Page complète du livre audio gratuit :


LITTRÉ, Émile – Pathologie verbale, ou Lésions de certains mots dans le cours de l’usage (Huitième Partie)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Histoire


Valet d'épée (XVe siècle)

Huitième et dernière liste des mots, choisis alphabétiquement par Littré, victimes du temps qui nécessiteraient, certains, une sévère médecine.

Tancer – Tante – Tapinois – Targuer – Teint – Tempérer, tremper – Trépas, trépasser – Tromper – Valet – Viande – Vilain – Voler

« Voler.- Le mal qui afflige voler est celui de la confusion des vocables et de l’homonymie malencontreuse. Ce mot, au sens de dérober furtivement, est récent dans la langue ; je n’en connais d’exemple que de la fin du seizième siècle. Auparavant, on disait embler, issu du latin involare, qui a le même sens. Par malheur, voler, l’intrus, a chassé complètement l’ancien maître de la maison. Embler, qui a été en usage durant le seizième siècle et dont Saint-Simon (il est vrai qu’il ne craint pas les archaïsmes) se sert encore, a aujourd’hui tout à fait disparu de l’usage. Ce qui a fait la fortune de voler, c’est son identité avec un mot très courant, voler, se soutenir par des ailes. Une fois que, grâce à quelque connexion assez saugrenue, l’usage eut rattaché l’action du faucon dressé qui vole (c’est le mot technique) une perdrix et l’action du coquin qui s’empare de ce qui ne lui appartient pas, voler, c’est-à-dire dérober, étant protégé par voler, c’est-à-dire se mouvoir en l’air, n’eut plus aucun effort à faire pour occuper le terrain d’embler. Mais admirez la sottise de l’usage, qui délaisse un terme excellent pour confondre le plus maladroitement ce qui était le plus justement distinct. Voler avec son sens nouveau est un gros péché contre la clarté et l’élégance. C’est le seizième siècle qui est coupable de ce fâcheux néologisme. »

Illustration : Valet d’épée (XVe siècle).



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Essais, ,

 

Page vue 3 574 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

1 commentaire sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. ahmed le 9 octobre 2016

    Bonsoir cher René,

    Je tiens à vous remercier pour vos choix toujours importants pour moi et augmente chaque jours mes connaissances de l histoire de la langue française .

    Je vous souhaite de la santé et une agréable soirée pleine de repos …

    Bien cordialement,
    Ahmed

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.