Page complète du livre audio gratuit :


LAGERLÖF, Selma – Le Roi déchu

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 45min | Genre : Nouvelles


Gustav Cederström - L'Armée du salut

Quelques mots sur L’Armée du Salut destinés à éclairer Le Roi déchu, nouvelle religieuse de Selma Lagerlöf :

« Membre à part entière de l’Église chrétienne, l’Armée du salut (1882 en Suède) refuse de se laisser réduire au rang d’une simple institution charitable. C’est une approche globale en faveur de l’être humain, aimé de Dieu, que l’Armée du Salut développe au travers de ses actions. Ainsi son action sociale est une des expressions de l’amour de Dieu envers les hommes. C’est la foi en action.

Ce mouvement n’a pas de doctrine spécifique par rapport au protestantisme habituel car ses doctrines sont enracinées dans le méthodisme (mouvement issu d’un réveil religieux au XVIIIème siècle sous l’impulsion de John Wesley). Le fondateur William Booth étant pasteur de l’église méthodiste il adopte ses points de doctrine à l’origine du mouvement. Il insiste sur la certitude d’un Salut offert à tous par le Christ et de la transformation possible de tout être humain par sa grâce. Il est spirituellement influencé par le piétisme, et dans la lignée du christianisme évangélique. » (Notice Wikipédia )

Ce récit, genre parabole, est le dernier du recueil Les Liens invisibles (1894), dont plusieurs titres ont déjà été enregistrés : Astrid, Sigrid la superbe, La Vieille Agneta, Le Roman d’une femme de pêcheur, L’Hôte de Noël.

Traduction : André Bellessort (1866-1942).

Illustration : Gustav Cederström, L’Armée du salut (détail, 1886).

Le Roi déchu.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Nouvelles, , ,

 

Page vue 4 110 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

1 commentaire sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. emilieemilie le 14 décembre 2017

    Merci René Dépasse pour cette nouvelle

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.