Page complète du livre audio gratuit :


GILL, André – Vingt Années de Paris (Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 55min | Genre : Nouvelles


André Gill - Caricature : Madame Anastasie

André Gill (1840-1885), peintre, caricaturiste et chansonnier, assiste à 30 ans à l’effondrement de l’Empire et à l’avènement d’une république qui va enfanter une révolte populaire, la Commune, qu’il soutient(Pauvres Censeurs). Il puise ses inspirations d’abord dans le gouvernement de Napoléon III et ensuite dans celui d’Adolphe Thiers.
Vingt Années de Paris (1883), recueil de 22 nouvelles, dont les cinq sélectionnées, est préfacé par son vieil ami Alphonse Daudet qui écrit ces lignes : « Je l’aimais mieux rue d’Enfer, dans le délabrement de son vaste atelier meublé de deux chevalets et d’un trapèze. On était toujours sûr de trouver là un ramas de pauvres hères, des misères recueillies, de ces « âmes de poche » comme il y en a dans Tourgueneff et dont les loques résignées fumaient silencieusement autour du poële. Tout en causant, Gill travaillait, ébauchait des toiles énormes pour des cadres géants que son rêve dépassait encore. Blasé sur ses succès de dessin et las de l’éternelle grimace des caricatures, il avait l’ambition d’être un grand peintre, marquait sa place très haut, entre Vollon et Courbet. [...] Les dernières fois où je le vis, il me paraissait triste et las, rebuté par la misère qu’il cachait fièrement. Tout à coup j’appris qu’il était à Charenton, bouclé. Ceux qui vivaient plus près de lui ne s’étonnèrent pas, m’a-t-on dit. »
Ce grand ami de Jules Vallès mourut, en effet, dans un cabanon de Charenton et fut inhumé au Père-Lachaise.

> Écouter un extrait : Pauvres Censeurs.


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Pauvres Censeurs.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Le Vol.mp3
Histoire d’un melon.mp3
Sermon de carême.mp3
Charenton.mp3


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Nouvelles, ,

 

Page vue 5 733 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

Aucun commentaire pour le moment. Ajoutez le vôtre !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.