne fait pas dans la guimauve dans un roman du XIX ce n’est pas fréquent. Puis une prommenade passionante dans Paris que l’on découvre d’un autre oeil (ou ouïe, dans le cas présent).

  16. Henry le 7 avril 2010

    Bravo et merci Mr Depasse : je me suis une fois de plus régalé ! J’ai sauté su ce livre avec plaisir car j’avais adoré « le crime de l’omnibus ».

    Grand merci pour le travail et ne changez rien : en ce qui me concerne bruit de roulette de souris et de respiration et autre bruit extérieur disparaissent devant l’histoire !

    Cordialement,
    Henry

  17. laurent le 16 avril 2010

    merci pour votre lecture

    cordialoement Laurent

  18. Didier Guislain Pilette le 7 novembre 2010

    Vos lectures comme celles-ci de M. Fortuné Du Boisgobey m’apportent tant de bonheur dans ma vie d’aveugle. Je vous remercie infiniment et vous bénis après chaqu’une de vos lecture, étant conscient de l’effort fournit par vous et vos altruistes associés.
    Merci encore M. Depasse!

  19. René Depasse le 7 novembre 2010

    Mon cher DIDIER j’enregistre un long roman de Du Boisgobey LA VOILETTE BLEUE spécialement à votre intention.Il paraîtra sous peu et je vous le dédie.Cordialement et merci pour votre assiduité

  20. Ethan-boes le 28 janvier 2011

    … Heureux de faire partie de vos Fan Mr Depasse.
    Je suis d’accord avec Gaumondie du 20 Mars 2010, les bruits de font parties de votre entourage, et vous nous semblez plus proche de nous … du moins c’est mon sentiment …

    Merci Mr. Depasse

    Mickael

  21. PATRICK le 15 février 2011

    Je venai de découvir votre cite de lecture audio et je ne vous dis pas mon regrès d’être aussi enretard. Pour moi bruit ou pas je crois que vous mettez le paquet de votre côté, en plus vous nous le faite gratuit. J’ai pas remarqué la rubrique SPIRITUALITÉ. je vous souhaite beaucoup de courage.

  22. Mickael le 17 février 2011

    Encore un pur moment passé avec Vous et Du Boisgobey… je file vous retrouver avec Conan_Doyle – Une etude en rouge…

    Encore merci Mr Depasse.

  23. daniéle le 1 août 2011

    Mercie pour cette lecture.

  24. La Gavotte le 5 décembre 2011

    Je ne suis là que depuis quelques jours, mais je suis devenue boulimique, à cause, noooon grâce à vous ! Je viens « d’avaler », presque d’un trait, « le Pouce crochu ». Lorsque je commence une lecture, il m’est difficile de m’arrêter tant cela me passionne ! Je vous écoute aussi en faisant du rangement, en repassant, en faisant la vaisselle… Ces tâches me deviennent moins pénibles pour ne pas dire agréables avec vous. Quant aux petits « bruits » dont on parle ici, je trouve, pour ma part, qu’ils sont même nécessaires… et je ne vous demanderai pas de fournir un effort supplémentaire pour les éliminer. C’est bien ainsi. Il rendent votre lecture, dont je n’ai pas à faire l’éloge tant sa qualité est évidente, plus proche, un ami qui me lit une oeuvre… Merci M. Depasse…

  25. Thierrry Chevrier le 13 octobre 2013

    Monsieur Depasse, passionné de l’écrivain Du Boisgobey (j’envisage d’écrire un jour sa biographie) je viens de découvrir vos lectures, et me réjouis de leur grande qualité. Si vous voulez ravir vos auditeurs d’autres titres de cet auteur, je serais volontiers disposé à vous envoyer un ou deux autres titres, en particulier « Le Demi-Monde sous la Terreur » (publié récemment chez Pascal Galodé), ou « L’Enragé » qui sortira prochainement. Il vous suffira de m’envoyer vos coordonnées, je possède son œuvre quasi intégrale (66 romans) et je trouve que vous êtes un formidable vecteur pour faire connaître ce bel auteur, aussi je tiens à vous encourager à poursuivre cette redécouverte vocale !

  26. Thierry CHEVRIER le 22 octobre 2013

    Monsieur Depasse, je possède dans un fichier word, pouvant être lu sur ordinateur, un roman complet de Fortuné du BOISGOBEY (il s’agit du « Demi-monde sous la terreur », un roman daté de 1877) . S’il vous intéresse d’en prendre connaissance et d’en faire éventuellement une lecture, je suis à votre disposition pour vous faire parvenir ce texte aux coordonnées que vous voudrez bien m’indiquer.

    De la même façon, je puis aussi vous envoyer deux romans de GABORIAU (« La Vie infernale », 1869 et « La Clique dorée », 1870) Au plaisir de vous lire.

  27. Christine Sétrin le 22 octobre 2013

    Bonsoir cher Thierry :) ,

    Nous vous remercions de votre offre aimable.

    Nous avions déjà trouvé Le Demi-Monde sous la terreur sur Gallica (Tome 1, Tome 2) et je viens de vérifier que les deux romans de Gaboriau, La Vie infernale et La Clique dorée, y sont également disponibles…

    Il n’est donc pas nécessaire que vous nous les fassiez parvenir étant donné que nous pouvons facilement télécharger les pdf :) .

    À René maintenant de faire son choix parmi tant de suggestions…

    Très belle soirée,

    Ch.

  28. lucie le 24 octobre 2014

    Gaumondie et Victor je vous demande d’arrêter de vous plaindre pour des pacotilles. Franchement il y a des choses plus terribles que d’entendre la machine a lessive ou la respiration… et quoi encore? Au moins nous n’entendons pas des bombes qui tombent!!
    Ce merveilleux lecteur mérite d’être applaudi au lieu d’être critiqué.
    M. Depasse vous me rendez heureuse par vos si belles lectures. Et par ce fait, vous m’aidez à me remettre d’une dépression majeure. Je vous en suis très reconnaissante.
    Merci xxxxxx

  29. René Depasse le 24 octobre 2014

    Chère Lucie,vous vous référez à des critiques datant de 4 ans!Depuis les temps ont changé et Gaumondie comme Victor sont devenus des fidèles de mes lectures,quoique je n’aie changé ni de respiration ni de machine à laver!Bonne résurrection!

  30. lucie le 24 octobre 2014

    Alors vous êtes resté vous-même Bravo!! Désolée je n’avais pas remarqué les dates. La prochaine fois, je prendrai une grande respiration avant de donner mon commentaire!
    Là, je ris de moi-même… :-)

  31. sigrid le 6 novembre 2014

    Votre lecture m’a vraiment.plu. ;Je trouve étonnant la facilité que vous avez pour adopter les différentes voix J;ai passé d’agréables heures avec vous et ;La Pouce crochue. Merci, M. Depasse_

    grpasse m(

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.