Page complète du livre audio gratuit :


ERCKMANN-CHATRIAN – L’Esquisse mystérieuse

Donneur de voix : Bernard | Durée : 40min | Genre : Contes


Erckmann-Chatrian - L'Esquisse mystérieuse

Dans cet autre conte fantastique d’Erckmann-Chatrian, le héros narrateur, un jeune peintre désargenté, esquisse, de nuit, sous le coup d’une inspiration irrationnelle, une scène de meurtre dont seule la victime apparaît dans le décor effrayant d’une cour de boucherie. Ce croquis va le conduire directement en prison.

« Bref, une vieille femme, hâve, défaite, échevelée, apparut successivement, renversée au bord d’un puits, et luttant contre un poing qui lui serrait la gorge… »

L’Esquisse mystérieuse.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)





> Références musicales :

Mister M, Darkness, extrait de l’album Intermedium (licence Cc-By-Nc-3.0).

> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Contes, Fantastique, ,

 

Page vue 9 822 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

9 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. AliciaP le 2 avril 2013

    Bravo Bernard pour cette lecture très réussie, sans fioritures mais néanmoins agréable – vous semblez aimer ce texte, et cela se ressent dans votre lecture!

    Bonne continuation!

  2. chastan gilbert le 2 avril 2013

    ACCEPTABLE….
    Mais toujours trop de musique dans l’ensemble.
    la lecture est trop passionnante pour supporter qu’il y ait de la musique.
    et quelle musique .
    la moitié du temps ce sont des bruits de tonneaux ou de tuyaux métalliques.
    Malheureusement les romans ne sont pas lus deux fois
    donc, plus de possibilité d’avoir un jour la chance de pouvoir les écouter sans tout ces bruits qui semblent être nécessaires pour certains.

  3. Bruissement le 3 avril 2013

    Histoire intéressante particulièrement bien lue avec une musique appropriée: que du bonheur!
    Félicitations!

  4. Bernard le 4 avril 2013

    Un grand merci pour ces commentaires majoritairement encourageants.
    Mais qu’il est difficile de satisfaire les uns, les autres, tout le monde et sa mère!!
    @chastan gilbert: sur les 40 minutes de cette lecture, les arrière-plans musicaux ne représentent que 3 minutes 40 secondes – 1′30″ en introduction, 1′30″ en fin de lecture avec une virgule musicale de 40″ vers le milieu. Peut-on véritablement parler de « trop de musique »? Quant au choix du morceau, il s’agit d’une composition (libre de droits) au PIANO que j’ai choisie pour évoquer l’atmosphère étrange, insolite, irréelle, irrationnelle même, de ces contes fantastiques. C’est vrai qu’elle est assez proche de certains morceaux de musique contemporaine – mais c’est toujours de la musique! Ah oui! J’ai utilisé la même pour « L’Oreille de la Chouette » et pour « Entre deux Vins ».
    Voici quelques commentaires:
    Pour « Entre deux Vins »:
    Merci Bernard pour cette belle lecture. Vous avez aussi fait un très bon choix musical.
    Pour « L’Oreille de la Chouette »:
    « nous touchons le Graal,
    cher Bernard, tout est là : la voix, la puissance du conte ainsi que le choix musical ! »
    Pour les fables de Benserade:
    « Très belle lecture et intermèdes musicaux.
    Ahikar »
    …etc!
    Je vous remercie d’avoir fait part de votre point de vue avec beaucoup de sincérité mais au risque de vous décevoir, je crains bien que je vais persévérer dans ce que vous considérez comme un regrettable travers qui consiste à ajouter des illustrations musicales aux lectures, pour le plaisir de la majorité des audio-lecteurs et le mien également lorsque j’écoute les enregistrements des mes ami(e)s donneurs(euses) de voix.
    Cordialement

  5. Alain Degandt le 4 avril 2013

    Merci Bernard et BRAVO! pour cette très belle et captivante lecture. Quant à la musique, bien choisie et dosée, je n’ai pas dû assez faire usage du tonneau pour y entendre un quelconque bruit de tuyau !

  6. Bernard le 5 avril 2013

    Merci Alain pour votre aimable commentaire… et pour votre humour !

  7. Françoise le 7 avril 2013

    Grand merci, Bernard, et bravo pour cette lecture passionnante! La musique, que j’ai reconnue pour l’avoir entendue en effet illustrant deux autres textes du même auteur, est tout à fait adaptée. Votre voix est toujours aussi belle, transmettant fidèlement le texte sans jamais le déformer ni le trahir, vous êtes vraiment un lecteur parfait et je ne peux que regretter que vous ne lisiez pas aussi des romans de Balzac, Stendhal ou Flaubert, cela vous irait si bien! Mais vous m(‘avez fait découvrir, après Marguerite Audoux, un autre écrivain que je méconnaissais, Erckmann-Chatrian, et je vous en suis reconnaissante.
    J’ajoute que je suis choquée par le commentaire négatif, le seul mais particulièrement injuste et blessant,d’une personne acariâtre qui devrait bien essayer de faire elle-même des lectures bénévoles.
    Encore merci!

  8. Jocelyne le 13 avril 2013

    Mon cher Bernard la musique que vous avez choisi me fait peur et j’aime ça…ça cré l’ambiance…Je ne vous écoute que la nuit(insomnie)quel plaisir…je rajeunis, je me fais des peurs, votre voix est belle merci pour tout

  9. Pluton le 19 avril 2014

    Merci, texte très bien lu.
    C’est certain, Chastan Gilbert s’est trompé de page.
    Bien qu’antimusique (surtout si elle est plaquée sur du texte qu’elle parasite et brouille), j’ai trouvé des effets musicaux rares, raisonnables, discrets et bien adaptés au sujet.
    Ouf ! j’ai eu peur que vous n’ayez gâché votre texte en voulant trop bien faire.
    Cela dit, Chastan Gilbert a bien le droit de critiquer même s’il n’a à nous offrir aucun texte gratuit, que diable !
    Il faudrait se contenter de dire merci si on a aimé et se taire si on n’a pas aimé ?
    Non, car le site serait faux et faussé, on n’aurait que des compliments.
    Et quel ennui pour les donneurs de voix ! Ils finiraient par tendre des verges en implorant les auditeurs : battez-nous, je vous en prie !
    Pour ma part, en tant qu’auditeur j’ai besoin des critiques des autres auditeurs.
    Nom d’une pipe en bois !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.