Page complète du livre audio gratuit :


LAMARTINE, Alphonse (de) – Les Préludes (Poème)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 1h 2min | Genre : Poésie


Henri Decaisne - Alphonse de Lamartine et ses petits lévriers italiens (détail, 1839)

Les Préludes, de Lamartine, mais aussi ceux de Liszt.

L’œuvre musicale de Franz Liszt est un poème symphonique créé en février 1854.
Selon certains analystes elle serait fondée sur le poème de Lamartine ; pour d’autres, ce serait l’ouverture d’une cantate de Joseph Autran. (Wikipédia)

Pour ce très beau texte, si bien construit, d’une longueur si bien rythmée, deux présentations vous sont proposées :
- l’une avec des extraits et accompagnements ponctuels de cette œuvre musicale.
- l’autre avec de courts extraits en introduction et final.

« J’écrivais encore de temps en temps, mais comme poète, non plus comme homme. J’écrivis les Préludes dans cette disposition d’esprit. C’était une sonate de poésie. »

« La nuit, pour rafraîchir la nature embrasée,
De ses cheveux d’ébène exprimant la rosée,
Pose aux sommets des monts ses pieds silencieux. [...] »

Illustration : Henri Decaisne, Alphonse de Lamartine et ses petits lévriers italiens (détail, 1839).

Licence Creative Commons

Les Préludes.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


Les Préludes (avec accompagnement musical).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)




> Références musicales :

Franz Liszt, Les Préludes S97, interprété par l’Orchestre Philharmonia, dirigé par Herbert von Karajan (1953, domaine public).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Poésie, ,

 

Page vue 5 369 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

2 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Ahmed le 16 mai 2016

    Bonsoir chère Christiane-Jehanne ,

    Merci encore de votre présence et lecture de Lamartine que j’aime parmi d’autres poètes .

    Une agréable soirée.
    Bien cordialement ,
    Ahmed

  2. Christiane-Jehanne le 16 mai 2016

    Bonsoir cher Ahmed,

    C’est moî qui vous remercie très vivement de votre
    si gentil message, qui me touche beaucoup.

    Je suis ravie que cela vous convienne et merci de votre soutien très aimable pour poursuivre ces textes sensibles de
    Lamartine.

    Très belle soirée à vous, cher Ahmed.
    Et encore merci.
    Toutes mes amitiés bien sincères.
    Christiane-Jehanne

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.