Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'HUC, Évariste-Régis - Souvenirs d’un voyage dans la Tartarie, le Thibet et la Chine (Tome 02) ' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

7 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. christian le 14 février 2019

    Bonjour,
    Merci beaucoup d’avoir enregistré cette seconde partie.

  2. DanielLuttringer le 14 février 2019

    Je n’allais pas m’arrêter en si bon chemin, Christian, n’est-ce pas ?

  3. Michel H le 15 février 2019

    Merci Daniel…

  4. Claire-Marie le 16 février 2019

    Oh, oui, merci! Y-a-t-il un troisième tome? Si oui, combien au total ?
    Amicalement,
    CM

  5. DanielLuttringer le 17 février 2019

    Ne me dites pas, Claire-Marie, que vous ne vous contenterez pas de ces 25 heures d’écoute ? Si, n’est-ce pas ? même si on sent bien, à la fin du tome 2 et dernier, que la fin de la relation du voyage a été écourtée…

  6. Claire-Marie le 18 février 2019

    Hélas, M Luttinger, j’ai l’impression de n’avoir fait que la moitié du voyage ! Il manque la fin en effet ! J’ai écrit mon message avant le dernier chapitre donc j’avais encore espoir de pouvoir suivre nos missionnaires pendant 10 heures encore dans un tome 3!
    Nous vous faisons la vie dure, nous lecteurs….mais c’est la rançon du succès pour vous.
    Vraiment, on vit avec ces deux Français pendant les deux livres et on n’a pas spécialement envie de les laisser.
    Le pauvre M.Huc a bien mal été récompensé de ses efforts, d’ailleurs. J’ai lu sa biographie sur wikipédia et appris qu’il a rejoint très vite ce Dieu qu’il voulait tant faire connaître aux Tibétains. J’espère qu’il y a retrouvé tous les amis qu’il a laissés derrière lui quand il a été expulsé du Tibet, quel que soit le lieu où on se retrouve de l’autre côté…

  7. DanielLuttringer le 18 février 2019

    J’apprécie beaucoup votre mot, Claire-Marie, lequel malgré une certaine mélancolie qui en sourd, prolonge avec intérêt cette oeuvre attachante !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.