Page complète du livre audio gratuit :


FÉVAL, Paul – Contes de Bretagne

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 5h 45min | Genre : Contes


Hortensia

Ce recueil Contes de Bretagne se compose :

- d’une Introduction, Job-Misère :
« Ceux qui ont voyagé par les sentiers étroits, mêlés, croisés, qui se coupent, qui se bifurquent, qui se replient sur les landes du pays de Redon, comme le volumineux et bizarre paraphe d’un garde-notes de l’ancien régime, ont pu rencontrer parfois le vieux Jobin de Guer, que les bonnes gens de l’Ille-et-Vilaine appellent indifféremment Job-Misère ou Job le Rôdeur.
[...]
Ce n’est pas un mendiant. Il ne demande rien.
[...]
Les paysans lui offrent une botte de foin dans la grange, l’été ; l’hiver, un coin de la salle commune et place à table.
Il paie cela en histoires racontées aux veillées… »

- Et de trois contes :

Le Joli Château

Nous sommes dans les environs de Dinan.
« Il était une fois un gentilhomme qui avait nom M. de Plougaz. Il était seigneur de Coquerel, Coatvizillirouët, Kerambardehzre et autres lieux. Son château de Coquerel était bien le plus beau qu’on pût voir à dix lieues à la ronde et même plus loin. On en parlait en Bretagne et aussi à Paris… »

Anne des Îles.

Ceci se situe en mer d’Iroise, la Pointe du Raz, les îles de Sein et d’Ouessant offrent leur décor grandiose.
« Il y a bien longtemps, près du lieu où fut bâtie la ville d’Audierne, au département du Finistère, en Bretagne, il y avait un village dont on ne sait plus le nom. Ses dernières maisons touchaient à la grève et baignaient dans le flot le galet de leurs murailles quand venaient les grandes marées d’équinoxe. D’un côté du village était la mer, de l’autre la lande : la lande aride comme la mer, immense comme elle… »

La Femme blanche des marais.

Nous voici près de Redon et de Malestroit, la rivière de l’Oust, affluent de la Vilaine, est le théâtre des agissements d’une bien étrange Femme blanche.
« C’est, dit-on, une noble châtelaine, madame Ermengarde de Malestroit, qui revient visiter de nuit ses anciens domaines, et glisse, sans radeau ni barque, sur les eaux tranquilles des marais de l’Oust. Elle est grande, belle, majestueuse. Son corps est souple et ondule avec grâce au souffle de la brise. Sa longue chevelure se déploie et l’entoure comme un vaste manteau… »

Des notes insérées informent de quelques croyances ou coutumes bretonnes.

Illustration : Photo personnelle « Hortensia ».

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Introduction.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Première Partie.zip
Deuxième Partie.zip


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Introduction : Job-misère.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)

Le Joli Château :

Chapitre 01.mp3
Chapitre 02.mp3
Chapitre 03.mp3
Chapitre 04.mp3
Chapitre 05.mp3
Chapitre 06.mp3

Anne des Îles :

Chapitre 01.mp3
Chapitre 02.mp3

La Femme blanche des marais :

Chapitre 01.mp3
Chapitre 02.mp3
Chapitre 03.mp3
Chapitre 04.mp3
Chapitre 05.mp3
Chapitre 06.mp3
Chapitre 07.mp3



> Références musicales :

Pascal Krieg, So far to sea (licence Cc-By-Nc-Nd-2.0), édité par Musique Libre-cc.
Avec l’aimable autorisation de M. Krieg.


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Contes, , ,

 

Page vue 4 446 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

4 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Cocotte le 3 juin 2017

    Chère Christiane-Jehanne
    Très jolis, ces Contes de Bretagne! Vous avez eu une bonne idée de les proposer. Jeunes – et moins jeunes vont se régaler en les écoutant!
    Amitiés
    Cocotte

  2. Christiane-Jehanne le 3 juin 2017

    Chère Cocotte, merci beaucoup de votre très gentil message!
    Ces Contes sont variés, l’imaginaire breton est bien sûr présent et l’auteur le met en valeur avec délicatesse.
    La musique de Pascal Krieg est très agréable, je le remercie encore ici, et j’espère que cela conviendra aussi aux audiolecteurs.
    Grand merci, chère amie Cocotte, et très douce fin de journée à vous!
    Christiane -Jehanne.

  3. Gagnard le 17 octobre 2017

    Merci madame pour votre lecture.

  4. Christiane-Jehanne le 17 octobre 2017

    Cher Gagnard, je suis très touchée de votre message et je vous remercie beaucoup. C’est très gentil et ça m’encourage à poursuivre.
    Bien amicalement,
    Christiane – Jehanne.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.