Page complète du livre audio gratuit :


L’ENCYCLOPÉDIE – Jeûne – Carême – Ramadan – VOLTAIRE – Carême

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Religion


Pieter Brueghel le Jeune - La Lutte entre Carnaval et Carême

Ce qu’on pensait en 1750 du Jeûne, du Carême et du Ramadan.
Un article virulent de Voltaire précédé de trois articles historiques de L’Encyclopédie

Judaïsme, christianisme et islam ont en commun d’avoir mis les interdits alimentaires au centre de la vie religieuse.

« L’Église catholique demande aux fidèles de jeûner au minimum les jours du mercredi des Cendres et du Vendredi saint. Mais la pratique réelle du jeûne est difficile à mesurer. En outre, la tradition de manger maigre – c’est-à-dire de s’abstenir de viande et de plat à base de graisse animale – le vendredi se perpétue. Le début du Carême est le Mercredi des Cendres, précédé par le Mardi gras et le carnaval (du latin carnelevamen qui signifie « ôter la viande »). Les catholiques sont invités également à marquer le Carême en se privant d’une chose qu’ils aiment, pas nécessairement de la nourriture. »

« Les églises réformées n’imposent pas de pratiques de pénitence ou de jeûne, l’insistance porte durant cette période sur la prédication et la méditation. Si dans le luthéranisme on trouve parfois la recommandation de l’abstention de viande le Vendredi saint, le protestantisme n’est pas directif, aucune consigne particulière n’ayant été laissée par les Apôtres. »

« Selon la tradition, Mahomet l’aurait institué en l’an II de l’Hégire (623 dans le calendrier chrétien) mais il ne l’a pas inventé, comme en témoigne la sourate II du Coran : « Ô vous qui croyez ! Le jeûne vous est prescrit comme il a été prescrit aux générations qui vous ont précédées. Ainsi atteindrez-vous la piété ». Quatrième des cinq piliers de l’islam, il est obligatoire et correspond pour les croyants à une période de rupture, de dépouillement, de partage : chacun doit s’abstenir de boire, de manger, de fumer et d’avoir des relations sexuelles du lever au coucher du soleil. Seuls les malades, les femmes enceintes ou les voyageurs peuvent s’y soustraire mais ils devront « compenser » par d’autres journées d’abstinence au cours de l’année ou par des aumônes. Le reste de l’année, l’interdit alimentaire porte principalement sur la viande de porc, le cochon étant considéré comme un animal impur – comme c’est également le cas dans le judaïsme -, sans que les historiens sachent en expliciter clairement les raisons. »

« Aujourd’hui, pour les juifs, le principal jour de jeûne est Yom Kippour, temps de la repentance, du pardon et de la réconciliation. Le compte à rebours débute au Nouvel An juif, Rosh Hashanah, qui tombe en septembre ou octobre, selon les années. Les fidèles observent dix jours de repentir et le dixième jour – Yom Kippour donc -, ils se privent de boire, de manger, de travailler, de prendre un bain ou d’avoir des rapports sexuels du crépuscule du soir précédent jusqu’au crépuscule du soir suivant. D’autres gestes encore sont interdits comme utiliser de la pommade ou porter des chaussures en cuir. »

Le quatrième article Carême est extrait du Dictionnaire philosophique de Voltaire. Ce n’est pas de l’Histoire, c’est de la Satire.
Écoutez plutôt la conclusion :
« Prêtres idiots et cruels ! à qui ordonnez-vous le carême ? Est-ce aux riches ? ils se gardent bien de l’observer. Est-ce aux pauvres ? ils font le carême toute l’année. Le malheureux cultivateur ne mange presque jamais de viande, et n’a pas de quoi acheter du poisson. Fous que vous êtes, quand corrigerez-vous vos lois absurdes ? »

Illustration : Pieter Brueghel le Jeune, La Lutte entre Carnaval et Carême (XVIIe).

> Écouter un extrait : Jeûne.


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Jeûne.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Carême (Encyclopédie).mp3
Ramadans.mp3
Carême (Voltaire).mp3


> Consulter les versions textes de ce livre audio: Jeûne, Carême (L’Encyclopédie), Ramadan, Carême (Voltaire).

> Rechercher : 5. XVIIIe siècle, Philosophie, Religion, , , , ,

 

Page vue 4 131 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

6 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. marcel le 21 février 2017

    Pourquoi toujours classer vos livres anti-cléricaux dans le genre « Religion »?

  2. René Depasse le 21 février 2017

    Cher Marcel,nous n’avons pas de rubrique intitulée
    DOCTRINE DOGME IDEOLOGIE THEORIE et HISTOIRE ou PHILOSOPHIE ne conviennent pas mieux…Que proposeriez-vous? La question n est pas sans intérêt Cordialement RD

  3. Marcel le 21 février 2017

    …c’est vous le patron! créez une rubrique « philosophie des lumières » ou « sophisme »; si ça peut protéger un minimum d’intégrité intellectuelle…

  4. René Depasse le 21 février 2017

    Je n’ai pas,Marcel,les pouvoirs du Créateur (à ne pas classer dans les commentaires religieux !)

  5. Marcel le 21 février 2017

    …hélas, comme toute créature, moi non plus.
    Notez que le jeune religieux n’est qu’un acte personnel et libre de soumission à l’autorité supérieure de Dieu.
    Bonne soirée.

  6. Ali le 23 février 2017

    Juste une petite précision, l’auteur semble hésiter entre Ramadan et…Ramazan!! En réalité il s’agit plutôt de « Ramadhan », (« dhan » comme le « than » anglais), ce mot est prononcé de différentes façons selon les régions du monde. Dans les pays de Sham (Syrie, Liban, Palestine, Jordanie) le « dh » est prononcé « z » ainsi qu’en Egypte, ce qui donne Ramazan, les Turques ont adopté le vocable avec « z ». Ailleurs dans le monde (Afrique, Asie), le « dh » est prononcé « d » ce qui donne donne Ramadan. Le Ramadan n’est pas le jeûne ; le jeûne c’est le « Siyam ». Ramadan est juste le 9eme mois du calendrier lunaire musulman, durant lequel le jeûne est pratiqué de façon communautaire.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.