Page complète du livre audio gratuit :


GARCÍA LORCA, Federico – Muerte de Antoñito el Camborio (Poème, En espagnol)

Donneuse de voix : Veloso | Durée : 3min | Genre : V.O.


Federico García Lorca

Federico García Lorca (Fuente Vaqueros, Grenade, 1898 – fusillé dans un lieu indéterminé de la province de Grenade, le 19 août 1936). Poète, dramaturge et narrateur espagnol. Membre de la Génération du 27, Lorca est probablement le poète le plus influent et populaire de la littérature espagnole du XXe siècle. Il est aussi considéré comme l’un des dramaturges les plus importants du théâtre espagnol.

Il est mort fusillé peu de temps après le coup d’État militaire qui déboucha sur la guerre civile espagnole, accusé d’homosexualité et de sympathie avec le Front Populaire.

‘Romancero gitano’ (recueil de poèmes dont un extrait est ici proposé), ‘Poema del cante jondo’, ‘Yerma’, ‘Bodas de sangre’ et ‘La casa de Bernarda Alba’ comptent parmi ses œuvres principales.

(Versión españolaEnglish version)

Muerte de Antoñito el Camborio.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


Versión española :

Federico García Lorca (Fuente Vaqueros, Granada 1898 – fusilado en algún lugar de la provincia de Granada el 19 de agosto de 1936). Poeta, dramaturgo y narrador español. Encuadrado en la Generación del 27, Lorca es probablemente el poeta de mayor influencia y popularidad de la literatura española del siglo XX. Como dramaturgo es considerado uno de los autores más importantes del teatro español.
Murió fusilado poco después del golpe militar que dio lugar a la guerra civil española acusado de homosexual y de simpatizar con el Frente Popular.
‘Romancero gitano’, ‘Poema del cante jondo’, ‘Yerma’, ‘Bodas de sangre’ y ‘La casa de Bernarda Alba’ se encuentran entre sus principales obras.


English version :

Federico García Lorca (Fuente Vaqueros, Granada 1898 – shot somewhere in the province of Granada August 19, 1936). Spanish poet, playwright and narrator. Member of the ‘Generation of 27’, Lorca is probably the most influent and popular poet of 20th century Spanish literature. As playwright, he is considered to be one of the most important of Spanish theatre.
He died shot soon after the military coup that gave place to the Spanish civil war, accused of being homosexual and of sympathizing with the Popular Front.
‘Romancero gitano’, ‘Poema del cante jondo’, ‘Yerma’, ‘Bodas de sangre’ and ‘La casa de Bernarda Alba’ are among his principal works.


> Références musicales :

Francisco Tárrega, Recuerdos de La Alhambra, interprété par Nikita Boldyrev.


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 7. XXe siècle, Poésie, V.O., ,

 

Page vue 25 613 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

8 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Homerrr le 2 décembre 2009

    Hola Veloso !

    Merci pour cette belle lecture, accompagnée d’un fond musical charmant !

    Je regrette toutefois un volume sonore trop élevé concernant la musique : cela rend difficile l’écoute du poème, il faut rester très attentif pour bien le comprendre.

    Hasta pronto !

  2. enrike vañó miró le 6 décembre 2009

    como la voz de Veloso no suena a hembra depresiva, le diré que mi recuerdo sonoro de la música, color e imágenes y olores del divino marikita granadino contando la muerte de su amigo Antonio, era mejor que éste y no creo que Veloso sea brasileira pero me ha gustado recordar con su voz mis años mozos …

  3. france B le 7 décembre 2009

    HOLA!
    muchas gracias por esto poema quea mi me gusta mucho.
    non tengo la opportunidad de escuchar mucho espanol.
    Por favor, puede leer otras obras de Lorca?
    Hasta luego..

  4. Veloso le 7 décembre 2009

    Vañó, ¿algo que ver con Rosa Vañó?
    No soy brasilera, vivo aquí, de momento.
    Ni pensar en llegarle ni de lejos al granadino y sobre todo muy contenta por haberle recordardo sus años mozos.

  5. BERNARD le 2 février 2010

    Merci pour ce fabuleux poeme de fédérico. J’adore l’oeuvre de ce poéte espagnol depuis mes études au lycée.
    Je lis et comprend trés bien la langue de Cervantes mais la musique des mots de Garcia Llorca suffit à notre bonheur.
    La voix de la lectrice est magnifique. Si j’osais je lui suggererais d’enregistrer d’autres poemes de Fédérico ou d’Antonio Machado.
    Bien sur certains souhaiterais une traduction en français, les paroles auraient plus de comprehension mais la musicalité des mots disparaitrait et cela serait bien dommage. La poésie ne s’écoute pas elle s’entend. Encore merci.

  6. Natalie le 2 juin 2011

    Merci pour vos lectures qui sont un véritable enchantement ! J’aimerais beaucoup vous entendre lire « La luna vino a la fragua con su polison de nardo » (dans le romancero gitano).
    Peut-être mon voeu sera-t-il exaucé ?
    Merci encore et continuez à nous régaler les oreilles de vos textes mis en musique et de votre magnifique intonation.
    Nathalie

  7. elidoluo le 12 février 2012

    Magnifique
    Muchissimas Gracias

  8. Jean-Pierre Baillot le 22 février 2015

    Su voz es como un sueno… cerca del Guadalquivir.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.