Page complète du livre audio gratuit :


JAMES, Henry – Les Papiers de Jeffrey Aspern

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 4h 45min | Genre : Romans


Statue du Colleone à Venise (Chap. 09)

Ecrivain américain, Henry James (1843-1916), a été interessé dans ses romans par la rencontre de l’Amérique avec l’Europe. Il rêvait d’un réalisme britannique et américain semblable au réalisme français. Dans son séjour à Paris il a rencontré Maupassant, Zola, Tourgueniev, Flaubert, Daudet…

Les Papiers de Jeffrey Aspern (1888) se passe à Venise ; un jeune critique, admirateur du grand poète disparu Jeffrey Aspern, essaye par des moyens douteux de se procurer des papiers relatant, paraît-il, des faits scabreux de sa biographie. Il nous raconte ses démarches peu scrupuleuses pour obtenir ces trésors cachés chez une vieille miss vénitienne qui connut le poète.
« Cet esprit de Venise me tenait une constante compagnie et semblait me regarder à travers le visage, immortel et ressuscité et tout rayonnant de génie, du grand poète (Jeffrey Aspern ) qui m’inspirait. Je l’avais invoqué et il était venu : il errait autour de moi la moitié du temps ; c’était comme si son beau fantôme était revenu sur terre pour m’assurer qu’il tenait cette affaire comme sienne autant que mienne, et que nous l’amènerions fraternellement et tendrement à sa conclusion. »

Traduction : Jean-Maurice Le Corbeiller (1859-1936).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Les Papiers de Jeffrey Aspern.zip


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Chapitres 01 et 02.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Chapitres 03 et 04.mp3
Chapitres 05 et 06.mp3
Chapitres 07 et 08.mp3
Chapitre 09.mp3


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, Romans (Complets), , ,

 

Page vue 14 954 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

3 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Georges charpentier le 20 juillet 2011

    Merci encore une fois René pour toutes ces lectures passionnantes et si faciles à écouter

  2. Hélène le 8 août 2011

    Merci, une fois encore, pour cette lecture délicieuse : j’adore Henry James, et c’est un grand plaisir d’avoir trouvé ici ce texte que je ne connaissais pas. J’ai beaucoup aimé.

    Vivement qu’il y en ait d’autres dont les droits de traduction soient libres pour la France : je ne doute pas que vous nous les offrirez aussi ;-)

  3. Yvette V. le 13 avril 2015

    Cher Monsieur Depasse,

    Je viens de terminer l’écoute de ce très beau et raffiné roman, merci tout simplement pour toutes les belles heures que vous nous offrez si généreusement.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.