Page complète du livre audio gratuit :


LOTI, Pierre – Les Désenchantées

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 11h 30min | Genre : Romans


Les Désenchantées

Les Désenchantées est un très beau roman, dont la fin bouleversante peut arracher des larmes.
Les descriptions nombreuses de Stamboul (Istambul), en toutes saisons, sont somptueuses comme la ville elle-même en 1905, et l’histoire très émouvante. Nous avons peine à croire Pierre Loti quand il nous assure que son héros André est imaginaire :

« C’est une histoire entièrement imaginée. On perdrait sa peine en voulant donner à Djénane, à Zeyneb, à Mélek ou à André, des noms véritables, car ils n’ont jamais existé.
Il n’y a de vrai que la haute culture intellectuelle répandue aujourd’hui dans les harems de Turquie, et la souffrance qui en résulte.
Cette souffrance-là, apparue peut-être d’une manière plus frappante à mes yeux d’étranger, mes chers amis les Turcs s’en inquiètent déjà et voudraient l’adoucir. »
Il s’agit, fréquemment, du voile des femmes musulmanes de la vieille Turquie (le « tcharchat »), ce qui peut redonner une certaine actualité à de tels passages : « Oh ! notre Islam faussé, méconnu, auquel pourtant nous restons si fidèlement attachées, car ce n’est pas lui qui a voulu nos souffrances !… Oh ! notre Prophète, ce n’est pas lui qui nous a condamnées au martyre qu’on nous inflige ! Le voile, qu’il nous donna jadis, était une protection, non un signe d’esclavage. »

> Écouter un extrait : Chapitres 01 et 02.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Les Désenchantées.zip



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 7. XXe siècle, Romans, Romans (Complets), ,

 

Page vue 8 322 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

3 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. EclatDuSoleil le 15 octobre 2013

    Loti est vraiment l’écrivain de la nostalgie et de la subtilité. Merci de ressortir de l’ombre ses oeuvres un peu oubliées, qui disent tant de choses sur le siècle passé, mais aussi sur la « condition humaine ».
    Moi aussi, j’ai été très émue par la fin. Et qu’elle ait été très prévisible ne change rien…

  2. Christine Sétrin le 6 septembre 2014

    Un intéressant article au sujet de ce roman…

    http://www.liberation.fr/livres/2014/07/27/la-belle-du-harem_1071288

    À lire APRÈS avoir écouté le bel enregistrement de René :-) !!

    Bonne nuit,

    Ch.

  3. bertrand le 18 septembre 2017

    d’après léon daudet,c’est un canular,une mystification
    une femme française se faisait passer pour djenane, écrivait à pierre loti les lettres,et il les a toutes prises pour argent comptant

    y compris la dernière

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.