Page complète du livre audio gratuit :


LONDON, Jack – L’Amour de la vie

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 40min | Genre : Nouvelles


Jack London

La lutte pour la vie est un thème récurrent chez l’auteur de Croc-Blanc. Dans L’Amour de la vie, Jack London conte deux histoires : celle d’un chercheur d’or perdu :

« Ce n’était plus l’effroi de mourir passivement du manque de nourriture, mais bien la peur d’être anéanti de façon violente avant que la faim n’eût détruit le dernier souffle qui soutenait en lui le désir de vivre. Il y avait les loups : leurs hurlements traversaient la désolation. [...]  »

et celle de la bravoure d’un homme décidé à se racheter aux yeux d’une femme :

« Trois jours plus tard, ayant, malgré sa ruse, mal caché sa retraite, Negore fut déniché comme un rat et traîné devant Ivan, Ivan le Terrible comme le nommaient les hommes de sa suite. [...]  »

Traduction : Paul Wenz (1869-1939)

L’Amour de la vie – 01.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


L’Amour de la vie – 02.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 7. XXe siècle, Nouvelles, , ,

 

Page vue 6 476 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

6 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. melamed le 6 juillet 2009

    c’est vraiment deprimant ce texte.
    cordialement
    brigitte

  2. Bertrand Evelin le 13 juillet 2009

    Apparemment, le texte enregistré se termine de manière abrupte. A-t-on bien la fin du texte ?

    Sinon, merci. C’est du grand Jack London !

  3. Victoria le 13 juillet 2009

    Bonjour Bertrand,

    En consultant la version texte sur Wikisource :

    « Et même alors que le souvenir se fondait et mourait dans l’obscurité qui le couvrait, il connut entre ses bras l’accomplissement de toute la douceur et du repos qu’elle lui avait promis. Tandis que la nuit noire l’enveloppait, la tête sur le sein de la femme, il sentit une grande paix l’envahir, le crépuscule s’effacer, et il entra dans le mystère du silence. »

    La lecture est bien complète.

    Bien cordialement,
    Victoria

  4. Robin le 28 novembre 2010

    Incroyable texte, je l’ai déjà écouté peut être 3 fois.

  5. franck dumoulin le 10 septembre 2011

    très beau texte. Oserais-je demander, du même London, « Construire un feu », que Lénine aimait tant ?

  6. ventoux5 le 19 février 2012

    Bonjour, pourrons nous bientôt écouter : »l’appel de la forêt »? Merci par avance et encore un trés grand bravo pour ce site et votre travail à tous.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.