⚠️ Le site est en lecture seule le temps d'une maintenance. Vous ne pouvez plus poster ni commentaires ni messages sur le forum.
Pour plus d'informations, veuillez lire le message explicatif. Patience nous revenons très bientôt !

Page complète du livre audio gratuit :


LAMARTINE, Alphonse (de) – L’Automne (Poème, Version 2)

Donneuse de voix : Bruissement | Durée : 4min | Genre : Poésie


Auguste Renoir - Sentier dans les bois

« Salut ! bois couronnés d’un reste de verdure !

Feuillages jaunissants sur les gazons épars !

Salut, derniers beaux jours ! Le deuil de la nature

Convient à la douleur et plaît à mes regards !

[...] »

L’Automne.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)





> Références musicales :

Frédéric Chopin, Tristesse, Op. 10-03, interprété par Samson François (1958, domaine public).

> Remarque
La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Poésie, ,

 

Page vue 14 471 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

6 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. jamali le 8 décembre 2010

    merci a bruissement de votre meilleure voix.j’adore lAmartine.

  2. bruissement le 8 décembre 2010

    C’est gentil Jamali!
    Moi aussi, j’apprécie beaucoup Lamartine.

  3. ilyas le 9 décembre 2010

    celui qui aime la nature aime aussi Lamartine qui fait exalter les sensations de nos ames sensibles.

  4. bruissement le 9 décembre 2010

    En effet, Ilyas, c’est exactement cela: « celui qui aime la nature aime aussi Lamartine » car ce poète a un réel talent pour exprimer cette nature dans toute la profondeur et toute la délicatesse de sa beauté.

  5. Aurore...Boréale le 14 décembre 2010

    La nature que Lamartine exalte le mieux,c’est celle de l’âme…

  6. bruissement le 14 décembre 2010

    Comme dans « Eternité de la nature et brièveté de l’Homme » ….

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.