Page complète du livre audio gratuit :


HOFFMANN, E. T. A. – Le Chevalier Gluck

Donneur de voix : Éric | Durée : 29min | Genre : Contes


Vincent van Gogh - Nuit étoilée sur le Rhône

« La fin de l’été a souvent de beaux jours à Berlin. Le soleil perce joyeusement les nuages, et l’air humide, qui se balance sur les rues de la cité, s’évapore légèrement à ses rayons. On voit alors de longues files de promeneurs, un mélange chamarré d’élégants, de bons bourgeois avec leurs femmes et leurs enfants en habits de fête, d’ecclésiastiques, de juifs, de filles de joie, de professeurs, d’officiers et de danseurs, passer sous les allées de tilleuls, et se diriger vers le jardin botanique. »

Traduction : F.-A. Loève-Veimars (1801-1854).

Le Chevalier Gluck.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Contes, Fantastique, ,

 

Page vue 12 676 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

13 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Perrard le 4 avril 2010

    C’est bien lu, mais question audition ce n’est pas très bon. On dirait que vous nous parlez de votre téléphone et ca grézille énormément.

  2. fedydurke le 4 avril 2010

    Vous savez ce qui vous reste a faire : acheter un livre audio, vous n’aurez pas ce désagrément.
    eric

  3. Perrard le 4 avril 2010

    Ce n’est pas avec des réponses comme celle-la que vous garderez vos lecteurs.

  4. Éric le 5 avril 2010

    Je ne tiens pas a garder des lecteurs. Je fais ça gratuitement parce que j’aime faire ca et que j’espere interesser des personnes qui, pour certaines raisons que je ne connais pas, ne peuvent pas lire.
    Amicalement
    Eric

  5. gaumondie le 5 avril 2010

    MONSIEUR ERIC, CONTINUEZ, CAR NOUS QUI PEINONS POUR LIRE CAR NOS YEUX NE LE PEUVENT PLUS, vous en sommes reconnaissant MERCI PASCALE

  6. eric le 5 avril 2010

    Merci Pascale, Je suis bien heureux que ca vous fasse plaisir et je continue a lire parce que je sais que des personnes comme vous existent, heureusement. Vous me motivez à m’ameliorer.
    Bien à vous
    Eric

  7. Nadine le 11 avril 2010

    Je trouve gonflé que certains critiquent Eric, alors que de lire pour les autres n’est pas facile! D’autant, que c’est bien dit ou lu! Merci donc, à Eric, et continuez!

    Cordialement.

  8. persil le 17 mai 2010

    Houlala quelle bataille je lis là. Bravo Eric et merci. Mais il est vrai qu’il y a un petit défaut technique qui n’est pas de votre faute. Je suis sûr que M. Perrard l’a fait remarquer sans méchanceté.

    Bravo à tous les lecteurs ce site est fantastique!

    Bisous à tous

  9. eric le 17 mai 2010

    oui, tout a fait, je ne suis pas au point techniquement et j’espere que Mr Perrard m’excuses de ma repartie un peu vive. On est pas tous les jours en forme. Le logiciel audacity est pour moi incomprehensible et je fais beaucoup d’effort pour presenter des textes audibles. Merci a vous
    eric

  10. Éric le 9 juillet 2010

    A ce sujet, j’aimerais faire partager une decouverte qui m’a permis d’ameliorer nettement mes enregistrements. J’ai place sur le micro un genre de mousse, cette matiere qui protege les objets envoyes par la poste. Celle ci doit faire ecran a certains bruits desagreables. Si cela interesse quelqu’un…
    eric

  11. will hauff le 27 juillet 2010

    thank you very much for a fantastic tale.

  12. cadichonne le 6 août 2010

    Bonjour à tous.
    Je viens de découvrir ce site quelle joie pour moi que de pouvoir m’évader en écoutant des nouvelles,des contes etc. Pour moi qui suis un peu dépressive il n’y a rien de mieux que de voyager par la voix d’un récitant.L’avantage,c’est que l’auditeur peut imaginer les lieux et les personnages à sa guise.

    Merci Eric pour ce beau voyage que j’ai fait en pleine nuit grâce à vous.

  13. Shmuel RShmuel R le 1 janvier 2013

    Merci Eric pour cette fantastique lecture. Une petite remarque svp: prononcer Glouque et non Gleuque, mais cela n’enlève rien à et excellentes minutes d’audition.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.