Page complète du livre audio gratuit :


L’HÉRITIER DE VILLANDON, Marie-Jeanne – L’Adroite Princesse

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 34min | Genre : Contes


Marie-Jeanne L'Héritier - L'Adroite Princesse

Marie-Jeanne L’Héritier de Villandon, née en novembre 1664 à Paris où elle est morte le 24 février 1734, était une romancière et une poétesse française.

Elle était la nièce de Charles Perrault. À peu près en même temps que les Contes de ma mère L’Oye (1696), paraissaient (1696), dans les Œuvres mêlées de Mme L’H*, quelques jolies histoires dont l’une, Les Aventures de Finette, l’adroite princesse, a mérité d’être souvent réimprimée parmi les œuvres de Perrault.

L’Adroite Princesse.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 4. XVIIe siècle, Contes, Jeunesse, , ,

 

Page vue 3 870 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

5 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Miriam le 25 juin 2015

    Merci chère Cocotte , j’ai adoré !

  2. Cocotte le 25 juin 2015

    Chère Miriam
    Je suis heureuse que ce conte vous ait plu.
    Tous les Perrault sont maintenant sur le site.
    Heureusement, il reste beaucoup de contes de Grimm.
    Bien cordialement
    Cocotte

  3. Miriam le 26 juin 2015

    Votre diction est parfaite et votre joyeux accent du Midi me rappelle mes années passées à Montpellier ! Salutations du Maroc

  4. Cocotte le 26 juin 2015

    Comme vous, j’ai été étudiante à Montpellier. Vous avez du rencontrer mon fantôme sur les bancs de la fac. Cela me fait plaisir de retrouver une collègue, même à beaucoup d’années d’écart!
    Amitiés au Maroc et aux Marocains!
    Cocotte

  5. Miriam le 28 juin 2015

    Quel plaisir de vous relire encore ! J’ai été à Paul Valéry; peut être nous croiserons nous au détour d’un chemin à Montpellier un jour :) Mes amitiés aux gens du Midi qui sont bien blagueurs et charmants, et à la belle région de l’Hérault où j’ai passé de si bons moments !

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.