Page complète du livre audio gratuit :


LA FONTAINE, Jean (de) – Le Chat, la belette et le petit lapin (Poème, Version 2)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 3min | Genre : Poésie


Jean de La Fontaine - Le chat la belette et le petit lapin

Jean de La Fontaine (1621 – 1695) est un moraliste, conteur, dramaturge et le plus célèbre des fabulistes français. Qui ne connaît au moins deux ou trois de ses fables ? Et plusieurs vers sont même devenus des proverbes.

« Du palais d’un jeune lapin,
Dame Belette, un beau matin
S’empara. »

Le Chat, la belette et le petit lapin.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)




> Remarque
La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 4. XVIIe siècle, Poésie, ,

 

Page vue 16 206 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

7 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Nono le 28 mars 2011

    Très bien choisi et fort bien lu, merci.

  2. feumatio le 30 mars 2011

    bonjour,
    j’ai tellement aimé cette fable de jean la fontaine qui pose les problèmes de la société à travers les animaux et je recommande aux autres de mieux cerner le message qu’il évoque à travers ces expressions.

  3. Cocotte le 30 mars 2011

    Merci pour vos commentaires, Nono et Feumatio. Effectivement, le message de cette fable est encore actuel. Je suis ravie qu’elle vous ait plu. Vous m’encouragez à continuer.
    Amicalement
    Cocotte

  4. Tante Léonie le 14 août 2011

    EXQUIS !

  5. Elise Debard le 12 février 2012

    Encore encore. Merci

  6. Cocotte le 12 février 2012

    Merci beaucoup, chère tante Léonie et chère Élise, vos commentaires m’ont beaucoup touchée.
    Vous êtes très aimables.
    Amicalement
    Cocotte

  7. Solène le 6 septembre 2012

    La fable vit à travers votre lecture!
    Merci à vous.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.