Page complète du livre audio gratuit :


JOLY, Maurice – Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu (Dialogues 01 à 08)

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : 2h 5min | Genre : Philosophie


Maurice Joly - Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu

La publication du Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu (1864) a valu, sous Napoléon III, à Maurice Joly (1828-1878), avocat, journaliste et écrivain, deux ans de prison à Sainte-Pélagie pour « excitation à la haine et au mépris du gouvernement ». Sa véritable pensée est que « la République Française » ne vaut ni ne fait mieux à cet égard que « l’Empire Français » .

Le Simple Avertissement est à méditer : « Ce livre a des traits qui peuvent s’appliquer à tous les gouvernements, mais il a un but plus précis : il personnifie en particulier un système politique qui n’a pas varié un seul jour dans ses applications, depuis la date néfaste et déjà trop lointaine, hélas ! de son intronisation. Il ne s’agit ici ni d’un libelle, ni d’un pamphlet ; le sens des peuples modernes est trop policé pour accepter des vérités violentes sur la politique contemporaine. »

L’auteur de Le Prince, Machiavel(1469-1527) s’attaque à L’Esprit des lois de Montesquieu(1689-1755) :

« C’est que vous ne connaissez pas… ce qu’il y a d’impuissance et même de niaiserie chez la plupart des hommes de la démagogie européenne. Ces tigres ont des âmes de mouton, des têtes pleines de vent ; il suffit de parler leur langage pour pénétrer dans leur rang. Leurs idées ont presque toutes, d’ailleurs, des affinités incroyables avec les doctrines du pouvoir absolu. Leur rêve est l’absorption des individus, dans une unité symbolique. Ils demandent la réalisation complète de l’égalité, par la vertu d’un pouvoir qui ne peut être en définitive que dans la main d’un seul homme. »

À suivre : Dialogues 9 à 17, Dialogues 18 à 25

> Écouter un extrait : Dialogues 01 et 02.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Dialogue aux enfers (Dialogues 01 à 08).zip


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Dialogues 01 et 02.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Dialogues 03 et 04.mp3
Dialogues 05 et 06.mp3
Dialogues 07 et 08.mp3




Donneurs de voix ayant participé au projet :

Machiavel : René Depasse,

Montesquieu : Lemoko,

Montage : Christine Sétrin.



> Références musicales :

Johann Sebastian Bach, Suite No. 2 pour violoncelle solo en ré mineur, BWV1008, I. Prélude, interprété par Paul Tortelier (1960, domaine public).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Philosophie, Théâtre, , , , , , ,

 

Page vue 21 862 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

6 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Shmuel R le 2 novembre 2012

    Joli, Joly! Bravo! Pednant le chaud été 1856, un pauvre bougre crevait de soif sur une terrasse de café. A la fin, il s’écria: « c’est comme à Sébastopol ici, on peut rien prendre! » On l’a mis en prison…

  2. cassie le 4 mars 2013

    Bravo, j’adore les projets collectifs .Merci beaucoup!!!

  3. Sans-Dents le 23 septembre 2014

    Grosse pagaille dans les fichiers des trois livraisons.
    Dans la première livraison, des doublons.
    Dans la troisième livraison, le classement se fait en désordre, il faut renommer les fichiers.
    Enfin, impossible de mettre les fichiers des livraisons 1, 2 et 3 dans le même dossier, car les principes de nommage sont différents, et ils se classent en désordre.
    Acrobatique, j’ai failli en avaler mon dentier du bas.

  4. Christine Sétrin le 24 septembre 2014

    Aïe, vous avez raison cher Sans-Dents…

    Les fichiers de cette première livraison ont été renommés et devraient être plus disciplinés maintenant…

    Les deux autres livraisons seront mises à jour demain ou après-demain…

    En attendant, prenez soin de vos dentiers… ;-)

    Bonne soirée et merci !

    Ch.

  5. Sans-Dents le 24 septembre 2014

    @ Christine Sétrin
    Merci pour les sans-dents qui viendront après moi. :-)

  6. AG le 25 février 2015

    Merci!

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.