Page complète du livre audio gratuit :


LEBLANC, Maurice – L’Éclat d’obus (Première Partie)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 4h 40min | Genre : Romans


Maurice Leblanc - L'Éclat d'obus

Supposé écrit durant le 2ème semestre de 1914, L’Éclat d’obus fut initialement publié en 47 feuilletons quotidiens, du 21 septembre au 7 novembre 1915.
Fin juillet 1914, Paul et Elisabeth Delroze, tout jeunes mariés, arrivent au château d’Ornequin situé au-dessus de la petite cité lorraine de Corvigny, à quelques kilomètres de la frontière allemande. Ce château, propriété du comte d’Andeville, le père d’Elisabeth, est fermé depuis la mort de sa femme, la comtesse Hermine. En visitant le château, Paul va faire une découverte atroce, qui va bouleverser sa vie. Et c’est la guerre…

Aventures, combats, espionnage et peripéties multiples…

À suivre…

> Écouter un extrait : 01. Un crime a été commis.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

L’Éclat d’obus (Première Partie).zip



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 7. XXe siècle, Aventure, Romans, Romans (Complets), , ,

 

Page vue 17 959 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

7 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Didier Pilette le 21 septembre 2012

    Merci M. Depasse…

  2. Bene Trovato le 21 septembre 2012

    Ouais, on s’éclate !

  3. Anne-Marie le 22 septembre 2012

    Merci!Vivement la suite…à quand?

  4. René Depasse le 22 septembre 2012

    Chère Anne-Marie lupinophile, la suite de L’Eclat d’obus est programmée pour lundi 24 ,,mais Lupin y est introuvable . Menez vous-même l’enquête! Je ne l’ai pas rencontré ,même dans l’édition 1923 où,paraît-il,il apparaîtrait en deus ex machina!

  5. michel le 23 septembre 2012

    merci monsieur Depasse,merci beaucoup…

  6. Bene Trovato le 23 septembre 2012

    A y est, j’ai terminé l’écoute de la première partie. Lupin est absent ? Paul nous suffit largement !
    Je sens qu’il va y avoir du sport. J’ai graissé mes godillots et j’ai mis trois paires de chaussettes.

  7. [...] est curieux de penser que L’Éclat d’obus paraissait en 1915 et que les lecteurs étaient en train de vivre la guerre dont Leblanc décrivait [...]

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.