Page complète du livre audio gratuit :


LAFON, André – L’Élève Gilles

Donneuse de voix : Gaëlle | Durée : 3h 51min | Genre : Romans


L'Élève Gilles

L’Élève Gilles raconte les joies et les tourments d’un enfant sensible et solitaire, éloigné de ces parents : la découverte émerveillée de la nature au fil des saisons dans la grande propriété de la tante qui le recueille, le cérémonial des rites religieux, les premières amitiés exaltées à l’internat, mais aussi l’angoisse de la nuit, la dureté des rapports entre les jeunes collégiens, les premières trahisons… Ce roman d’André Lafon, écrivain français disparu précocement au cours de la Première Guerre Mondiale, a reçu en 1912 le Grand Prix de Littérature de l’Académie Française, décerné alors pour la première fois.

Illustration : Ricard Canals i Llambí, Portrait d’un enfant (XIX-XXe).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

L’Élève Gilles.zip


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Chapitre 01.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Chapitre 02.mp3
Chapitre 03.mp3
Chapitre 04.mp3



> Références musicales :

Frédéric Chopin, Ballade no.3, op. 47, interprétée par Frank Levy (domaine public).

Anonyme, Il est né le divin enfant, chœur à trois voix, arrangé par Bernard Dewagtere (avec son aimable autorisation).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 7. XXe siècle, Romans, Romans (Complets), ,

 

Page vue 4 722 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

30 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Marco le 28 décembre 2018

    Magnifique lecture. Dois-je dire que je préfère les donneurs-euses de voix qui comme vous préfèrent la qualité à la quantité. Il est clair qu’on ne peut pas avoir les deux. Avec J.-P. Baillot et C. Dousset, vous faites partie des donneurs-euses de voix dont je ne loupe aucune lecture.
    Je vous souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année

  2. DanielLuttringer le 28 décembre 2018

    Vous avez raison, Marco, Gaëlle est merveilleuse.
    Evidemment, moi, en publiant une lecture par jour sur le site, je ne peux pas lutter avec elle !
    Bonne année à venir, Gaëlle !

  3. Marco le 28 décembre 2018

    Mr Luttringer, vous avez tant besoin d’être vu partout, et ici et sur Audiocité! Essayez donc de vous oublier un peu et laissez donc les autres donneurs-euses de voix exister!

  4. Gaëlle le 28 décembre 2018

    Cher Marco, merci de votre retour et de votre fidélité, c’est très encourageant et me récompense du temps passé ! La comparaison avec MM Dousset et Baillot me flatte d’autant plus que je suis moi-même très admirative de leurs lectures. Mais il est heureux que des DDV plus prolifiques, comme Daniel, contribuent au site, qui serait bien pauvre en contenu avec des lectrices aussi lentes que moi !
    Belle fin d’annee à vous deux également, et j’espere que la prochaine nous donnera l’occasion de nous retrouver sur ce site !

  5. Francis le 28 décembre 2018

    vraiment très belle lecture de ce roman très bonne diction
    votre voix est bien rythmée et permet de se plonger dans l’atmosphère du livre J’ai pris un réel plaisir à vous écouter
    merci
    et mes meilleurs voeux pour l’année 2019

  6. Lyse ❄️ le 28 décembre 2018

    Félicitations, chère Gaëlle !
    J’amorce l’écoute et c’est charmant:
    vous n’avez pas besoin de musique avec une si jolie voix…
    Merci !

  7. Gaëlle le 29 décembre 2018

    Merci à vous, Lyse et Francis, pour vos commentaires qui me rassurent, car j’ai beaucoup douté en préparant cette lecture et je craignais desservir ce roman et ne pas donner envie de l’ecouter jusqu’au bout…

  8. Bruissement le 29 décembre 2018

    Chère Gaëlle,
    Vous avez beaucoup d’atouts…ne doutez pas trop.
    Moi aussi j’aime votre travail impeccable, c’est un repos à l’écoute qui favorise l’envie de poursuivre.
    Tous mes vœux de bonne continuation pour l’année nouvelle
    Amicalement

  9. Gaëlle le 5 janvier 2019

    Un grand merci, Bruissement, pour votre commentaire amical et généreux. Je crois que le doute est dans mon tempérament, je suis une éternelle insatisfaite : « je doute donc je suis », me dis-je souvent…

  10. Stressless le 9 janvier 2019

    Merci Gaëlle !
    Voix et diction superbes, addition d’un nouvel auteur, qualité audio irréprochable, très belle histoire, bref, que du bonheur !
    Quant à la musique, je rejoins le commentaire de Lyse (plus haut) :-)

    Daniel T.

    * * * * * * * * * * *

  11. Gaëlle le 11 janvier 2019

    Très cher Daniel, merci pour votre appréciation, qui me comble de plaisir ! André Lafon n’a malheureusement pas eu le temps de beaucoup écrire, mais j’ai l’intention de publier ses poèmes, prochainement.
    Quant à la musique… c’est mon péché mignon, que voulez-vous ;-) ! Habituellement je propose deux versions (avec/sans), mais cette fois il y en avait si peu que je ne l’ai pas jugé nécessaire.

  12. Marjolaine le 8 avril 2019

    Merci pour ce délicieux et très émouvant texte.

  13. Gaëlle le 9 avril 2019

    Je vous remercie, Marjolaine, de votre retour sur ce texte. Puisque vous avez aimé Lafon, sachez que bientôt devraient paraître sur ce site ses Poèmes Provinciaux, qui sont également très touchants.

  14. Nadia C le 28 avril 2019

    Merci Gaëlle pour cette très belle lecture, qui m’a permis de découvrir un nouvel auteur dont l’écriture simple mais très impressionniste et poétique est captivante. Ta lecture a su donner vie avec justesse à ces souvenirs d’enfance et à un univers un peu suranné. Un magnifique travail, tout en nuances….

  15. Gaëlle le 28 avril 2019

    Chère Nadia, merci pour ce commentaire qui me va droit au cœur ! Cette lecture, plus longue que tout ce que j’avais entrepris jusqu’à lors, m’a bien occupée, et je suis comblée si le résultat plait !

  16. Cocotte le 19 novembre 2019

    Chère Gaëlle
    Je viens de terminer l’écoute de « L’élève Gilles ». Superbe! le texte, autant que l’interprétation, tout m’a enthousiasmée!
    Oui, c’est un magnifique travail et je rejoins tous les commentaires que vous avez déjà reçus. Bravo!
    Merci pour ces belles heures!
    Amicalement
    Cocotte

  17. Gaëlle le 20 novembre 2019

    Merci beaucoup, chère Cocotte, pour votre appréciation de cette lecture, elle m’est précieuse ! J’ai été moi-aussi touchée par ce texte, et fière d’avoir pu faire découvrir cet auteur sur le site de Littérature Audio. J’ai également lu, avec Christian Dousset, ses Poèmes Provinciaux, mais ces autres romans ne m’inspirent pas, à vrai dire…

  18. Le Barbon le 16 février 2020

    Bel hommage à cet homme mort trop tôt, mort pour la France. Une manière de le faire revivre, de faire pièce à l’oubli.

  19. Gaëlle le 17 février 2020

    Il est bien vrai qu’André Lafon est disparu très jeune, et que les quelques textes qu’il a laissés nous font regretter tous ceux qu’il n’a pas écrits … Si vous avez été séduit par ce roman, ses Poèmes Provinciaux, lus avec Christian Dousset, pourraient également vous plaire, Le Barbon.

  20. patty le 26 mars 2020

    Je rejoins les précèdents commentaires pour non seulement poursuivre ce roman mais le réécouter plusieurs fois, tant on est sous le charme.
    J’oserai même dire, je retrouve la sensibilité de Proust!!!
    Les souvenirs d’enfance, heureux ou malheureux forgent le futur de toute une vie. Merci pour cette précieuse lecture

  21. Pascalette le 12 mai 2020

    Merci Gaëlle, j’ai pris beaucoup de plaisir à vous écouter. J’ai aimé tout autant le texte que votre lecture !

  22. Gaëlle le 13 mai 2020

    Merci à vous, Patty et Pascalette, pour vos commentaires. J’ai moi-aussi beaucoup aimé ce texte et cet auteur, je suis heureuse d’avoir donné l’occasion de le faire connaître sur LA.

  23. Jean le 18 octobre 2020

    Je viens de terminer l’écoute de cette oeuvre.
    Merci beaucoup de nous avoir offert cette lecture.
    Je me joins à tous les autres commentaires élogieux:-)

  24. Gaëlle le 18 octobre 2020

    Merci à vous, Jean, de prendre le temps de m’écrire votre satisfaction ! Au plaisir de vous retrouver sur d’autres textes.

  25. Sautillant le 13 février 2021

    GAËLLE… Bonjour…

    Que voici un beau livre que vous nous faites decouvrir ! J ‘ allais écrire… joli… mais non… beau…
    Un adieu à l’ enfance… « … toute l ‘ hostilité de la vie m’ attendait sur le seuil du jardin. »
    Mais il y aura toujours les fenêtres qui faufilent le texte comme un leitmotiv…
    Les fenêtres vers lesquelles toujours se tourne le regard de GILLES… L ‘ échappée vers…
    Tout est suggéré… rien n’ est appuyé.
    La sourde menace qui plane… diffuse… dès le début du récit… cette ombre autour du père… et la foudre… d ‘ un coup… brutale
    Le Père Noël n’ existe pas… c ‘ est la terrible révélation dès les premiers jours d’ école… dès lors… Mais il y a le jardin les champs les etoiles… La Nature… celle dans laquelle s ‘ est endormi  » Le dormeur du Val »…
    Comme PATTY… je vais réécouter…

    Votre lecture… irreprochable ! On vous decouvre même… ( agréable) chanteuse ! Et les deux interventions musicales sont on ne peut mieux choisies… À un certain moment j’ entends les volets qu ‘ on ouvre et qu’ on referme… je veux dire… votre voix s ‘ assourdit quand on les ferme et qu’ elle redevient claire quand on les rouvre… est-ce voulu de votre part ou est- ce un heureux hasard ?

    Merci pour cette belle découverte…
    Amical salut…

  26. Claryssandre le 13 février 2021

    En lisant les commentaires à la suite de Sautillant (que je salue amicalement) je me suis aperçue que je n’avais pas laissé le mien… J’ai également adoré ce roman et votre admirable lecture ! Je vous en félicite er remercie bien tardivement mais du fond du 💖. Bon week-end chère Gaëlle. Prenez bien soin de vous. 🌹

  27. Sautillant le 13 février 2021

    @ Bonjour CLARYSSANDRE…

    Je m ‘ etonnais justement de votre absence sur cette page ! Ce n’ etait qu ‘ étourderie de votre part… Un beau livre assurément et un grand art d’ ecrivain ! Je viens à peine de le refermer et j ‘ ai envie de le relire aussitôt ! Dans sa continuité… pas chapitre par chapitre comme je l’ ai fait… Peut – être cet après-midi…

    Je vous salue bien amicalement moi aussi…
    Bonne journée…

  28. Sautillant le 13 février 2021

    Ps plus qu ‘ à PROUST qui s’ impose à l ‘esprit dans le premier chapitre… pas seulement à cause des couchers 😴… une parenté avec le Valry LARBAUD des  » Enfantines  » que je vous conseille de lire seance tenante… GAËLLE … si vous ne l’ avez déjà fait… Je suis certain que vous vous en delecterez …  » Femina MARQUEZ  » aussi… C ‘ est exactement contemporain…
     » Le grand MEAULNES  » aussi … qui est peut-être GILLES quelques années plus tard… je l’ imagine bien evoluer ainsi… Quel intérêt pour l ‘ enfance … la vie de collégien tout particulierement… chez les ecrivains du début du XX ème siècle !… après DAUDET, VALLES, FLAUBERT etc… N’ oublions pas Louis PERGAUD et  » La guerre des boutons « … la même année !
    Pour en revenir à André LAFON…
    … mort de la scarlatine… maladie… enfantine… le plus souvent…
    L ‘ ironie de la vie… toujours… comme pour RIMBAUD… MALLARME…

  29. Gaëlle le 15 février 2021

    Chère Claryssandre, cher Sautillant,
    Je vous remercie de vos commentaires sur cette lecture, et votre fidélité bienveillante à tous les deux. Je suis d’accord avec vous, c’est un texte qui fait penser à d’autres auteurs du début du XXè – je ne connais pas Larbaud, un de plus à ajouter à la liste de vos recommandations, Sautillant ! 😉
    La découverte des changements de la nature avec les saisons, l’intensité des amitiés enfantines, la perception des inégalités sociales, l’admiration naïve et fascinée pour les cérémonies catholiques, la tendresse maternelle et l’inquiétude latente pour le père, il y a beaucoup de choses dans ce roman de Lafon que l’on a vues/lues ailleurs. Et pourtant, il me semble que l’équilibre est ici particulièrement réussi, et que Lafon sait maintenir l’intérêt et l’émotion jusqu’au bout.
    (Et merci pour votre indulgence quant à mon brin de chansonnette, j’ai hésité – et je n’ai pas résisté à cette claire fontaine chantée si souvent enfant … – tant mieux si cela ne gâche pas l’ambiance !)

  30. Sautillant le 15 février 2021

     » Tout à fait Jean-Michel ! « …

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.