Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'HUGO, Victor - Claude Gueux (Version 2)' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

8 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Lisa le 21 mars 2016

    Monsieur Dousset, merci pour votre lecture.

  2. apikin le 21 mars 2016

    Merci pour votre lecture . Votre voix colle parfaitement au texte .

    je me régale en ce moment en écoutant  » Les Gardiennes « 

  3. Christian Dousset le 21 mars 2016

    Merci Lisa et apikin; vos commentaires constituent un inestimable encouragement. Bonne journée à vous.

  4. Minou le 15 avril 2016

    Merci je viens de passer un très bel instant d’écoute.
    Que de vérité !!certains passages ,m’ont fait penser que rien n’a changé .éduquez !écoutez !
    quel homme ce Victor Hugo.
    Je l’aime.
    J’ai beaucoup aimé aussi votre lecture nette et claire.
    Minou

  5. Christian Dousset le 2 mai 2018

    Merci à vous, Minou, et désolé pour ce somptueux retard! Victor Hugo a si souvent le mot juste! J’ai enregistré récemment son poème sur Napoléon qui nous invite à une réflexion intemporelle sur le pouvoir.
    Bien à vous.
    Christian

  6. Dersou le 4 mai 2018

    Terrible plaidoyer et sombre époque pas si lointaine où l’on allait en prison pour vol parce qu’on avait faim…
    On se souvient de Jean Valjean condamné au bagne pour le même motif…
    La lecture est particulièrement adaptée au récit, claire, calme et forte.
    Merci beaucoup.

  7. Gaëlle le 24 juin 2018

    Quel texte ! Quel réquisitoire ! Et quelle lecture !!

  8. Christian Dousset le 15 octobre 2018

    Dersou et Gaëlle, je suis heureux que ma lecture soit appréciée, même si ma réponse est tardive. Quant au texte, son actualité ne se dément pas vraiment puisque le procès intenté à cette mère de famille qui avait volé un steak dans un supermarché n’est pas si éloigné de nous.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.