Page complète du livre audio gratuit :


LONDON, Jack – Chez les fous

Donneur de voix : Alain Degandt | Durée : 26min | Genre : Nouvelles


Chez les fous

« – Moi ? Je n’suis pas un idiot : j’suis l’infirmier ! Je n’sais pas ce que Miss Jones ou Miss Kelsey pourraient faire sans moi ! » Ainsi s’exprime Tom, un « faib » (un « faible d’esprit »), comme il se qualifie lui-même. Il est un pilier de « La Maison », asile d’aliénés de l’État de Californie. Il donne volontiers un coup de main pour s’occuper des « baveux », des « épileps » et autres malades, ses compagnons d’infortune.

Jack London brosse le pittoresque portrait de cet homme attachant, ainsi qu’un tableau de l’enfermement psychiatrique à l’aube du 20ème siècle, sous la forme d’un monologue plein de verve et d’humanité.

Titre original : Told in the drooling ward, première parution en juin 1914 dans The Bookman, puis chez Mac Millan C° (New York) en septembre 1916, dans le recueil The Turtles of Tasman.

Traduction : Louis Postif (1887-1942).

Licence Creative Commons

Chez les fous.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)




> Références musicales :

Emmanuel Chabrier, Suite Pastorale Op. 033, 3ème mouvement, Danse villageoise, interprété par l’ensemble Detroit Symphony Orchestra, dirigé par Paul Paray (1960, domaine public).


> Rechercher : 7. XXe siècle, Nouvelles, , ,

 

Page vue 4 958 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

4 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. ahmed le 11 décembre 2015

    Bonsoir chez Alain ,

    Merci infiniment pour ce seconf titre ‘ CHEZ LES FOUS ‘ et vous demandons de préciser le chemin pour trouver le texte …Gallica donne plusieurs titres …et aussi le site CA .
    Bien cordialement ,
    Ahmed

  2. Alain Degandt le 13 décembre 2015

    Merci, Cher Ahmed, pour votre fidèle et encourageante attention. J’en suis désolé, mais à ma connaissance il n’existe pas (du moins pas encore à la date d’aujourd’hui) de traduction de cette nouvelle en langue française, qui soit accessible et téléchargeable gratuitement sur le net. Il est vrai que Louis Postif n’est entré dans le domaine public qu’assez récemment. Je n’ai pu trouver « que » la version en V.O. (langue anglaise), sous le titre original : « Told in the drooling ward », que l’on pourrait traduire par ce titre très dur : « Récits du pavillon des baveux ». Cette version originale en langue anglaise figure dans différents sites et est facilement accessible à l’aide d’un moteur de recherche.
    Bien amicalement,
    ALAIN D.

  3. Stève le 14 décembre 2015

    J’ai beaucoup apprécié cette lecture qui m’a fait rire… en vélo sur le chemin du travail. :) Bonne continuation, et merci

  4. Alain Degandt le 15 décembre 2015

    Merci beaucoup, Stève, et toutes mes félicitations pour l’emploi de la bicyclette, qui peut-être met un peu de couleurs sur le trajet du boulot, du moins je vous le souhaite !… et ça n’empêche pas d’avoir un p’tit vélo (de fantaisie) dans la tête !
    Bien cordialement,
    ALAIN D.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.