Envoyer un livre audio à un(e) ami(e)


Envoyez le livre audio 'LEBLANC, Maurice - L'Aiguille creuse' à un(e) ami(e)


* Champ obligatoire






Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)



Merci de séparer chaque entrée par une virgule (10 max.)


E-Mail Image Verification

Envoi en cours ... Envoi en cours ...

13 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Hélène A. le 9 avril 2012

    Oh la la …. super cadeau, merci !

  2. Regine Brindle le 10 avril 2012

    Merci mille fois!

  3. DIDIER BRIAND le 16 avril 2012

    Que du bonheur MERCI A TOUS VOUS ETES FORMIDABLES

  4. GP Gregoire le 22 avril 2012

    Monsieur Depasse, vos lectures sont une drogue, on se laisse heureusement accrocher et on attend avec impatience les suivantes. Merci pour votre travail acharné et votre dévouement.

  5. will hauff le 24 avril 2012

    Merci, Monsieur Depasse, pour la lecture de ce roman merveilleux de Leblanc. Votre excellent travail est toujours apprécié.

  6. natacha le 7 janvier 2013

    merci, monsieur depasse, grace a vous grace a vous ma journée de travail passe comme un èclair .Je vous écoute tout en travaillant et c’est un plaisir

  7. Nass... le 16 mai 2013

    Trop bien

  8. kaibi firas le 15 janvier 2014

    trop bien merci monsieur alors la respect je vous remersi infiniment

  9. è_ le 22 janvier 2014

    super merci

  10. léon MKO le 23 novembre 2014

    ce roman merveilleux est magistralement interpreté par Mr Depasse, dont le rendu saisissant anime harmonieusement le fameux AL. C’est une sorte de « cérébro-film » en 3D. Merci à tous et longue vie.

  11. Louane le 1 mai 2015

    Merci Mr Depasse. Vos lectures sont toujours aussi délicieuses et réconfortantes. Merci pour votre travail. Je ne me lasse plus de vous écouter. Bonne continuation.

  12. LECONTE DE PARIS le 3 août 2017

    « Le traité de l’église »: c’est ainsi que notre cher conteur annonce le chapître VII. Vu ses remarquables « états de service », l’indulgence des auditeurs lui est largement acquise. Mais,au fait,s’agit-il vraiment d’un « lapsus linguae » ou bien – l’église étant forcément creuse – d’un message … crypté ?
    Avec tous les compliments d’Arthur Lupin !

  13. René Depasse le 3 août 2017

    Je crois plutôt,cher Leconte de Pais critique,que le lapsus est dû à la ressemblance de l’aiguille avec un clocher ajoutée à la succession des sonorites identiques AI I E et au manque de vigilance de votre serviteur!Cordialement RD

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.