Page complète du livre audio gratuit :


FLAUBERT, Gustave – Rêve d’enfer

Donneuse de voix : Victoria | Durée : 1h 30min | Genre : Contes


Le Diable

« [...] Tu veux une âme, Arthur ? Une âme ! mais y songes-tu bien ? Veux-tu être comme les hommes ? veux-tu pleurer pour la mort d’une femme, pour une fortune perdue ? veux-tu maigrir de désespoir, tomber des illusions à la réalité ? Une âme ! mais veux-tu les cris de désespoir stupide, la folie, l’idiotisme ? une âme ! tu veux donc croire ? tu t’abaisserais jusqu’à l’espoir ? Une âme ! tu veux donc être un homme, un peu plus qu’un arbre, un peu moins qu’un chien ? »

Rêve d’enfer – Première partie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


Rêve d’enfer – Deuxième partie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Rêve d’enfer.zip



Référence musicale :

Jean-Sébastien Bach, Prélude et fugue en D mineur

> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Contes, , ,

 

Page vue 19 815 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

4 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. bertrand le 10 mai 2009

    il avait 16 ans flaubert!
    c’est pour ça alors les petites imperfections,du texte,pas la voix;
    non la voix est parfaite,comme toujours,20 sur 20;quant au texte, je dirais « poursuivez vos efforts,le travail et la persévérance finiront par payer »

  2. apocalypse le 15 mai 2009

    j’apprécie beaucoup la lecture de ce texte, le ton employé correspond bien à mon approche de la lecture pour « les autres ».

    Merci Victoria!

  3. Rimbaldienne le 16 novembre 2012

    Quelle belle voix, j’aime beaucoup cette façon de lire à voix haute. Et le texte est vraiment très beau. Merci pour cette découverte, si agréable aux oreilles.

  4. Ahmed le 10 avril 2015

    Chère Victoria …

    Texte et voix ! Heureux vous écouter …

    vous souhaite bon week-end

    Merci infiniment

    Ahmed

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.