Page complète du livre audio gratuit :


DURAS, Claire (de) – Ourika (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 1h 8min | Genre : Romans


Ourika

Un jeune médecin est appelé un matin pour soigner une religieuse de couleur noire, très renfermée sur elle-même. Après plusieurs visites, le médecin obtient et gagne la confiance de cette jeune femme. Elle lui raconte son histoire et ses chagrins…

Extrait : « Toutes les fois que je voyais arriver chez madame de B. des personnes qui n’y étaient pas encore venues, j’éprouvais un nouveau tourment. L’expression de surprise mêlée de dédain que j’observais sur leur physionomie commençait à me troubler ; j’étais sûre d’être bientôt l’objet d’un aparté dans l’embrasure d’une fenêtre ou d’une conversation à voix basse, car il fallait bien se faire expliquer comment une négresse était admise dans la société intime de madame de B. Je souffrais le martyre pendant ces éclaircissements ; j’aurais voulu être transportée dans ma patrie barbare, au milieu des sauvages qui l’habitent, moins à craindre pour moi que cette société cruelle qui me rendait responsable du mal qu’elle seule avait fait. »

> Écouter un extrait : Chapitre 00.


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Chapitre 00.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Chapitre 01.mp3


> Remarque
La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, Romans (Complets), ,

 

Page vue 5 373 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

2 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Gaëlle le 10 décembre 2017

    Merci pour m’avoir donné l’occasion de découvrir ce roman, le personnage d’Ourika est sensible et touchant, et l’histoire semble particulièrement moderne pour l’époque à laquelle elle a été écrite.

  2. DanielLuttringer le 10 décembre 2017

    Classique, donc moderne…
    Merci à vous Gaëlle !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.