Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'GODWIN, William - Vie et mémoires de Mary Wollstonecraft Godwin' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

7 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Lyse ❣️ le 25 mai 2019

    C’est un bonheur de vous retrouver,
    cher monsieur Rannou !

  2. Claryssandre le 25 mai 2019

    Je ne connais pas cet auteur. Je vais avoir le double plaisir de la découverte au gré de votre voix. Merci et bonne journée !

  3. André Rannou le 25 mai 2019

    Merci à vous deux! Je suis ravi de vous faire plaisir.

  4. Marie-Ange Bataillé le 25 mai 2019

    Vous revenez en force, cher André, et nous en sommes ravis. Grâce à nous nous allons connaître cette femme très en avance sur les idées de son temps mais qui, morte en couches a eu, hélas, une fin prématurée tout à fait en rapport avec
    son époque. Dommage pour elle et pour les femmes!
    J’ai vu sur Google books que son ouvrage « Maria ou le malheur d’être femme » était en français libre de droits et donc téléchargeable. Je le signale pour ceux ou celles qui en seraient curieux car sur Wikipedia on ne mentionne que l’édition de 2005 comme accessible dans notre langue.
    merci encore,
    Bien amicalement,
    Marie-Ange

  5. André Rannou le 26 mai 2019

    Merci, chère Marie-Ange, de nous transmettre cette information.
    Amicalement.
    André

  6. Ahmed le 25 juin 2019

    Bonsoir cher André Rannou,

    J’ai passé une semaine agréable d’écouter les deux enregistrements de la vie de cette femme qui dévoile son attachement d’amour et ses souffrances partout OU elle se trouvait ! Quel esprit et éloquence !
    Bravo de cette recherche et cette volonté à vous…

    Ahmed

  7. André Rannou le 26 juin 2019

    Je vous remercie, cher Ahmed, de l’intérêt que vous prenez à ces lectures.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.