Page complète du livre audio gratuit :


FLAUBERT, Gustave – L’Éducation sentimentale (Version 2)

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 15h 3min | Genre : Romans


L'Éducation sentimentale

L’Éducation sentimentale comporte de nombreux éléments autobiographiques (tels la rencontre de Madame Arnoux, inspirée de la rencontre de Flaubert avec Élisa Schlésinger). Le cœur du récit est tiré du roman de Sainte-Beuve : Volupté, qu’Honoré de Balzac avait déjà traité et d’une certaine manière réécrit avec Le Lys dans la vallée. Plusieurs femmes (Rosanette, Mme Dambreuse) traversent l’existence du personnage principal Frédéric Moreau, jeune provincial de dix-huit ans venant faire ses études à Paris, mais aucune ne peut se comparer à Marie Arnoux, épouse d’un riche marchand d’art, dont il est éperdument amoureux. C’est au contact de cette passion inactive et des contingences du monde qu’il fera son éducation sentimentale, qui se résumera pour l’essentiel à brûler, peu à peu, ses illusions.

Extrait : « Il lui semblait, cependant, qu’on devait l’aimer ! Quelquefois, il se réveillait le cœur plein d’espérance, s’habillait soigneusement comme pour un rendez-vous, et il faisait dans Paris des courses interminables. À chaque femme qui marchait devant lui, ou qui s’avançait à sa rencontre, il se disait : « La voilà ! » C’était, chaque fois, une déception nouvelle. »

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

L’Éducation sentimentale.zip



> Remarque
La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, Romans (Complets), ,

 

Page vue 9 266 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

16 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Maléjo le 3 avril 2017

    Bonjour
    La version 1, celle de René Depasse, comporte 23 chapitres et la vôtre 19.
    Il en manque 4 ?

  2. Thomas S le 4 avril 2017

    Je commence à peine l’écoute de votre lecture et je vais m’y accrocher jusqu’à la fin.

    J’aime beaucoup les versions 2.
    L’approche est différente et permet à l’auditeur de capter certains passages moins bien retenus la première fois.
    De plus, comme pour les couleurs, une préférence de voix est matière
    de goût.

    Merci d’avoir donné 15 heures de votre temps
    pour faire plaisir à d’illustres inconnu(e)s !

  3. DanielLuttringer le 4 avril 2017

    Merci au courtois Thomas !
    A Malejo : il me semble que René Depasse a découpé les chapitres de plus d’une heure en deux.
    La version de « Bibebook.com » que je cite comporte effectivement 19 chapitres.

  4. Lyse le 6 avril 2017

    Excellente version!
    Merci beaucoup :)

  5. Jacques le 6 mars 2018

    Permettez-moi une remarque bienveillante : Vos lectures sont encore assez monocordes, mais vous progressez vite, et bientôt vos lectures devraient être au niveau du grand Depasse.
    Amicalement
    Jacques

  6. Lucos le 7 mars 2018

    @Jacques

    Vous portez là un jugement très condescendant.

    Daniel L. reçoit des dizaines de commentaires élogieux depuis qu’il fait partie des DDV.

    Vous avez le droit de ne pas aimer telle ou telle voix, mais je ne vois rien de « bienveillant » dans vos propos.
    Vous avez raté là une belle occasion de vous taire.

  7. Brigitte le 7 mars 2018

    @Lucos
    Vous avez fondé sur Audiocité un fan-club des lecrtures de Daniel Luttringer où celui-ci est presque un demi-dieu avec des commentaires regorgeant de superlatifs plus extraordinaires les uns que les autres. Alors SVP laissez Jacques s’exprimer !
    Brigitte

  8. DanielLuttringer le 8 mars 2018

    Lucos, je vous en prie, ne vous vexez pas à ma place, je suis juste désolé de ne pas convaincre Jacques mieux que çà, et puis, je me souviens de l’avoir déjà dit, je ne suis pas à l’aise avec Flaubert…

  9. DanielLuttringer le 8 mars 2018

    Suite : j’ai déjà dû demander récemment qu’on ne s’empoigne pas à mon sujet. C’est reparti !

    Je ne suis pas un élève de René Depasse et je ne suis pas un demi-dieu, je suis moi parce que je suis moi, Lucos est Lucos parce qu’il est Lucos et Jacques est Jacques parce qu’il est Jacques…
    Infinie diversité des sensibilités…

  10. Lucos le 9 mars 2018

    @Daniel L.
    Je suis désolé, je ne voulais pas créer de controverse.

    @Brigitte
    Toutes mes excuses, Brigitte.
    Je suis un pacifiste ✌(-‿-)✌

    Je précise tout de même que je n’ai pas
    « créé un fan club ».
    Mon groupe d’amis visite, tout comme moi,et L.A.
    et Audiocité et d’autres sites.
    D’autre part, il n’y a que moi et mon amie Léa
    qui s’expriment sur Audiocité.
    Les autres commentaires viennent de gens que je ne connais pas.

  11. ShmuelR le 9 mars 2018

    He le delabdaus ce que signifiaient les initiales DDV. J’ai compris:
    Depasse Deuxième Version
    ou
    Demi-Dieu Vocal
    Bravo et merci à tous les DDV

  12. DanielLuttringer le 9 mars 2018

    Incorrigible Shmuel !

  13. Chantilly le 1 mai 2018

    Bonjour,

    Je viens de commencer à vous écouter ! Bravo, vous m’embarquez à chaque fois !
    Cependant, je me demandais si l’oeuvre est lue « intégralement », sans avoir enlevé de passages.
    En effet cette version fait 15h, alors que que d’autre font 20 et plus…
    Merci d’avance.

  14. DanielLuttringer le 1 mai 2018

    Ecoutez, Chantilly, je vous assure que l’oeuvre est lue intégralement ; il est arrivé qu’on me reproche un débit de lecture trop rapide ; maintenant si vous, vous êtes embarqué, alors vogue la galère !

  15. Jean-Pierre Baillot le 2 mai 2018

    Plus qu’une galère, un véritable hors-bord votre Ville-de-Montereau, Daniel !

  16. DanielLuttringer le 3 mai 2018

    Facétieux Jean-Pierre !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.