Page complète du livre audio gratuit :


FRANCE, Anatole – Histoire contemporaine (Œuvre intégrale)

Donneur de voix : Gustave | Durée : 23h 13min | Genre : Romans


Anatole France

L’Histoire contemporaine est une tétralogie d’Anatole France, parue entre 1897 et 1901 sous la forme de feuilletons dans la Revue de Paris, l’Écho de Paris et le Figaro. L’auteur, prix Nobel de littérature en 1921, met ici son style ironique et spirituel au service de l’anticléricalisme de l’époque. Il marie le dialogue philosophique aux épisodes graveleux, suggestifs sans obscénité. L’histoire se passe dans une ville de province imaginaire, et donne un tableau satirique de la société française sous la Troisième République. La suite comprend quatre romans :

I. L’Orme du mail (1897)
II. Le Mannequin d’osier (1897)
III. L’Anneau d’améthyste (1899)
IV. Monsieur Bergeret à Paris (1901)



> Rechercher : 6. XIXe siècle, 7. XXe siècle, Romans, Romans (Complets), ,

 

Page vue 4 601 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

3 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Ceusette le 17 septembre 2018

    Merci pour cette lecture magistrale des quatre romans composant l’Histoire contemporaine d’Anatole France! Nous pouvons ainsi plonger dans l’ambiance de la Belle époque. Mine de rien, ces romans posent toutes les problématiques de cette période.

  2. dani le 30 septembre 2018

    Cette œuvre est formidable et votre voix le rendre de plus en plus agréable et compréhensible , merci mille fois et bonne continuation!!

  3. Eric Brun le 23 mai 2021

    Merci tout d’abord pour m’avoir permis d’écouter ce texte. Mais il faut que je vous avoue que votre lecture est parfois difficile quand vous trainez sur certaines syllabes (ton franchement affecté) ou transformez la semi-voyelle UI en OUI comme dans « pouissant » ou « s’enfouiyant ». C’est sans doute votre style personnel mais pas forcément celui du personnage. Je préfère mille fois votre diction naturelle a chaque présentation de chapitre.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.