Page complète du livre audio gratuit :


GOETHE, Johann Wolfgang (von) – Les Souffrances du jeune Werther

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 5h 38min | Genre : Romans


Assel werther

« Au lecteur

J’ai rassemblé avec soin tout ce que j’ai pu recueillir de l’histoire du malheureux Werther, et je vous l’offre ici. Je sais que vous m’en remercierez. Vous ne pouvez refuser votre admiration à son esprit, votre amour à son caractère, ni vos larmes à son sort.

Et toi, homme bon, qui souffres du même mal que lui, puise de la consolation dans ses douleurs, et permets que ce petit livre devienne pour toi un ami, si le destin ou ta propre faute ne t’en ont pas laissé un qui soit plus près de ton cœur. »

Traduction de Pierre Leroux (1797-1871)

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Les Souffrances du jeune Werther.zip


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Livre premier :

Partie 01.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Partie 02.mp3
Partie 03.mp3

Livre Second :

Partie 01.mp3
Partie 02.mp3

L’éditeur au lecteur :

Partie 01.mp3
Partie 02.mp3


> Références musicales :

Richard Wagner, Tannhäuser OUVERTURE, 01 Ouverture (domaine public).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 5. XVIIIe siècle, Romans, Romans (Complets), , ,

 

Page vue 34 810 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

29 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Emilie Dufresne le 20 février 2010

    Bonjour

    Excellente lecture… comme d’habitude, mais pourquoi prononcez-vous Werther: VertAr comme dans retard?

    Ca se prononce à la française:Vèrtère (comme dans mère) ou à l’allemande Vèrter (comme dans bonheur).

    Emilie

  2. Pomme le 22 février 2010

    Bonjour Emilie, merci pour votre gentil compliment.
    Je vous explique ma prononciation: je ne connais pas la langue allemande, (et ne suis pas douée du tout pour les langues étrangères!) aussi ai-je demandé à un Allemand comment se prononçaient les quelques noms propres du roman. Il m’a été répondu que je m’approcherai de la bonne prononciation en disant « vertAr », mais sans doute ai-je trop ouvert le « a ».
    Je demande aux audiolecteurs toute leur indulgence…
    Pomme

  3. Emilie Dufresne le 22 février 2010

    Bonjour Pomme

    C’est un problème d’accent tonique.

    En allemand on dit Werther e comme comme dans malheur avec une dose de a. Ce n’est plus e et pas encore a.

    Mais en allemand, l’accent tonique est sur la première syllabe alors qu’en français il est sur la dernière ce qui fait ressortir le côté « a ».

    Bref les français doivent se méfier des langues étrangères ;-)

    Emilie

  4. josèf le 30 décembre 2010

    Bonne lecture, et pourquoi s’arrêter à ce genre de détails insignifiants, comme d’être pointilleux sur la prononciation des noms propres ?

  5. oumabderahman le 17 novembre 2011

    magnifique lecture

  6. Emile le 3 janvier 2013

    « Les Souffrances des jeunes vertèbres », c’est exactement ce qu’il me fallait.
    Serais intéressé également par une biographie de Paul de Tarse ou par ses épîtres.
    En tout état de cause, merci, Pomme, et bonne année à vous.

    ––
    Emile docteur de marine spécialiste des phénomènes de la croissance osseuse chez les adolescents

  7. pomme le 7 janvier 2013

    Une bonne année à vous aussi, Emile! et continuez vos piquants commentaires et amusants jeux de mots sur L.A!
    Désolée pour votre suggestion: Paul de Tarse n’est pas ma tasse de thé…
    Pomme

  8. Emile le 10 janvier 2013

    @ Pomme
    Tarse ou métatarse, peu importe, ce n’est qu’une histoire d’os.
    D’ailleurs j’ai trouvé lesdites épîtres sur votre site.

    ––
    Emile docteur de marine spécialiste des phénomènes de la croissance osseuse chez les adolescents

  9. pérla le 11 janvier 2013

    j adore :)

  10. Marc le 26 janvier 2014

    Bonjour.
    C’est absolument magnifique. Que cela doit représenter de travail. Merci pour cet enregistrement.J’ai été boulversé par ce texte et par votre interprétation.

  11. Gauthier T le 28 juin 2015

    Lecture formidable

    Merci beaucoup

  12. julien le 13 octobre 2015

    c’est vraiment un plaisir de lire et d’ecouter ces histoire surtout pour nous qui sommes entrin de faire un cour d’allemand au goethe institut. Merci bcp

  13. Robert le 27 avril 2016

    Magnifique interprétation! Vous avez su y transmettre beaucoup d’émotion. Merci.

  14. Bianca le 25 juillet 2017

    Merci pour ce chef d’oeuvre. Vous avez une très belle voix (selon moi, vous êtes l’une des meilleures lectrices du site). Continuez à nous faire partager vos lectures. A quand « les affinités électives »? :)

  15. pomme le 25 juillet 2017

    Merci pour le superbe compliment, Bianca.
    Je ne comprends pas ce que vous voulez dire avec les « affinités électives »…

  16. Bianca le 25 juillet 2017

    « Les affinités électives »sont un autre roman de Goethe. 😊 Je ne sais pas si quelqu’un envisage de l’enregistrer sur le site. J ai déjà écouté de vous « Lettres persanes »,  » la bête humaine », « Vij », « la brouille des deux Ivan », « Bel Ami », « l’idiot », et certainement d’autres. C’est toujours un plaisir. Bonne continuation et encore merci!

  17. pomme le 25 juillet 2017

    Quel roman de Goethe souhaiteriez-vous, Bianca?

  18. Aurélie le 29 juin 2019

    Bonjour Pomme
    Je tombe souvent sur vous quand je cherche quelque chose sur ce site, on doit avoir les mêmes goûts !
    Je cherchais « Les années d’apprentissage de Meister », s’agit-il du même livre avec un titre différent (un peu comme « Les Démons » / « Les Possédés » chez Dostoïevski) car je ne connais pas bien la littérature allemande, ou je fais erreur ? Merci

  19. Pomme le 29 juin 2019

    Non, Aurélie, ce sont 2 romans distincts. Mais, s’il vous plait, ne me demandez pas de le lire car je souffre trop (et les audio-lecteurs aussi sans doute!) de ma maladresse à prononcer les noms allemands. Mais vous pouvez en demander la lecture dans le forum à « Vos suggestions de lectures », un DDV sera peut-être ravi de lire ce roman.
    A bientôt le plaisir de vous rencontrer sur une autre lecture.
    Pomme

  20. Julien Lebbihi le 18 février 2021

    Merci pour cette belle lecture chère Pomme 🙏

  21. Pomme le 18 février 2021

    Mais vous êtes intarissable, Julien! Je vous vois partout! J’en suis très touchée, et pleine de gratitude pour vos petits coucous sympathiques.

  22. Julien Lebbihi le 24 février 2021

    Je passe beaucoup de temps dans mon atelier, les mains dans la terre la tête dans les romans. La belle vie quoi 😊

  23. Pomme le 24 février 2021

    Tiens tiens! potier? La tête et les mains actives de concert, je veux bien croire que ce doit être très agréable!

  24. Julien Lebbihi le 25 février 2021
  25. Pomme le 25 février 2021

    Comme c’est beau!!!!! quel artiste vous êtes! Et comme ils sont variés, ces pots! Et en plus j’ai le plaisir de vous découvrir vous. Je suis vraiment ravie, Julien, ravie ravie! Maintenant je mettrai un visage sur tous vos charmants commentaires. Et mes plus vives félicitations!

  26. Marie Marie le 28 février 2021

    Je ne connaissais « Les souffrances du Jeune Werther » qu’avec la lecture: « Fragments d’un Discours Amoureux » de R Barthes. Avec cette magnifique lecture, j’ai enfin compris tous ces extraits de l’oeuvre de Goethe. J’ai ressenti votre grande émotion, à votre écoute, presque palpable, lors de certains chapitres, le dernier étant bouleversant. Les moments musicaux accentuent les passages poignants.

  27. Pomme le 1 mars 2021

    Ravie pour vous, Marie Marie! Et merci pour les compliments.

  28. Fraise_Sauvage le 18 mars 2021

    Merci de nouveau chère Pomme, vous interprétez les romans épistolaires à merveille :-) Cela faisait quelques années que je voulais relire Werther alors imaginez mon ravissement de découvrir qu’il fait partie de vos enregistrements ! J’espère que mon petit commentaire vous trouvera en bonne forme.
    Au plaisir de vous en laisser un autre bientôt :-)
    Fraise

  29. Pomme le 18 mars 2021

    Je suis très touchée par votre compliment, chère Fraise. Merci à vous et au plaisir de vous lire bientôt !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.