Page complète du livre audio gratuit :


LEBLANC, Maurice – L’Île aux trente cercueils

Donneur de voix : Pascal Frêne | Durée : 9h 09min | Genre : Romans


Maurice Leblanc - L'Île aux trente cercueils

Véronique d’Hergemont, qui a passé quatorze ans à oublier son mariage avec le cruel comte Alexis Vorski et à affronter le deuil affreux de son père et de son fils François qui ont péri en mer, est soudain remise sur les traces de son passé par de mystérieux indices.

Intriguée, elle est guidée progressivement jusqu’en Bretagne, près de l’île de Sarek, autrement baptisée l’île aux trente cercueils.

Si vous aimez les légendes, les dolmens, les prédictions, les menhirs, les druides et les souterrains, c’est avec Véronique d’Hergemont qu’il faut embarquer, et c’est vers Sarek qu’il faut voguer… au cœur du mystère !

Ce roman de Maurice Leblanc n’a pas pris une seule ride bien qu’il ait été écrit en 1920 ; le style et le rythme sont endiablés, le mystère et le suspense omniprésents.

> Écouter un extrait : Chapitre 01 : Prologue.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Première partie.zip
Deuxième partie.zip




> Références musicales :

Première partie, chapitre 01 :
Greendjohn, 08 – Linear system, extrait de l’album Loophole, avec l’aimable autorisation de l’artiste.
Première partie, chapitres 02 à 11, deuxième partie, chapitres 01 à 08 :
Greendjohn, 09 – Brave story, extrait de l’album Loophole, avec l’aimable autorisation de l’artiste.
Deuxième partie, chapitre 09 :
Greendjohn, 08 – Linear system, extrait de l’album Loophole, avec l’aimable autorisation de l’artiste.

> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 7. XXe siècle, Aventure, Romans, Romans (Complets), , ,

 

Page vue 24 943 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

31 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Erick-Jean le 8 mai 2012

    Bonjour
    Sauf erreur de ma part les deux fichiers zip sont identiques (partie 2)….
    Mais grand merci cependant pour cette lecture très passionnante!

  2. Carole Bassani-Adibzadeh le 8 mai 2012

    Cher Erick-Jean,
    Merci pour votre message !!!, l’erreur est corrigée et la modification effective.
    Excellente écoute !!!
    Carole

  3. Cocotte le 8 mai 2012

    J’avais remarqué que les deux fichiers zip étaient identiques, alors, j’ai enregistré chapitre par chapitre, et c’est parfait !
    Merci beaucoup, Pascal, pour ce beau roman, que j’ai commencé à écouter, avec délices. Et votre interprétation ajoute encore au très grand plaisir d’écouter cette histoire.
    Bravo, Pascal ! C’est très réussi !
    Amicalement
    Cocotte

  4. Claire-Marie le 11 mai 2012

    Que ce roman est déconcertant! Je l’ai terminé il y a peu et franchement je n’ai pas d’autre qualificatif…
    Sans trop rien dévoiler, je dirais qu’on est bien loin de notre Lupin préféré ce qui ne veut pas dire que le livre soit mauvais.

    Pour moi il s’agit plus d’un ouvrage à sous-entendu « politique » qu’un Arsène Lupin classique comme on en trouve sur le site.

    Je n’ose pas dire  » de propagande » car le mot est très négatif de nos jours. Le roman se passe en 1917 et les sujets abordés ne sont pas anodins.

    De plus, je trouve l’intrigue et les péripéties beaucoup plus cruelles que dans d’autres épisodes avec un « méchant » vraiment pervers et timbré. Encore plus que les autres méchants de Lupin qui sont parfois gentiment loufoques. Mais une des particularité de ce méchant, qu’on découvre dans le livre, est certainement beaucoup pour la noirceur du personnage.

    Idem pour la fin que je n’ose évoquer. Ce n’est plus Lupin c’est Tintin et Bécassine mélangés!

    Je vais faire des recherches mais si quelque Lupinologue averti(e) veut bien s’exprimer sur ce livre, comme cela a été fait sous « Les milliards d’AL », je lui en serais reconnaissante!

    Pour ce qui est de l’interprétation, de la qualité sonore et de la musique, Bravo! Je trouve que Pascal Frêne fait le méchant pervers et timbré à merveille!! S’il vous plaît prenez-le comme un compliment. Il m’a même fait sursauter lors d’un de ses « délires mystico-alcooliques »!

    Au plaisir de vous entendre bientôt.
    CM

  5. Ana le 19 mai 2012

    Superbe lecture! J’avais gardé en mémoire l’atmosphère de l’impressionnant feuilleton avec Claude Jade dans le rôle principal et j’ignorais que Lupin était l’un des héros du roman (il est totalement absent du feuilleton).

  6. trollus le 21 mai 2012

    Quelle lecture…! On est pris par les événements.
    Le lecteur permet à l’écouteur héhé d’être vraiment bien dans le récit! c’est superbe! Et bien différent du Lupin habituel, cela fait penser à: L’Affaire Charles Dexter Ward. étrange et malsain.
    Un grand merci et bonne continuation!

  7. Kmila le 26 mai 2012

    Génial !
    J’ai dévoré la première partie, je passe maintenant à la seconde.
    L’interprétation et la musique sont parfaites, on se laisse complétement emporter.
    Bravo pour tout ce travail ! et merci !

  8. Noel le 29 mai 2012

    Salut à tous,
    merci Pascal pour cette formidable lecture où vous semblez vous impliquer vous-même! Mais comme votre voix s’harmonise aussi bien au rôle de Vorsky que de celui de Don Luis Pererra, je me demande bien auquel vous aimeriez ressemblez comme acteur. Il était beau ce roman, et je me demande un peu si la façon de le lire, n’a pas ajouté à sa beauté.

    J’ai été ravi de retrouver mon héros préféré, Don Luis Pererra, ou plutôt… Il a impressionné comme d’habitude, car:
    1. Il apparaît dans un roman où je ne l’attendais vraiment pas. Mais, n’est-ce pas la première caractéristique du héros de Mr LEBLANC?
    2. Il a fait preuve d’intelligence et de rapidité dans la résolution d’énigmes (comme d’habitude).
    3. Il connaît l’être humain pour prévoir ses réactions, ou encore pour obtenir de quiconque ce qu’il veut au moment où il le veut.
    4. Sa main n’a pas commis de crime, sachant que d’autres le ferait à sa place. Voilà encore qui prouve qu’il connaît bien la cupidité et la fausseté des êtres humains.
    5. Toujours gentleman, n’est-ce pas?
    6. falcificateur pour servir la bonne cause (voir acte de mariage).
    7. Il comprend et explique aisément les phénomènes naturels.

    Vous n’avez toujours pas retrouver le héros habituel dans ces 7 points, Claire-Marie? Alors, ajoutez-y le 8e où on voit que le héros peut jouer plusieurs personnages dans le même roman.
    Je suis cependant d’accord avec vous, le style du roman dénote des précédents. Mais le héros n’a pas changé, à mon avis!

    Merci Maurice LEBLANC, merci Pascal et bravo!

    Noël

  9. Robert le 31 mai 2012

    Un peu nerveux, le lecteur !
    Contre qui êtes-vous fâché, Pascal Frêne ?
    Qu’est-ce qu’on vous a fait ?

  10. Claire Marie le 31 mai 2012

    @Noel
    Merci pour votre analyse personnelle. Je vous rejoins sur plusieurs points mais peut être ai je mal exprimé certaines de mes rétiscences. En effet, j ai des difficultés à décrire certains points car je ne veux pas révéler l intrigue à ceux qui ne l on pas encore écoutée. Ce serait impoli!
    Si la construction, je vous l accorde, est assez classique, je maintiens que la partie patriotico-moralisatrice de la fin est déconcertante pour moi, lectrice du XXIème siècle habituée à un lupin plus léger..
    D ailleurs Maurice Leblanc a cédé plusieures fois à ce.
    J espère avoir rendu mon point de vue moins flou.
    Lupinement vôtre,
    CM

  11. Claire Marie le 31 mai 2012

    Suite à un souci tchnique, je me permets de compléter ma remarque précédente ici.

    On pourra trouver un autre exemple de ce que j appelle la veine « patriotico moralisatrice » d AL dans le second volume de « La dent du tigre » publié sur le site. Elle est, à mon sens, encore plus prononcée et le contraste entre le Lupin du premier tome et celui du second est saisissant!
    Ceci, bien entendu, n est que mon avis de profane et n est que le résultat de ce que j ai compris et ressenti en écoutant ces deux interprétations.

    @ Robert
    je ne comprends pas votre commentaire. Pascal Frène est fâché? J espère que non car il peut être fier de son travail!

  12. Pascal le 31 mai 2012

    Bonsoir à toutes et tous…

    Tout d’abord merci 1000 fois pour vos remarques, commentaires et remerciements qui me touchent profondément.
    Je me permets d’intervenir car contrairement à ce qu’indique Robert, je ne suis pas du tout fâché !
    Je ne vois pas pourquoi je devrai l’être d’ailleurs ?
    Je pense que vous avez bien fait le distinguo entre l’œuvre en elle-même et ma propre interprétation audio.
    J’ai choisi ce roman car il sort en effet de la droite ligne des AL, plus classiques et plus habituels, que nous avons l’habitude de lire…ou d’écouter.
    Enfin j’ai trouvé cette histoire, associant rythme, intrigues et une pincée de fantastique très intéressante sur le plan de la lecture et de l’écoute.
    Personnellement je choisi des textes qui m’interpelle, me font vibrer et ainsi j’espère, du mieux que je peux, en offrir le contenu audio le plus intéressant possible aux audio lecteurs.
    Ma tâche s’arrête là !
    Je n’essaye pas d’analyser le texte lui-même et je laisse ce soin à des personnes plus qualifées que moi en la matière.

    Un seul but compte pour moi… emmener mes audio lecteurs dans le cœur même de l’histoire. Leur permettre de s’évader quelques instants, afin d’oublier leurs tracas et soucis quotidiens du monde actuel qui nous entoure.

    Si j’ai atteins cet objectif alors… je suis un donneur de voix… heureux !
    Amitiés
    Pascal

  13. trollus le 31 mai 2012

    Dans ce cas, et bien entendu ce n’est que mon très humble avis, bien qu’il soit je n’en doute pas, partagé par bien des  »écouteurs ».
    Vous êtes un donneur de voix heureux!
    J’ai fort apprécié la lecture et ce petit ton un brin  »nerveux » colle bien au récit! je trouve que le terme nerveux n’est pas le plus adéquat, mais n’en trouvant pas de meilleur dans l’immédiat, je garde celui la!
    Signé:
    Un écouteur heureux
    Qui vous remercie chaleureusement!
    MERCI

  14. Claire-Marie le 31 mai 2012

    Décidément je n’ai pas de chance ce soir, encore un problème technique car le commentaire que j’ai fait il y a quelques instants n’apparaît pas…

    J’espère que vous ne l’aurez pas en double…

    Il disait en substance que, bien entendu, nous avons fait une distinction entre le fond et la forme du livre.

    Si je me suis permis de faire un commentaire sur le fond, c’est parce que j’ai été tellement étonnée par ce roman que j’ai voulu partager mon sentiment avec les autres auditeurs et profiter de leurs avis pour enrichir ma réflexion ainsi que, éventuellement, obtenir des réponses à mes questions.

    Ce qui montre que le choix par Pascal de livres « différents » est tout à fait judicieux car il permet la discussion, tout simplement.

    Mon commentaire perdu disait également combien la performance de Pascal semblait appréciée et que son « méchant » m’a réellement fait sursauter plusieurs fois et ce n’est pas parce que le son était trop fort!

    Au plaisir d’entendre votre prochaine lecture,
    Une autre auditrice heureuse,
    C.

  15. Pascal le 1 juin 2012

    Merci beaucoup Trollus pour votre commentaire!;-)

    Pour Claire-Marie : Bien sûr que j’ai compris vos questions et remarques, et je suis très satisfait qu’une simple lecture puisque faire rencontrer et confronter parfois des auditeurs à propos d’un ouvrage et d’un écrivain. C’est également ceci la base de ce site !
    Je ne vous en tient aucun grief… bien au contraire !
    Pour Robert : J’essaye, par mon unique voix, de faire vivre aux « écouteurs » le texte lu le mieux possible.
    Le ton « nerveux » que vous décrivez est voulu et adapté au roman (à ma manière de lire ce texte). Vous verrez (ou plutôt écouterez) dans mes autres enregistrements que mon ton est différent.
    Certes, il n’est pas toujours bien facile de faire « ressentir l’atmosphère » d’un texte aux audio lecteurs au travers d’une simple voix…
    J’espère cependant, chèr Robert, ne pas vous avoir trop déçu dans cette fameuse « Ile aux trente cercueils » !
    Amitiés à tous
    Pascal

  16. Shmuel R le 3 juin 2012

    Grand merci Pascal! 90 ans après, on peut se demander commet Arsène Lupin laisse Vorsky affliger à sa femme Elfride le sort qu’il réservait à sa femme Véronique. Mais si on se replace dans le contexte des toutes premières années de l’après-guerre, quand on commence seulement à peine à se rendre compte de l’ampleur des atrocités et de lh’écatombe ( et on ne se doute pas encore de ce qui va se passer vingt ans plus tard), on comprend mieux ce roman effrayant où le bon, noble et pacifique Français lutte contre le méchant, barbare et cruel Teuton… C’est encore un monde en noir et blanc où il y a les bons et les mauvais, et dans ce cadre-là, il faut pardonner à ce pauvre Lupin qui se laisse manoeuvrer par Maurice Leblanc. Entre nous soit dit, si quelqu’un doit se retrouver dans la situation où se retrouve finalement Vorsky, autant que ce soit lui plutôt que ce brave Lupin…

  17. camille le 7 juin 2012

    voix tres agréable et histoire très bien conté

  18. gaumondie pascale le 7 juin 2012

    BONJOUR, Seulement merci…votre diction, le son de votre voix et la musique quil’accompagne… enfin! pour moi cela touche à la perection. MERCI PASCALE

  19. gaumondie pascale le 7 juin 2012

    PERFECTION

  20. adeline le 14 juin 2012

    Bonjour,
    Dans le dossier zip première partie, je crois qu’il y a un problème avec l’avant dernier chapitre, il a coupé au millieu du chapitre et impossible de lire la fin de celui ci…. peut être un problème de mon coté je ne sais pas, à voir….

    Pour ce qui est du livre…. la voix est très agréable, et les tons excellents. merci!

  21. Samuel le 14 juin 2012

    Bonjour Pascal,

    Je n’ai que deux choses à dire : Bravo pour votre lecture et Merci.

    Vous êtes absolument impeccable de A à Z et vous m’avez transporté au coeur du récit.

    Par ailleurs, le choix de l’oeuvre est excellent.

    Bref, encore M-E-R-C-I !

  22. Elisabeth le 20 juin 2012

    Un très grand merci à Pascal pour une très belle lecture.

    A partir du moment où j’ai commencé l’écoute j’ai été vraiment happée par l’histoire!

    Je vais maintenant chercher d’autres lectures de Pascal!

  23. AMC le 27 juin 2012

    Arrivé depuis peu, c’est le premier roman audio de ce site que j’écoute (j’en suis presque à la fin).
    Le rythme est régulier, le ton excellent, et les débuts/fins de chapitre ornés de cette musique (qui reste bien gravée dans la tête, tant elle est bien choisie) donne un bel effet de prescience à l’esprit en fin de chapitres.
    On se laisse emporter dans l’intrigue sans problème !
    j’adore, et je fouillerai dans vos cartons MP3 avec avidité, Monsieur Frêne ! :)

  24. DEMI le 8 juillet 2012

    merci!!!!!merci!!!! vs êtes un lecteur de grande qualité!!!!!

  25. Stephanie le 30 janvier 2013

    Un grand grand merci!
    Superbe lecture et super ambiance! J’ai ete envoutee par l’atmosphere de cette ile!

  26. Vincent de l'Épine le 23 février 2013

    Merci Pascal, quel plaisir cette lecture !
    Cela reste pour moi l’une des meilleures œuvres de Maurice Leblanc, même si on ne peut pas contester que le roman faiblit sensiblement dans sa seconde partie.
    Le début est d’une grande férocité !
    Votre voix dynamique, colorée et pleine de sentiments, convient à merveille à cette histoire.
    Une très grande réussite, merci à vous !

    Vincent

  27. trollus le 4 octobre 2013

    Une œuvre lue avec art et savoir faire.
    Encore merci.
    J’étais déjà passé, mais vu qu’elle est
    re proposée, je re Remercie!

  28. pascal le 4 octobre 2013

    Merci Trollus pour votre fidélité et vos encouragements.
    A bientôt…
    Amitiés
    Pascal

  29. annie le 4 février 2014

    merci pascal
    c’est un plaisir de vous écouté
    et très bonne surprise le roman est bien plus intéressant que le feuilleton avec claude jade ou la fin est bâclé et arsene lupin complètement escamoté
    on passe du drame a un bon moment d’humour surprenant
    mais la chute est parfaite

  30. pascal le 4 février 2014

    Bonjour Annie,

    Tous mes remerciements pour votre commentaire lié à cette lecture.
    Au plaisir de vous contenter à nouveau…
    Amitiés
    Pascal

  31. Léo le 10 juin 2014

    Merci beaucoup à M. Frêne,
    Superbe lecture, d’une grande qualité. On vous écoute avec beaucoup de plaisir. L’histoire quand à elle est farfelue et kitsch (feu d’artifice avec l’épilogue), mais très distrayante.

    Merci encore !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.