Page complète du livre audio gratuit :


GOLDONI, Carlo – L’Hôtelière

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 2h 40min | Genre : Théâtre


Carlo Goldoni - L'Hôtelière

Florence au 18e siècle, la Locandiera Mirandolina dirige un petit hôtel où séjournent le chevalier de Ripafratta, le marquis de Forlipopoli et le comte d’Albafiorita. Mais quand ces deux derniers font une cour assidue à leur hôtesse, le chevalier, misogyne déclaré, jure de ne jamais tomber sous son charme.

Il n’en faut pas plus à la bouillante Mirandolina pour s’ingénier à rendre fou amoureux le chevalier.

Pleine d’humour et d’espièglerie, cette comédie de l’amour est un spectacle où l’on rit beaucoup et d’où l’on sort revigoré, le cœur léger !

Traduction : Eugène Arthur Pailhès (1847-1918).

> Écouter un extrait : Acte1.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

L’Hôtelière.zip


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Acte1.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Acte2.mp3
Acte3.mp3



Donneurs de voix ayant participé au projet, par ordre de leur entrée en scène :

Le Marquis : René Depasse,

Le Comte : Gustave,

Fabrice : Bernard,

Le Chevalier : Alain Degandt,

Mirandoline : Cocotte,

Le domestique du Chevalier : Lemoko,

Hortense : Christine Sétrin,

Déjanire : Milady,

Le domestique de la maison : Florent,

Narration et didascalies : Florent.



> Références musicales :

Anonyme, Occhi di Bambola, interprété par Giovanni Vicari (1928, domaine public).

> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 5. XVIIIe siècle, Théâtre, , , , , , , , , , , ,

 

Page vue 15 347 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

39 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Francine le 12 mai 2013

    Merci tout le monde pour cette pièce de théâtre. Vous êtes fantastiques.

  2. cocotte le 12 mai 2013

    Toute l’équipe vous remercie, chère Francine, pour ce premier commentaire. Nous sommes très heureux que cette pièce vous ait plu. Nous nous sommes bien amusés à la préparer.
    Cordialement
    Cocotte

  3. Corinne le 12 mai 2013

    Bravo à tous les acteurs et surtout merci de nous faire profiter si généreusement de vos talents.

  4. Sissi le 12 mai 2013

    Merci à toute l’équipe ! Vous êtes formidables ! A bientôt le plaisir de savourer la prochaine pièce !

  5. Gambas y Camarones le 12 mai 2013

    Merci à tous.
    A quelqu’un qui se reconnaîtra : ne dites pas « seigneur-rie », comme si le mot s’écrivait « seigneurerie », mais dites simplement « seigneurie ».
    Bref, soyez bref, et ne prononcez pas la fin du mot « seigneurie » comme la fin du mot « serrurerie ».

  6. Cocotte le 13 mai 2013

    Toute l’équipe vous remercie chaleureusement, chère Corinne et chère Sissi. Vos commentaires nous ont fait un grand plaisir et nous encouragent à continuer à vous proposer des pièces classiques.Amicalement
    Cocotte

  7. Cocotte le 13 mai 2013

    Ah! Cette chère Crevette! Toujours vigilante, toujours minutieuse, toujours perfectionniste! Vous revoilà! Votre silence m’inquiétait!
    Heureusement que vous avez détecté « Seigneurerie! » Personne n’avait encore remarqué ce manque de brièveté. Nous en prenons tous bonne note et nous veillerons à ne plus prononcer comme « serrurerie » ce mot qui se trouvera certainement dans une prochaine lecture.
    Merci pour votre fidélité, votre écoute attentive et vos commentaires si précieux et surtout si utiles!
    Cordialement
    Cocotte

  8. COLIN le 13 mai 2013

    Bonjour,
    Merci pour cet après-midi au théatre , bravo aux comédiens.

  9. Cocotte le 13 mai 2013

    Merci à vous, cher Colin, pour vos encouragements! Ils nous font chaud au cœur. C’est une belle récompense, plus précieuse qu’un Oscar sur le tapis rouge!
    Nous sommes heureux de vous avoir fait passer un bon moment!
    Cordialement
    Cocotte

  10. Gambas y Camarones le 13 mai 2013

    @ Cocotte
    J’essaie d’apporter ma très modeste pierre, mon infime contribution, mon modeste kilo-octet à ce monument numérique qu’est litteratureaudio.com.

  11. Cocotte le 13 mai 2013

    Cher, chère Gambas
    C’est bien ce que j’avais compris. Le but de vos commentaires est de nous aider et d’améliorer nos enregistrements. L’ennui, c’est que vos remarques concernant la diction arrivent un peu tard car, il est très difficile de corriger lorsque les lectures sont sur le site.
    Ne voudriez-vous pas apporter un peu plus qu’une modeste pierre? Vous avez une qualité d’écoute remarquable. Une collaboration ne vous intéresserait-elle pas? Je crois que vous arrivez à écouter toutes les lectures de L.A. Si vous les receviez AVANT la publication, vos remarques seraient très utiles car nous pourrions corriger tout de suite.
    Alors, il n’y aurait plus sur le site que des enregistrements ne comportant aucune erreur de diction, et notre travail deviendrait du professionnalisme.
    Pour le moment, nous ne sommes que de modestes amateurs, qui donnons nos heures de loisir, notre travail et tout notre cœur pour apporter quelques moments de joie à des enfants ou des adultes qui découvrent ainsi des auteurs, classiques ou non, aux mal voyants et aux dyslexiques, une évasion aux malades qui souffrent dans un lit d’hôpital, un peu d’aide aux étrangers qui apprennent notre langue, aux routiers et à tous ceux qui acceptent de serrer la main pleine d’amitié que nous leur tendons.
    Amicalement
    Cocotte

  12. Gambas y Camarones le 14 mai 2013

    @ Cocotte
    En l’occurrence, dans cette œuvre les quelques erreurs de prononciation sont vénielles.
    Pour faire court, la leçon – implicite – la plus importante que je prétends essayer de donner à travers mes remarques est la suivante : ne croyez pas, lecteurs ou auditeurs, que vous savez prononcer parfaitement le français parce que vous êtes francophones de naissance ou parce que vous parlez cette langue depuis un demi-siècle.
    Combien de gens dont la langue française est l’outil professionnel prononcent mal certains mots ? Je ne citerai que « geôle » ou « œdème » et vous aurez compris que je fais allusion à des journalistes radio ou télé. Idem pour quelques comédiens de profession.
    Une remarque précise sur la prononciation : combien de gens (ils ne sont pas rares sur ce site) oublient qu’il existe en français un bon nombre de « h » muets, et que, par exemple, « ils haïssent » ne se prononce pas « il Zaïsse », mais « il aïsse » ?
    Une dernière remarque pour la route : toujours vérifier la prononciation des mots rares ; ainsi, par exemple, « archal » ne se prononce pas « arcal », mais « arshal » ; et de nombreuses erreurs pourraient être évitées.
    Je n’ai pas d’exemple autre qu’« archal » en tête, mais je me souviens parfaitement que dans un certain texte de Victor Hugo la plupart des mots rares étaient mal prononcés.
    Quand un lecteur prononce mal un mot rare, l’auditeur se dit : voilà un mot que le lecteur n’a jamais entendu et dont il ne connaît probablement pas le sens – ce qui fait un peu désordre.
    J’aurais voulu être bref et utile, mais rien n’est plus difficile.

    En espérant ne pas vous avoir fait bâiller,

    Gambas y Camarones

  13. Gambas y Camarones le 14 mai 2013

    Rectification
    ————-

    J’ai écrit : « un bon nombre de h muets » ; je voulais dire, bien sûr, le contraire : « un bon nombre de h aspirés ». J’étais mal inspiré.

  14. Gambas y Camarones le 14 mai 2013

    A propos d’amateurisme, un tout dernier mot avant de me jeter sur ma paillasse : je croyais, naïvement peut-être, qu’en tout amateur sommeillait le désir de faire aussi bien qu’un professionnel, voire mieux — ou qu’au minimum existait un désir de s’améliorer.
    Pour ma part, aussi bien quand je repeins mon logement, quand je cuisine, quand j’écris à un client qui a oublié de me payer, quand je couds un ourlet ou un bouton, quand je taille un rosier que quand je joue de la contrebasse, j’essaie d’égaler le professionnel.

  15. GLATINY le 14 mai 2013

    TRES BELLE AUTRE PRESTATION REALISEE EN EQUIPE

    CELA EST UN PROJET PHAHAONIQUE DE MIXER TOUTES SES VOIX

    TRAVAIL DE TITAN

    ENCORE MERCI

  16. Cocotte le 14 mai 2013

    Cher Glatiny
    Nous sommes très heureux que cette pièce vous ait plu. merci pour votre aimable commentaire, qui nous a beaucoup touchés et nous encourage à recommencer.
    Au nom de toute l’équipe, je vous remercie chaleureusement.
    Cocotte

  17. Cocotte le 14 mai 2013

    Chère crevette
    Je comprends tout à fait votre souci d’améliorer nos prestations. Nous ne sommes ni profs de diction au Conservatoire, ni comédiens professionnels. La prononciation de mots ra

  18. Cocotte le 14 mai 2013

    Chère Crevette
    Je comprends tout à fait votre souci d’améliorer nos prestations, il est très louable. Nous ne sommes pas des profs de diction au Conservatoire, ni des comédiens professionnels.
    Malheureusement vos remarques ne sont pas très utiles parce qu’elles interviennent trop tard. C’est pourquoi je vous ai proposé une collaboration : superviser les lectures AVANT leur publication. Je suis prête à vous soumettre les miennes, si vous le voulez bien!
    Bien sûr, chacun de nous souhaite bien faire, vous avez raison de le penser, mais une critique a posteriori n’apporte pas grand chose. On rencontre rarement ces mots rarissimes dans deux lectures. Et comme on ne peut rien changer après publication, vos critiques ne sont pas très constructives.
    Je voudrais aussi attirer votre attention sur le fait qu’un donneur de voix débutant peut douter de sa valeur en tant que lecteur, et arrêter ses enregistrements. Je vous assure que le cas s’est produit!
    Des donneurs de voix ont été très atteints par certaines réflexions et ont abandonné.
    Ce n’est certainement pas votre but.
    Cocotte
    PS : votre rectification sur les h aspirés ou non, prouve que tout le monde peut se tromper ….
    Allez, sans rancune? Vous avez beaucoup d’humour, pourquoi ne pas continuer dans ce registre?

  19. marguerite le 15 mai 2013

    Encore une brillante performance pour les donneurs de voix et pour le montage de la pièce. Je découvre de nouveaux auteurs grâce à vous.
    Merci de votre travail et de votre enthousiasme.

  20. Kika le 15 mai 2013

    Pour ma part, les minimes erreurs de diction que quasiment personne n’a remarquées ne gênent absolument pas pour apprécier cette pièce et l’interprétation des donneurs de voix. « La critique est aisée mais l’art est difficile ». Il vaut mieux reconnaître et encourager les efforts de tous ces donneurs de voix bénévoles qui tentent d’offrir le meilleur d’eux-mêmes et les féliciter chaleureusement plutôt que de pinailler sur des détails, ce qui n’apporte rien.
    Alors bravo à tous les interprètes ! Continuez à nous apporter toutes ces heures de délice !
    A bientôt et merci

  21. Gilles Codinas le 15 mai 2013

    Merci pour cette sympathique comédie, toutes et tous sont très convaincants dans leurs répliques et cela forme un ensemble harmonieux très agréable à écouter, j’aime beaucoup les pièces gaies comme celles ci.

  22. Cocotte le 15 mai 2013

    Merci beaucoup, Marguerite, votre commentaire nous touche beaucoup!
    C’est très aimable à vous d’avoir pris la peine de le poster.
    Amitiés
    Cocotte

  23. Cocotte le 15 mai 2013

    Merci infiniment, chère Kika, pour votre commentaire très encourageant. Merci de reconnaître les efforts des donneurs de voix, qui ne sont pas des comédiens professionnels, mais de modestes amateurs, qui font de notre mieux.
    Gambas est très perfectionniste et il souhaiterait nous aider à faire de L.A. un site sans aucune faute de diction. Il cherche à toujours faire mieux et m’a bien aidée en me signalant qu’un chapitre d’une lecture précédente manquait. Sa remarque m’a permis de rectifier tout de suite, pour le plaisir des auditeurs qui ont suivi. C’est très frustrant de ne pas savoir ce qui se passe dans le chapitre manquant. Pour cela, je le remercie très sincèrement.
    Mais j’avoue ne pas avoir trouvé et entendu « Votre Seigneurerie ». Impossible de corriger. mais Gambas a ainsi attiré l’attention sur une seule faute de diction (sur plus de 2 h de lecture)alors que personne ne l’avait remarquée. Mais nous le saurons et nous nous souviendrons de Gambas si on rencontre une autre Seigneurie dans une prochaine lecture.
    Un commentaire comme le vôtre fait chaud au cœur à toute l’équipe, qui a beaucoup, beaucoup, travaillé sur cette pièce et nous étions un peu tristes de voir que seule, cette erreur … et encore! avait été retenue.
    Merci pour votre appui et pour le réconfort que vous nous apportez.
    Amitiés
    Cocotte

  24. Cocotte le 15 mai 2013

    Merci beaucoup, Gilles!
    Nous nous sommes bien amusés à monter cette pièce!
    Elle est en train de tourner, actuellement, en France, avec de prestigieux interprètes. Nous l’ignorions quand nous avons envisagé de monter l’Hôtelière. Mais nous sommes heureux d’avoir fait découvrir cette pièce amusante à ceux qui n’auront pas le plaisir ou la possibilité d’aller au théâtre voir la représentation de l’hôtelière, jouée par des professionnels très talentueux, ce que nous ne sommes certes pas.
    Votre commentaire nous a fait un très grand plaisir.
    Amicalement
    Cocotte

  25. okap le 15 mai 2013

    Bravo à Cocotte et à tous les comédiens de littérature audio! Il serait dommage que vous soyez déçus de votre pièce alors que 841 personnes l’ont vue (à ce jour) , que 22 personnes ont mis un petit coeur et qu’un nombre inconnu l’a écouté et appréciée.Il n’y a qu’un seul et unique commentaire sur un détail et cela doit être remis à sa juste place. Continuez donc votre route et prenez encore du plaisir à faire ce que vous faites et soyez certains que beaucoup de personnes souhaitent que vous poursuiviez. Bonne et longue continuation!

  26. Cocotte le 15 mai 2013

    Oups! Je me suis trompée dans la réponse à Kika. Je voulais dire, bien sûr, « de modestes amateurs qui font de leur mieux »!
    Veuillez excuser cette faute de grammaire. C’est désolant de ne pas être parfaite!
    Cocotte

  27. Lemoko le 16 mai 2013

    Pour ma part dans cette pièce je crois avoir prononcé une bonne vingtaine de fois ce « SEIGNEURIE  » sans en rajouter
    et j’avoue que tout compte fait Sei-gneu-re-rie aurait été plus amusant encore dans mes répliques de domestique
    J’aurais dû y penser !Car on aime bien en rajouter nous dans le Midi ,et une syllabe de plus donne encore plus d’importance au personnage concerné ( en plus l’action est en Italie ! ).
    En tout cas merci Cocotte de nous avoir fait découvrir cet auteur et ….
    Merci pour votre don de voix et de temps
    Et enfin merci de nous accompagner

  28. Cocotte le 16 mai 2013

    Merci beaucoup, Okap, d’avoir aimé notre Hôtelière! Mais rassurez-vous, nous ne sommes pas déçus de la pièce. Nous nous sommes bien amusés à la monter et déjà beaucoup d’audio lecteurs l’ont écoutée et ils ont bien voulu nous marquer leur satisfaction. Une toute petite broutille comme la prononciation de Votre Seigneurie, avec l’accent du Midi ne suffit pas à gâ

  29. Cocotte le 16 mai 2013

    Désolée, je ne comprends pas pourquoi les messages partent avant d’être envoyés…
    Fin de la phrase tronquée : Une toute petite broutille ne suffit pas à gâcher l’ensemble. Et ce n’était pas un commentaire méchant ou agressif. Ce cher Gambas, et c’est tout à son honneur, nous voudrait égaux à des professionnels ou meilleurs qu’eux. Ce qui est impossible, bien sûr. Et il ne nous a rien reproché de plus grave ou de plus sérieux. Mais il est très attentif à la qualité des lectures.
    Nous sommes très sensibles à votre commentaire, qui nous a fait un très grand plaisir.
    Amitiés
    Cocotte

  30. Alain Degandt le 16 mai 2013

    Je trouve que le mot « Seigneu-re-rie », tel qu’il a été prononcé à plusieurs reprises dans la pièce, est une véritable trouvaille d’acteur, digne d’un grand professionnel, et si bien dans l’esprit du texte qu’elle n’aurait sûrement pas été désavouée par Goldoni. En effet, le domestique est très vexé d’avoir été rabroué par un client, avec la morgue que montre parfois la noblesse en titre,donneuse de leçon, alors il en rajoute,en remet une couche, exagère … de manière ironique et mordante. C’est que la condescendance dont font usage ceux que Molière et d’autres appellent « des fats » (mot rare que l’on doit prononcer : [fat], selon l’alphabet phonétique international) vous fait parfois sortir de vos gonds ! Merci à Cocotte pour son travail « de romain » concernant le montage, et à Julie et Christine qui lui ont apporté leur aide. Et merci à tous les copains de notre équipe de théâtreux amateurs !

  31. Cocotte le 16 mai 2013

    Merci,Lemoko et Alain, pour vos commentaires que j’apprécie particulièrement.
    Même si la remarque ne s’adressait pas à moi, je me suis sentie solidaire de toute notre équipe, et également de tous les DDV du site dont la diction a été corrigée à un moment ou à un autre, et qui en ont été attristés ou vexés.
    A bientôt, Vos Seigneuries! Maintenant que tout le monde connaît la prononciation de ce mot, il faut vite le placer quelque part, pour montrer notre érudition!
    Merci à vous pour votre précieuse collaboration, qui a donné toute sa saveur à l’Hôtelière, ainsi qu’à toute notre équipe de théâtreux! Chacun de nous a apporté sa pierre et nous pouvons être fiers de ce travail d’équipe débordant de générosité et d’amitié.
    Cocotte

  32. durandal le 18 mai 2013

    Cocotte
    je vais m’empresser de télécharger cette pièce, j’ai hate de découvrir cette mistérieuse prononciation de seigneurie. Juste une petite question à gambas je n’ai jamais été bon en orthographe et laisser un commentaire est toujours une épreuve pour moi. Va t-on me retourner mon texte surligné à chaqu’une de mes fautes ou aura-t-on quelques indulgence pour mes efforts. Quand vous cuisinez ou taillez vos rosiers êtes vous certain d’être parfait et si l’un de vos convives n’était pas de votre avis.
    Tendre vers la perfection est le but de chacun mais y a t-il seulement quelqu’un qui y parvienne.
    Cocotte je suis certain moi que j’aurais beaucoup de plaisir à vous écouter comme j’en ai eu a écouter les femmes savantes.
    Bonne journée à tous.
    Durandal

  33. Cocotte le 18 mai 2013

    Cher Durandal
    Quel plaisir de découvrir votre commentaire si chaleureux et si aimable!
    Je ne croyais pas si bien dire en parlant de découragement possible d’un donneur de voix débutant qui, devant des commentaires peu aimables, se jugeait incapable de plaire aux auditeurs et retirait une lecture. Le cas vient malheureusement de se produire.
    Certaines critiques sont constructives et souhaitables et elles sont les bienvenues (par exemple signaler un chapitre qui manque) ou encore (pourriez-vous lire moins vite la prochaine fois) Mais il y a la façon de le dire! Plusieurs lecteurs ont été vexés, attristés ou découragés par certaines réflexions inopportunes.
    En ce qui me concerne, je ne fais nullement attention à l’orthographe des commentaires. Seul le cœur m’intéresse, et le vôtre déborde dans votre appréciation.
    Je n’ai pas trouvé Votre Seigneurerie, peut-être aurez-vous plus de chance que moi!
    Mes amitiés les plus vives.
    Cocotte

  34. Shmuel R le 18 mai 2013

    Merci pour le plaisir que vous nous donnez en vous donnant celui de nous le donner! Quel bon moment cela a été!

  35. Cocotte le 19 mai 2013

    Un commentaire venant d’un auteur dont j’ai beaucoup apprécié les trop rares œuvres sur le site, m’est particulièrement précieux.
    Vous avez raison, le plaisir partagé est le meilleur. et nous souhaitons avoir d’autres moments où les dons multiples et réciproques seront encore plus nombreux.
    Au nom de toute l’équipe, je vous remercie chaleureusement.
    A bientôt, j’espère
    Cocotte

  36. Ahikar le 25 mai 2013

    Tout d’abord un grand merci à tous les donneurs de voix qui ont participé à cette lecture enjouée de Goldoni.

    La suite de mon message s’adresse à notre cher licencié ès prononciation.

    Sur la prononciation d’œdème

    Concernant la prononciation d’œdème, (ou encore œsophage, œnologue ou Œdipe), je ne serai pas aussi affirmatif que vous.

    S’il a été défini que œ se prononce é et non eu dans les noms d’origine grecque, il faut aussi tenir compte de l’usage. Or l’usage change, et j’ai pu constater que personne dans mon entourage ne prononce « édème » ou « ésophage ».

    L’apprentissage de la langue se faisant par mimétisme, je ne pense pas que nous revenions à une prononciation en « é ». Un enfant qui prononcerait « édème » ou « ésophage », alors que son entourage prononce « eudème » ou « eusophage » risquerait même d’être incompris. D’ailleurs, de nombreux dictionnaires récents ont ajouté la prononciation en « eu ».

    Vous allez peut-être me répondre que l’Académie française ne reconnaît que la prononciation en « é », mais nous savons bien que ce n’est pas son rôle d’entériner un changement récent.

    Voilà, c’était mon petit écot sur un cas précis.

    Je souhaite à tous les auditeurs une très bonne journée,

    Ahikar

  37. Cocotte le 25 mai 2013

    Merci beaucoup, au nom de toute l’équipe, cher Ahikar, pour votre commentaire qui nous encourage à continuer à présenter de nouvelles pièces aux auditeurs de L.A.

    Nous nous amusons bien en les enregistrant et j’espère que les auditeurs-spectateurs partagent notre plaisir.

    A la rentrée, vous accepterez peut-être de rejoindre notre petite équipe de théâtreux, pas professionnelle du tout, mais très sympathique, amicale et chaleureuse. Vous pouvez me joindre par M.P. sur le forum.
    Amitiés
    Cocotte

  38. Plume le 18 septembre 2014

    Bravo à toute l’équipe pour cette pièce très amusante. J’ai particulièrement aimé le personnage du marquis indécrottable magnifiquement interprété par Monsieur Depasse. Quand même, cette Mirandoline, quelle chipie ! Bravo encore et merci.
    Amicalement,
    Plume

  39. Cocotte le 21 septembre 2014

    Toute l’équipe vous remercie, chère Plume, pour votre commentaire, qui nous a bien fait rire! Nous sommes tous des indécrottables et des chipies, et nous nous amusons beaucoup ainsi.
    Merci encore et à bientôt!
    Amitiés
    Cocotte

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.