Page complète du livre audio gratuit :


DUMAS, Alexandre (Fils) – Le Cocher de cabriolet

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 5min | Genre : Nouvelles


Jean Beraud - Fiacre

« Quand je ne pense pas à un drame qui me préoccupe, quand je ne vais pas à une répétition qui m’ennuie, quand je ne reviens pas d’un spectacle qui m’a endormi, je cause avec les cochers de cabriolets, et quelquefois je m’amuse autant en dix minutes que dure la course, que je me suis ennuyé dans les quatre heures qu’a duré la soirée de laquelle ils me ramènent. [...] »

Le Cocher de cabriolet.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Nouvelles, ,

 

Page vue 15 824 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

8 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Celso le 26 mai 2009

    J’ai beaucoup aimé ce conte. Maintenant je vais l’écouter pour pratiquer ma compréhension orale.

    Merci René pour donner votre voix. Vous m’aidez beaucoup dans mes études de français.

    Merci à tous et salutations du Brésil.

  2. Didier Guislain Pilette le 21 octobre 2010

    Ah! M. Depasse sans vouloir être ditirambique, votre prestation dan cette nouvelle est d’autant plus excellente que cocasse! J’en ai ri aux larmes, merci infiniment pour ces moments de bonheur…
    Didier Pilette – Mexico

  3. Didier Guislain Pilette le 30 mars 2011

    Merci Juliette pour cette éblouissante lecture! Votre voix si juste n’a fait qu’enivrer mes oreilles du début jusqu’à la fin…Bravo !
    Didier Pilette – Mexico City.

  4. René Depasse le 30 mars 2011

    Merci,Didier,pour vos innombrables remerciements.Attention, une petite erreur!Vous complimentez Juliette pour MA lecture de Dumas(Cocher de cabriolet).Il doit s’agir d’un autre texte..

  5. Didier Guislain Pilette le 30 mars 2011

    En effet cher René, suite à l’écoute de La Dame aux camélia par Dame Juliette, je me suis « mélangé les pinceaux »à l’heure des ccommentaires que je n’hésites pas à formuler, témoignage de ma reconnaîssance envers votre grande générosité.. De ce pas je vais rendre à César ce qui est à César. Je vous remercie de m’avoir informé de mon erreur, cela me permet d’améliorer mes manipulations sur l’ordinateur malgré ma cécité.
    Amicalement et respectueusement vôtre,
    Didier

  6. colin le 28 janvier 2013

    Bonjour ,

    Quelle écriture ,rendue pae un tel lecteur ,quelle verve , quelle couleur(si cela se dit ) dans l’ accent BRAVO ET MERCI

  7. anne brix le 12 mai 2015

    Compliments, cher René, pour cette magnifique lecture. Ce site est entré dans ma vie et je ne passe plus un jour sans vous rejoindre. Pour ce texte, je voudrais vous signaler une petite erreur: Alexandre Dumas nous fournit une date pour son récit: le 1er janvier 1831. L’auteur est donc Alexandre Dumas père. Je reprends mes écouteurs! Merci!

  8. Patricia le 10 novembre 2016

    J’ai beaucoup aimé cette nouvelle et tout l’humour savoureux du narrateur « cotillon ».
    Vous avez très bien su faire ressortir cet humour avec vos différentes intonations bien placées.
    J’ai eu plaisir à réécouter cette nouvelle, merci M. Depasse.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.