Page complète du livre audio gratuit :


FERRY, Jules – Circulaire sur l’instruction morale et civique

Donneur de voix : Prof. Tournesol | Durée : 24min | Genre : Histoire


Jules Ferry

Jules Ferry est l’un des pères fondateurs de l’identité républicaine en France. Il a mis en œuvre ce qu’on appelle couramment « l’école gratuite, laïque et obligatoire ». Par cette circulaire, Jules Ferry souhaite montrer aux instituteurs que leur tâche se situe au-delà d’une simple transmission des savoirs.

« Vous êtes l’auxiliaire et, à certains égards, le suppléant du père de famille ; parlez donc à son enfant comme vous voudriez que l’on parlât au vôtre ; avec force et autorité, toutes les fois qu’il s’agit d’une vérité incontestée, d’un précepte de la morale commune ; avec la plus grande réserve, dès que vous risquez d’effleurer un sentiment religieux dont vous n’êtes pas juge. »

Vous trouverez en annexe la liste des manuels d’instruction morale et civique, recommandés lors de l’année scolaire 1883-1884.

Circulaire sur l’enseignement moral et civique.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


Manuels d’instruction morale et civique en 1883.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Histoire, ,

 

Page vue 8 941 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

3 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. bruissement le 5 septembre 2009

    Excellente initiative pour la rentrée: ce que Jules Ferry entendait par instruction civique et morale à enseigner aux enfants! et tout cela dans le respect d’une belle liberté aussi bien pour l’élève que pour l’enseignant.
    Merci pour la découverte de ce texte

  2. Lartigou le 17 septembre 2009

    Un tel texte mériterait une rediffusion auprès des enseignants et des parents, vu le laxisme et l’absence d’éducation que l’on constate trop souvent de nos jours. Un texte à méditer!

  3. Prof. Tournesol le 11 octobre 2009

    Je vous remercie chaleureusement pour vos commentaires, faire « avancer le débat » – ne serait-ce que modestement – à travers la diffusion de ce texte, est une chose qui me touche particulièrement.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.